Chant XIII

De Elkodico.

Les Gathas


Chant IChant IIChant IIIChant IVChant VChant VIChant VIIChant VIIIChant IXChant XChant XIChant XIIChant XIIIChant XIVChant XVChant XVIChant XVII


 

Chant XIII

1. Lorsque l’adversaire en fuite
Succombera au pouvoir
De la Vérité totale,
La suprême récompense
(Que les malfaiteurs s’efforcent
De nier, dans leur erreur)
Parviendra à ceux qui servent
Ta Loi, ô Ahura Mazda !
Et ils en seront bénis !
2. Révèle-moi Ton Savoir,
O Pouvoir divin suprême,
Pour que les esprits en lutte
Ne troublent pas mon regard !
Comment la victoire, enfin,
Sur les méchants, les coupables,
Sera-t-elle attribuée
Aux hommes justes et droits ?
Car c’est , partout au monde,
L’aboutissement final.
3. La plus parfaite des lois,
Pour celui qui s’y soumet
Par sa vie en pureté,
C’est la Loi d’Ahoura Mazda,
Auteur de tous les bienfaits !
Sage et saint devient celui
Qui connaît la Vérité :
Ton Enseignement profond,
Qui T’appartient, ô Ahoura,
Parce qu’il agit selon
Les lois de Ton Bon Esprit.
4. Toi qui es le Créateur
De Justice et Vérité
Et des dons qui en découlent,
Tu observes tous nos actes,
Tu écoutes nos paroles !
Aussi, notre volonté
Doit-elle se conformer
A Tes désirs prévoyants,
Car le sort final des choses
Ne sera-t-il pas celui
Qui réside en Ton pouvoir ?
5. Il nous faut avoir des chefs
Dignes, et non des coupables,
Qui gouvernent sagement,
Avec Justice, Équité !
N’est-ce pas, cette Justice,
La vertu la plus brillante
Que l’on puisse avoir ici ?
Alors toujours le troupeau
Aura des plaines prospères,
Des champs riants et fertiles,
Afin que toujours l’aisance
Reste notre lot à tous !
6. La culture, l’élevage
Donnent la prospérité !
Ce sont les travaux utiles
Pour lesquels le Bon Esprit
Nous accorde son appui.
Les moissons, les pâturages
Que Mazda fait prospérer
En tout temps pour notre usage,
Sont les vrais biens de la terre.
7. Que les brigands parasites
S’écartent de nos chemins !
Repoussez la violence,
Vous qui voulez conserver
L’Amour et la Pureté,
Les bienfaits du Bon Esprit
Auxquels restent attachés
Ceux qui dans leur existence
Respectent la Vérité.
A Toi, ô Pouvoir suprême,
A Ta garde est confiée
Toute créature au monde !
8. Quels sont, ô Pouvoir suprême,
Tes vœux pour mes actions ?
Je voudrais que Tu bénisses
Tout ce que je pense et fais !
Comment pourrai-je T’offrir,
A Toi seul, toute ma vie ?
Jusqu’au moindre de mes actes,
Je veux que tout soit conforme
A Ta Volonté divine,
Soit conforme au Bon Esprit !
9. Faites-moi donc reconnaître,
Pureté ! Pouvoir suprême !
Que vous maîtrisez aussi
Ceux dont l’incrédulité
S’oppose à moi et m’accable.
Que les dons du Bon Esprit,
La Sagesse, la Justice,
Me demeurent à jamais,
Pour que mon cœur reste droit,
Car l’apôtre de Ta Loi
Doit savoir comment gagner
Les dons de la Pureté.
10. Quand donc, ô Pouvoir suprême,
Voudra-t-on m’entendre enfin ?
Quand donc viendra le moment
les hommes lâcheront
La science abominable
Par laquelle les faux-prêtres
Oppriment le pauvre peuple,
Et les chefs et les despotes
Tyrannisent tous les humbles
Sous leur joug impitoyable ?
11. Quand donc, Pureté, Sagesse,
Seront-elles biens communs ?
Quand donc, Paix, Prospérité,
Seront-elles aux foyers,
Et tous autres biens terrestres ?
Qui fera cesser les actes
Criminels des chefs coupables ?
Quand donc viendra pour régner
Bon esprit au cœur des hommes ?
12. Que les Messagers de vie
Qui apportent Lumière,
Répandent le vrai savoir,
Guidés par le Bon Esprit !
La Justice de leurs actes,
En accord avec Ta Loi,
Vaincra tous les adversaires,
Tous les méchants et pervers
Qui s’opposent à Ton Règne,
O Pouvoir divin suprême !

Auteur : Nom de l'auteur

Titre en elko

Texte en elko


Traducteur : Nom du traducteur

Versions
Version 2017
Analyses
Analyse fréquentielleAnalyse syntaxique

Analyse de texte

Outils personnels