Leçon 37 (elko)

De Glossopedia.

La trent-septième leçon de cette méthode d'apprentissage s'intéresse aux hypocoristiques et aux expressions subjectives de l'elko. Le grade correspondant à la maîtrise de cette leçon est le grade 4.6. À l'issue de cette leçon vous devriez connaître les hypocoristiques, le caressif, le péjoratif et le mélioratif. et pouvoir donner des subtilités concernant votre propre subjectivité.


La grammaire méthodique
Niveau 1 : les basesNiveau 2 : l'essentielNiveau 3 : les nuancesNiveau 4 : la maîtrise
 
Leçon précédente Leçon suivante
 


Passer la graduation


Sommaire

[modifier] Leçon

Les hypocoristiques sont des expressions ayant une valeur affective.

[modifier] Les diminutifs

Les diminutifs apportent une subtilité réduisant l'importance que quelqu'un peut avoir dans un souci de respect et d'appréciation. Ils se forment au moyen du suffixe -in sans -o provenant de la clé WIN (nain).

  • Ewiko père → Ewikin papounet
  • Awiko mère → Awikin mamounette
  • Ewipo frère → Ewipin frérot
  • Awipo sœur → Awipin sœurette

[modifier] Le caressif

Le caressif apporte une subtilité empreint de familiarité. Il se forme au moyen du les préfixes génériques|préfixe générique majuscule et de l'absence de suffixe.

  • Ewiko père → Ewik papa
  • Awiko mère → Awik maman
  • Ewipo frère → Ewip frangin
  • Awipo sœur → Awip frangine


De nombreuses constructions sans équivalence en français peut être ainsi crées car la construction est logique et s'applique à tous les mots.

[modifier] Le péjoratif et le mélioratif

Alors que le péjoratif s'utilise pour apporter une nuance négative à un mot, le mélioratif est utilisée pour l'effet inverse. Le péjoratif s'exprime au moyen du Le suffixe -uo|suffixe -uo et le mélioratif s'exprime au moyen du Le suffixe -ėo|suffixe -ėo. Les surfixes|Le surfixe -o est souvent omis.


  • Ewikuo parâtre, mauvais père / Ewikėo bon père
  • Awikuo marâtre, mauvaise mère / Awikėo bonne mère

[modifier] Texte

Zera serleo
. kesgao t°1 

. riwa hamotoe , nenlao u delamo tere koela . inta riutio me liki sumi nenlao , bu balroso dana . Itogtio u tėla joto ( nuwe ko Malfina bau kėri ), igo seni tu ne wadai nibia danneo. Malfina bau kuabe wupai meke nutta idourio te hou Ago wedu ' nutai ', iho gau mėgai wėdu Igo sau lėsi Ago tosi ili (' biki ja, beruo , ko kewo ra , lo ne lami lo kubi e ?'). Igo ne kadau pimi togkolo duka rihoa Iga debketoi neba Agihoa (' gibi ri gaho la , lo wudu dėni te ikego la , lo zata ke bera !').


. kesgao t°2 

. wedeu , pibo u kolo wopa u taso sawa hėtoa ka idewoe . jipo u dawoa u Egiho buna , wope Igo , gauta me bau ripi A'riutio lara ( tu me dite ) wina nutdako u dago wedoe . nunta wudu kubi ka idewo : Kantalabut , Oko nodi hoi wude . O !, me buna ka geno , dossoi galbaoe u Egiho Ugawo niripoa ga , Zonkal giwo :' lo wize bau kowi , Abasoi la , Awik la tėlamo ?'.


Traducteur : Ziecken

L'aile Ouest
Extrait n°1 

Dans la salle à manger royale, l'ambiance du dîner fut tout à coup beaucoup moins festive. Quelques courtisans essayèrent bien de détendre l'atmosphère, mais le cœur n'y était pas. Les convives des autres salles (mise à part celle qu'avait choisie Malvyna), eux faisaient grand bruit et ne se doutaient pas du drame qui se préparait. Malvyna avait pris place sans ménagement entre deux entrepreneurs avec qui elle avait eu "affaire", lesquels durent se serrer s'ils voulaient éviter qu'elle ne leur jette quelque sort (« Pousse-toi d'là, gros porc, c'est ma place, tu vois pas qu'tu gênes ? »). Ils n'étaient pas près d'oublier la réception donnée par leur monarque pour le baptême de la nouvelle princesse («Donne-moi ta part, tu vivras sur tes réserves, t'es assez gros comme ça ! »).

Extrait n°2 

L'ampleur de la cérémonie était à la mesure du bonheur éprouvé par le couple en ces moments. Les camarades d'équipée du prince étaient là, eux aussi, certains d'entre eux avaient même reconnu des courtisanes rencontrées (et même d'avantage) une petite vingtaine de jours auparavant. Rien ne viendrait troubler ces instants : Kantalabutt, on s'en occuperait plus tard. Oh, il y eut bien cette question, murmurée à l'oreille du prince par un de ses frères d'armes, le comte Zonkhal : « Tu lui as dit au moins, à ta chérie, que ta maman était cannibale ? ».

Auteur : Anoev

[modifier] Exercices

[modifier] Thème

  • Chéri, où est le toutou ?
  • Mon frangin est plus vieux que ma frangine.
  • Cette baraque tombe en ruines !
  • Cette villa est très belle !

[modifier] Version

  • . ka Ewakuo lida , go wudu waba mido .
  • . kintupa itepo kalėa .
  • . lo susa nis ra !
  • . Awido lili te ilil sa .


Solution des exercices

[modifier] Fichier:Chain.jpg|40px Liens

Passer la graduation


Leçon précédente Leçon suivante
 
La méthode d'apprentissage







Voir aussi : Le kit d'elko

 

[modifier] Notes

Outils personnels