Discuter:SIM (épaule)

De Elkodico.

X est supportant Y : sima

X rend supporté Y pour X : simai

X rend supportant Y : simi


X rend Z supportant Y pour X : diu simai

X rend Z supportant Y : diu simi


Exemples :

  • Ro sima Itibdo ra. Je supporte mes professeurs.
  • Ro simai Hipo. Je mets mon frère sur mes épaules.
  • Go simi seteko sa. Il charge son âne.
  • Go diu simai seteko sa nadrozi. Il charge son âne d'un sac de riz (Il rend son âne supportant un sac de riz).


J'ai pensé à ce système, qui serait plus logique, et qu'il faudrait octroyer à l'ensemble des verbes elkans, ce qui permettrait un usage de la langue plus fluide et agréable, sans lourdeurs inutiles.

Néanmoins il reste deux zones d'ombre : le travail serait plutôt lourd (remplacer tous les -I par des -A), et de plus je me rends de nouveau compte que l'expression du passif est impossible pour la plupart de ces expressions, et je suis partisan d'un passif par une nouvelle particule. --Kotave 30 janvier 2013 à 18:59 (UTC)

Lors de modification s par l'académie, il ne faut pas, je pense avoir peur de modifier des centaines de pages, cela ne doit pas être un frein à la proposition de nouvelles règles, c'est aussi comme ça qu'évolue une langue.

cConcernant ta proposition, il y a des choses intéressante, mais la règle telle qu'elle existe aujourd'hui est simple est très productive. Elle permet dans de nombreux cas d'éviter d'avoir recours à des trounures longues en français. C'est juste une gymnastique mentale car l'elko ne correspond pas aux valeurs française, mais cela ne signifie pas que ce n'est pas logique pour autant, bien au contraire.

Le suffixe -a marque la passivité alors que le préfixe -i marque l'action. Tu en conviendra car c'est la base de la morphologie elkanne, c'est ainsi que les verbes fonctionne :
  • sima : être porté par
  • simia : portant, qui porte
  • simai : porter (le suffixe -ai indique que le sujet est le bénéficiaire de l'action. Il traduit généralement le verbe devenir)
  • simi : mettre sur les épaules de quelqu'un, faire porter, charger quelque chose. (le suffixe -i indique que le sujet n'est pas le bénéficiaire de l'action. Il traduit généralement le verbe rendre.)
Ces tournures sont plus fréquentes et plus nécessaires dans la conversation de tous les jours que tes propositions, mais l'idée de particules est une très bonne idée, et je pense à l'utilisation d'Asauras. Mais globalement nos idées sont très proches, certaines pages d'Elkodico n'étant pas à jour.--Ziecken 31 janvier 2013 à 13:13 (UTC)
J'ai bien réfléchi, et il me semble en fait que l'utilisation de diu permet de garder l'ancien système.
Donc selon moi on aurait :
Selon cette méthode, ni sima ni simia ne sont utilisés comme verbes, il faudrait donc un passif de simi léger, pour "être porté", ainsi qu'un participe pour simai (j'ai pensé à simaja, ça me paraît logique et sans défaut).
Pour PAL, on aurait à présent :
Dis-moi ce que tu en penses :). --Kotave 3 février 2013 à 12:50 (UTC)
Outils personnels