Leçon 29 (elko)

De Glossopedia.

La vingt-neuvième leçon de cette la méthode d'apprentissage s'intéresse à la déclinaison et aux cas de l'elko. Le grade correspondant à la maîtrise de cette leçon est le grade 3.8. À l'issue de cette leçon vous devriez connaître la déclinaison et pouvoir exprimer de nouvelles tournures tout en faisant de nombreuses économies de place.


La grammaire méthodique
Niveau 1 : les basesNiveau 2 : l'essentielNiveau 3 : les nuancesNiveau 4 : la maîtrise
 
Leçon précédente Leçon suivante
 


Passer la graduation


Sommaire

[modifier] Leçon

La déclinaison est l'ensemble des les cas|cas qui expriment les circonstances de l'action. Elle permet de se passer des prépositions. Une fois maîtrisée, le système apparaît plus facile que celui utilisé en français. L'elko compte Le chiffre 4|quatre cas : le génitif, le locatif, le datif et le nominatif, ces quatre cas peuvent s'exprimer avec :

  • Les suffixes cumulés : -oa (le génitif), -oe (le locatif) et -oi (le datif)[1]
    ⇒ Forme la plus usitée. Elle n'est possible que dans le respect de la règle des quatre éléments et sur les nom communs.
  • L'apostrophe : 'a (le génitif), 'e (le locatif), 'i (le datif) et 'o (le nominatif)
    ⇒ Forme utilisée sur les noms propres et sur les mots ne se terminant pas par -o.
  • L'asémant : jau (le génitif), jeu (le locatif), jiu (le datif) et jou (le nominatif)
    ⇒ Forme assez rare pour pouvoir, au besoin exprimer la déclinaison de manière, isolée, dans le connecteur ou avant un mot (nom propre ou nom commun).
  • Les formes simplifiées : -a (le génitif), -e (le locatif), -i (le datif) et -o (le nominatif)
    ⇒ Ambiguës elles ne sont réservées qu'en cas de situation claires et lors que le mot se termine déjà par le suffixe désiré, mais sont systématiques avec les pronoms personnels.

[modifier] Le génitif

Le génitif est l'un des le chiffre quatre les cas de la déclinaison elkanne, il exprime la possession, la relation et la provenance. Il s'exprime au moyen du suffixe "-oa", parfois réduit à "-a" selon la règle de la simplification acrofixale. Il est placé dans le constituant circonstanciel.


pelo la maison peloa de la maison

[modifier] Le locatif

Le locatif est l'un des quatre cas de la déclinaison elkanne, il exprime la localisation dans le temps et l'espace. Il s'exprime au moyen du suffixe "-oe", parfois réduit à "-e". Il est placé dans le constituant circonstanciel. L’ambiguïté espace / temps se dissipe avec le contexte.


  1. pelo la maison peloe dans la maison (la localisation spatiale)
  2. dago le jour dage dans la journée (la localisation temporelle)

[modifier] Le datif

Le datif est l'un des le chiffre quatre cas de la déclinaison elkanne, il exprime la destination. Il s'exprime au moyen du suffixe "-oi", parfois réduit à "-i". Il est placé dans le constituant circonstanciel.


pelo la maison peloi vers la maison

[modifier] Le nominatif

Le nominatif est l'un des le chiffre quatre cas de la déclinaison elkanne, il exprime le nom sujet ou objet. Il s'exprime au moyen du suffixe "-o", parfois réduit à "-o" et parfois même omis. Il est considéré comme étant le cas par défaut.


pelo la maison

[modifier] Texte

Liwo
  1. . ko kaka nolo matseloa.
  2. . solo tormili wetasoe liwoa , niwia kignia ipino gewe goapa iniwo .
  3. . daukio dadakiai[2] wupoe liki u wibi moko kanoi : bu zewo tu doko hoa guna , tu taga papa ibigbo wetoe ne gimi ka naka tu bera ranoa kubia rannumo .
  4. . riga Ikontuo seke itino boda .
  5. . pato hoa bu sada ikaka .
  6. . ko bera lalzao ( tu sugtuma ) mepia gebe igiroa iga , mewe linboa igambao boda soagu sakluga petniroe .
  7. . buto wudu narta dewo , ku mewo limaroa sane bau deti : kute diza deulipo , solmea soltupo nuwe wese arta dago .
  8. . mute riga Ilimoa , buna inta wese tėmi igi nuwe rego nisa .
  9. . nanki liku nėde wetai liwoe , hou tupi romako , hou tupi doko .
  10. . nanki , nuwe ka Awino riga seke gaba sulo , wiga soloa .


Auteur : Ziecken

La gare
  1. C’est une chaude journée de juin.
  2. Le soleil tape dur sur l’entrée de la gare, peignant ses murs ocres de couleurs insoutenables.
  3. La foule qui se presse sur la place tend à réduire au maximum son exposition au feu : mais le hall et son ombre sont déjà bondés, et les rares auvents disponibles à l’extérieur ne protègent en rien de cet air sec et lourd qui bride la respiration.
  4. Les miliciens en faction devant les portes restent imperturbables.
  5. Leur attirail pourtant est une véritable étuve.
  6. Ce sont des gouttes énormes (et malodorantes) qui s’échappent de sous leurs casques, tandis que leurs doigts gantés de cuir restent figés sur leurs fusils à l’éclat métallique insupportable.
  7. La relève est dans une heure, car la durée des tours de garde n’a pas encore été réduite : selon le calendrier officiel, le solstice d’été n’est que dans cinq jours.
  8. Autour des gardes en faction, il s’en trouve peu pour leur accorder ne serait-ce qu’une pensée compatissante.
  9. Tous essaient plutôt de s’introduire dans la gare à tout prix, qui pour attraper un train, qui pour attraper de l’ombre.
  10. Tous, sauf cette petite fille en station devant la colonne principale, inondée de soleil.


Traduction : Mardikhouran

[modifier] Exercices

[modifier] Thème

  • L'arbre de la forêt.
  • Je vais vers la gare.
  • J'ai lu cela dans un livre.
  • La déesse du soleil me parle.

[modifier] Version

  • . Ikontuo bau duki iniro sa giroe sa .
  • . Ituwo gėri itabo kanoe .
  • . ro sawai kako gamba(oa) ta .
  • . ka nato waki Pari tu London'a .


Solution des exercices

[modifier] Liens


Passer la graduation


Leçon précédente Leçon suivante
 
La méthode d'apprentissage







Voir aussi : Le kit d'elko

 

[modifier] Notes

  1. -oo n'existe pas, il est réduit à -o (le nominatif), selon la règle de simplification des hiatus homovocaliques.
  2. exemple de surcumulation de suffixe : dadaki = presser ; dadakia = pressant ; dadakai = se presser
Outils personnels