Chant XIV

De Elkodico.

Les Gathas


Chant IChant IIChant IIIChant IVChant VChant VIChant VIIChant VIIIChant IXChant XChant XIChant XIIChant XIIIChant XIVChant XVChant XVIChant XVII


 

Chant XIV

1. Alors que mes adversaires
S’apprêtent à me combattre,
Moi qui cherche à enseigner
Le vrai savoir aux chercheurs
Qui s’obstinent dans l’erreur,
Viens m’aider, Pouvoir suprême !
Viens avec Ton Bon Esprit,
Viens pour me réconforter
Et me délivrer enfin
De l’attaque des tyrans !
2. Elle est fausse, la doctrine
De tous ces persécuteurs,
Déchus dans la tromperie !
Les méchants ne cherchent point
A propager dans le monde
La Sagesse, le Savoir
Et le Bon Esprit n’est pas
L’inspirateur de leurs actes.
3. La Justice est attachée
A la Vérité unique,
Seule utile dans ce monde,
Alors que toute doctrine
Erronée et mensongère
Pervertit le genre humain !
Le pouvoir du Bon Esprit
Règle tout avec Justice,
Je le proclame devant
Les coupables sectateurs
De tous faux enseignements !
4. Ceux qui répandent le mal
Par leur penser perverti
Et leurs actes violents
Et leur parler mensonger,
Tous ceux qui restent oisifs
Au milieu des travailleurs
Faisant des efforts sincères,
Et tous ceux qui se complaisent
A commettre l’injustice
Au lieu d’accomplir le bien,
Tous ceux- sont des infâmes,
Agents de l’esprit du mal.
5. Mais c’est Toi, Pouvoir suprême,
L’origine du bonheur,
La source de l’abondance,
Toi qui régis, par la Loi
Qui provient du Bon Esprit !
Celui qui gagne Sagesse
En observant Pureté,
Parviendra un jour, sans faute,
A entrer dans Ton Royaume.
6. Dis-moi, ô Pouvoir suprême,
La complète Vérité :
Tout ce qui est en accord
Avec Ton Intelligence,
Partout répandue au monde,
Pour connaître, pour comprendre
Avec clarté, certitude,
Et pouvoir la proclamer,
Cette Loi qui vient de Toi,
O Pouvoir divin suprême !
7. Écoutez avec respect,
Avec bonne volonté,
D’un cœur attentif et pur :
Quel sera, de par la Loi,
Le Maître, le protecteur
Qui donnera au pasteur,
Au zélé cultivateur
La louange qu’il mérite ?
8. Donne donc à Frahaostra
La suprême joie, ô Mazda,
Récompense méritée
De la sainte Pureté.
Accorde-la-moi aussi
Dans Ton royaume parfait !
Que ceci nous soit donné
Jusqu’en toute éternité !
9. Que le travailleur utile
Respecte Tes ordonnances,
Et que l’homme véridique
Jamais ne prête l’oreille
Aux avis de l’adversaire !
Car il est récompensé,
Qui observe Pureté :
Déjamaspa généreux !
10. A cette bonté suprême
Je veux confier les âmes
De ceux qui vivent en Justes.
Car c’est en leur foi active
Qu’ils trouveront la Sagesse,
L’abondance et la grandeur,
Le pouvoir spirituel !
11. Mais les âmes des méchants
Aux actes répréhensibles,
Aux paroles mensongères,
Aux pensées criminelles,
Subiront le jugement
Mérité, inévitable !
L’amertume, la souffrance
Est le lot des adversaires
Du Règne divin sur Terre !
12. Votre secours, assistance,
Je les réclame instamment,
O Justice ! Vérité !
Bon Esprit, viens m’assister !
Zoroastre vous invoque !
Je vous bénis par mes hymnes
De louange et gratitude,
Vous demandant seulement :
D’être à vous, à tout jamais,
Car c’est le Bien suprême !

Auteur : Nom de l'auteur

Titre en elko

Texte en elko


Traducteur : Nom du traducteur

Versions
Version 2017
Analyses
Analyse fréquentielleAnalyse syntaxique

Analyse de texte

Outils personnels