Niveau 2 : l'essentiel

De Glossopedia.

Le niveau 2 est le deuxième niveau d'apprentissage de l’elko, il appartient au sammito.

Le Sammito ("règles de base" en elko) regroupe les 20 règles fondamentales de l'elko. Les maîtriser, permet de disposer de suffisamment d'éléments pour utiliser la langue. Le reste de la grammaire est regroupé sous le terme de Zammmito et permet d'apporter les nuances et les subtilités nécessaires pour parfaire votre connaissance de l'elko.


La grammaire méthodique
Niveau 1 : les basesNiveau 2 : l'essentielNiveau 3 : les nuancesNiveau 4 : la maîtrise
 


Sommaire

[modifier] Grade 2.0 : L'accentuation

L'accentuation s'intéresse à tout ce qui fait l'"accent elko". On y apprend que l'accent tonique se place sur le catégorisateur pour ne pas confondre les mots. Par ailleurs, un francophone sera trahi par :

  • La prononciation fermée des voyelles e et o.
  • La prononciation grasseyée du r.
  • La prononciation marquée du f.
  • L'absence de prononciation du h.
  • La nasalisation des voyelles suivies de "n" ou "m".

[modifier] Grade 2.1 : Les clés glidées

Les clés glidées ou clés wuna sont les clés constituées de la glide "W". La morphologie elkanne compte 148 clés glidées. Il existe 72 clés commençant par "W" est 72 autres finissant par cette même glide, les quatre restantes sont appelées clés diglidées car elles contiennent un "W" à l'avant et à l'arrière.

[modifier] Grade 2.2 : Les préfixes

On appelle préfixe tout affixe se plaçant à l’avant d’un mot. Au nombre de six (pour les préfixes simples) et vingt-deux (pour les préfixes cumulés), les préfixes marquent le genre et le nombre.

  • Le préfixe générique "a-" : la marque du féminin
  • Le préfixe générique "e-" : la marque du masculin
  • Le préfixe générique "o-" : la marque du neutre
  • Le préfixe numérique "i-" : la marque du pluriel
  • Le préfixe numérique "u-" : la marque du singulier
  • Le préfixe numérique "ė-" : la marque du duel

[modifier] Grade 2.3 : Les types de phrases

Il existe en elko quatre types de phrases :

[modifier] Grade 2.4 : Le politif

Le politif se marque avec le suffixe -ė et traduit la politesse, le respect et le souhait. Ex : NOK (nuit)nokė bonne nuit.

[modifier] Grade 2.5 : L'agglutination des clés glidées

Lors de l'agglutination des clés glidées, les « w » disparaissent systématiquement sauf dans deux cas :

  • Lorsque deux « w » se retrouvent côte à côte dans ce cas, un seul est conservé : NAW + WAK = nawako
  • Lorsque les deux clés commencent par un « w » (e) dans ce cas seul le deuxième disparaît : WAN + WAK = wanako

[modifier] Grade 2.6 : Les pronoms

L’ensemble des pronoms personnels rencontrés en elko est issu de quatre clés seulement : NAR (ego), TĖL (alter ego), DOG (tiers) et MOK (spectacle). Pour des raisons de commodités et de fréquence d’utilisation, les formes longues ont progressivement disparues au profit de leurs formes courtes obtenues au moyen des clés réduites : R, L, G et K.

  • ro : je
  • lo : tu
  • go : il, elle
  • ko : ceci, cela, c'est

Remarque : Les pronoms personnels sont souvent utilisés avec des préfixes pour préciser le genre et le nombre : Ago ("elle"), Ego ("il")

[modifier] Grade 2.7 : Les Ekauras

Les Ekauras expriment la circonstance de l'action, posent le décor et le contexte, ils ne se trouvent que dans le connecteur. Ne pas confondre les Othauras avec les Ekauras, alors que les premiers relient deux éléments entre eux, les seconds introduisent une nouvelle notion. La valeur sémantique qu'ils véhicule s'applique à toute la phrase.


. wileu[1], mano tu heko dėnlo . "Les hommes et les animaux sont des êtres vivants."

[modifier] Grade 2.8 : L'aspect

L'aspect permet de distinguer un verbe perfectif d'un verbe imperfectif. Le perfectif indique une action accomplie, réalisée et terminée et s’exprime au moyen de la particule bau tandis que l’imperfectif indique une action en cours, envisagée sous l’angle de sa durée s’exprime par défaut par l'absence de la particule bau.


[modifier] Grade 2.9 : Les nombres

En elko, les nombres se forment tout simplement par agglutination des clés numériques. La clé TAW (chiffre) est toujours utilisée comme catégorisateur mais une seule est nécessaire par nombre. Ainsi pour compter en elko, il ne vous faudra retenir que dix clés. Pour les nombres, il ne vous suffira de les épeler.

narelta quatorze ; kowakta

Au delà de quatre syllabe on créé un nouveau mot, pour marquer qu'il appartiennent au même nombre on utilise le ligatif -u. 12 214 = narnutu nutnarelta

[modifier] Liens

[modifier] Notes

  1. Wileu marque le pluriel et s'applique à toute la phrase en mettant tous les mots au pluriel.
Outils personnels