Leçon 31 (elko)

De Glossopedia.

La trente-et-unième leçon de cette méthode d'apprentissage s'intéresse à l'euphonie de l'elko. Le grade correspondant à la maîtrise de cette leçon est le grade 4.0. À l'issue de cette leçon vous devriez connaître les différentes règles, trucs et astuces qui permettent de faciliter et d'embellir la prononciation de l'elko.


La grammaire méthodique
Niveau 1 : les basesNiveau 2 : l'essentielNiveau 3 : les nuancesNiveau 4 : la maîtrise
 
|Leçon précédente Leçon suivante
 


Passer la graduation


Sommaire

[modifier] Leçon

L'euphonie est le nom donné à l'ensemble des règles qui conduisent à faciliter et embellir la prononciation de l'elko. L'elko connaît et respecte quatre règles d'euphonie appelées les métaplasmes :

  • L'anaptyxe : insertion d'un phonème vocalique entre des consonnes (la lettre Ă)
  • L'épenthèse : insertion d'un phonème consonantique entre des voyelles (l'apostrophe)
  • La coalescence : fusion de deux voyelles identiques consécutives : à l'avant (l'apocope) ou à l'arrière (l'aphérèse) d'un mot. (La simplification acrofixale)
  • L'assimilation : transformation d'un digramme complémentaire en affriquée (L'euphonie digrammique)

[modifier] L'anaptyxe

L'anaptyxe est le fait d'ajouter une voyelle entre deux consonnes pour en faciliter la prononciation. En elko, l'anaptyxe se manifeste sous la forme d'un a appelé a euphonique. Le "A euphonique" est le nom donné à la lettre Ă translittération de la rune Nuna employée pour faciliter la prononciation des suites consonantiques difficiles à prononcer. La brève placée sur la lettre A n'est qu'une notation scientifique servant à la distinguer d'un A classique. Aussi, elle n'est que rarement utilisée. En phonétique, ce petit diacritique - la brève - marque les voyelles courtes. Il est alors ici possible de maquer ce A par une prononciation brève, mais tout ceci n'est que précisions facultatives. Ce A euphonique ne se rencontre que dans les noms propres, les noms communs ne sont pas concernés par ce phénomène.


Remarque : La notation au moyen de la lettre Ă (notation scientifique) est assez rare on lui préfère sa simplification au moyen de la lettre A : Tripoli : Tăripoli → Taripoli

[modifier] L'épenthèse

L'épenthèse est le phénomène inverse de l'anaptyxe. Ici c'est une consonne que l'on place entre deux voyelles afin de les prononcer distinctement (hiatus). Ce phénomène morpho-phonétique appartenant à l'euphonie utilise l'apostrophe.

L'épenthèse se présente sous la forme d'une apostrophe droite appelée Thura du nom de la rune Thura de laquelle elle provient. Il se prononce /ʔ/, c'est-à-dire comme un arrêt brutal de l'émission d'une consonne, il est appelé "coup de glotte". Ce son existe en français, on le trouve dans des liaisons comme dans les[ ]héros.

Lorsque deux voyelles sont placées en milieu de mot, c'est notamment le cas des infixes, on a affaire à un hiatus. dans le cas des hiatus, il est possible de séparer les voyelles au moyen du phonème éphelcystique. Bien que théoriquement tous les hiatus peuvent se scinder c'est essentiellement les hiatus homovocaliques qui l'utilisent pour réduire la proximité phonétique occasioné par la proximité de deux voyelles identiques.


Remarque : kaala → ka'ala /kaʔala/


L'épenthèse est intimement lié aux affixes que l'on peut marquer au moyen de l'apostrophe. L'épenthèse est aussi le phénomène qui conduit à transformer le digramme IW et la lettre I entre deux voyelles en J.


  • iwido → jido
  • abdaio → abdajo

[modifier] La coalescence

La coalescence c'est la simplification d'un digramme composé de deux lettres identiques à une seule.

Les voyelles

La coalescence concerne les digrammes homovocaliques (doublure) rencontrés en début (l'apocope) et en fin de mot (l'aphérèse).

  • Le digramme aa se simplifie en a.
  • Le digramme ee se simplifie en e.
  • Le digramme ii se simplifie en i.
  • Le digramme oo se simplifie en o.
  • Le digramme uu se simplifie en u.
  • Le digramme ėė se simplifie en ė.
Les glides
  • Lors de l'agglutination, lorsque la clé de gauche se finit par un "w" et que la clé de droite commence par la même lettre un seul est conservé.

NAW + WAT = nawato et non nawwato

  • En début de mot lorsque le i est suivi d'un w, le digramme iw peut devenir j. En milieu et fin de mot cela n'est pas possible sans quoi le J se trouverait à côté d'une consonne ce qui est imppossible  : giwo → gjo.

iwido "enfants" → jido "enfants"

Les consonnes

Dans les noms communs, la présence de deux consonnes identiques côte à côte s'explique par l'agglutination. Contrairement aux voyelles et aux glides, il n'y a pas de simplification sous peine de générer des ambiguïtés.


nutta = "deux" ; nuta = "relatif au pont"

[modifier] L'assimilation

L'assimilation est une modification phonétique entraînant, dans le cas de l'elko, une transformation des digrammes complémentaires en affriquées. En elko, lorsque deux consonnes à point & mode l'articulation identique se suivent, l'une voisée et l'autre non, le son de la seconde est remplacé par une chuintante. Cette chuintante /ʃ/ ou /ʒ/, sera choisie en fonction de la nature de la première : ce phénomène est appelé l'euphonie digrammique.

Digramme abde Prononciation Digramme abde Prononciation
BP PB
DT TD
GK KG
ZS ʒ SZ ʃ

[modifier] Texte

Dokoa doloi[1]
. dewe zipmeo bau , go tadkapi te lowo keba Damenton , lamia go dėna tu gakia mope Paromete'a, Titan daro todi go bu Uranos -[2] ranelo tu Titan riwo keklami dėno u ka lowo dana u birdo zu go sau rėsi Tartaros bu ho gipi gi lowo sa kize de wėro sa tu ke .
. weneu , ko Uranos kega u Damenton.


Traduction : Ziecken

De l'ombre à la lumière
Une fois le délai passé il remonta avec sa créature nommée Diamention, le voyant vivant et mouvant comme le Prométhéen, les Titans le félicitèrent mais Ouranos le dieu du Ciel et roi des Titans remarqua que la vie de cette créature venait de la mort du serviteur alors il voulut sanctionner Tartaros mais ce dernier lui offrit sa créature en échange de son pardon et il en fut ainsi.
Depuis c'est Ouranos qui est dépositaire du Diamention.


Auteur: Fafner

[modifier] Exercices

[modifier] Thème

  • Grenoble se situe dans la région Rhône-Alpes.
  • Cet animal n'est pas méchant mais gentil.
  • Le maraîcher vend des fruits dans la capitale.
  • Les véhicules sont rangés devant la maison.

[modifier] Version

  • . Faransa kega kala itamo .
  • . lambajo ipeloe diaka tu ba'ala .
  • . ko gamba ituko pagloa .
  • . jiro tu jino dawe resi imano .


Solution des exercices

[modifier] Liens

Passer la graduation


|Leçon précédente Leçon suivante
 
La méthode d'apprentissage







Voir aussi : Le kit d'elko

 

[modifier] Notes

  1. Voilà un bel exemple de l'intérêt de la déclinaison.
  2. Les tirets sont ici utilisés pour alléger la phrase et participent ainsi à l'euphonie.
Outils personnels