Elko-leçon 29 : La déclinaison

De Elkodico.

Elkovidéos


Elko-infosElko-leçonsElko-immersionElko-traductions

 
Elko-leçons

Présentation de la série Elko-leçons

Elko-leçon 1 : L'alphabet et la prononciationElko-leçon 2 : Les clésElko-leçon 3 : Les suffixesElko-leçon 4 : La phrase simpleElko-leçon 5 : La ponctuationElko-leçon 6 : L'agglutinationElko-leçon 7 : Les noms propresElko-leçon 8 : Le ligatifElko-leçon 9 : La conjugaisonElko-leçon 10 : Les chiffresElko-leçon 11 : L'accentuationElko-leçon 12 : Les clés glidéesElko-leçon 13 : Les préfixesElko-leçon 14 : Les types de phrasesElko-leçon 15 : Le politifElko-leçon 16 : L'agglutination des clés glidéesElko-leçon 17 : Les pronomsElko-leçon 18 : Les AsaurasElko-leçon 19 : L'aspectElko-leçon 20 : Les nombresElko-leçon 21 : Les diacritiques et les allographiesElko-leçon 22 : Les clés réduitesElko-leçon 23 : Les infixesElko-leçon 24 : La phrase complexeElko-leçon 25 : Les registres de langueElko-leçon 26 : Les suffixes cumulésElko-leçon 27 : Les substantifsElko-leçon 28 : Les EkaurasElko-leçon 29 : La déclinaisonElko-leçon 30 : Les quantifieursElko-leçon 31 : L'euphonieElko-leçon 32 : Les proclésElko-leçon 33 : Les profixesElko-leçon 34 : Les variations syntaxiquesElko-leçon 35 : Les interjections et les onomatopéesElko-leçon 36 : Les préfixes cumulésElko-leçon 37 : Les hypocoristiquesElko-leçon 38 : Les IsaurasElko-leçon 39 : Les modesElko-leçon 40 : Les unités de mesure

 


Sommaire

Script

Jingle

Jingle d'introduction "Elkovidéos"

Prologue

  • . hei !! (= salut !)
  • Dans la vidéo d'aujourd'hui je vais vous présenter La déclinaison.
  • Le mot "déclinaison" fait habituellement peur, mais vous verrez qu'en elko, cela va grandement vous simplifier les choses.
  • Cette vingtième-neuvième leçon correspond au grade 3.8, c'est aussi la neuvième et l'avant-dernière leçon du troisième niveau.
  • . lamei ilin !! (= bon visionnage !)

Générique

Générique Elko-leçons

Diaporama

  • Le rôle premier de la déclinaison est de faire l'économie des prépositions.
  • Il existe 4 cas dans la déclinaison de l'elko :
  • Ils se présentent sous la forme de suffixe (exofixe pour être exact), que l'on ajoute au suffixe -o.

Les suffixes casuels

Le génitif
  • Le génitif est le cas qui exprime la provenance et la possession.
  • ex. : . go waki tapoa . ("il vient de la forêt")
  • Le génitif traduit essentiellement les prépositions "de" et "à".
Le locatif
  • Le locatif est le cas qui exprime la localisation, l'emplacement.
  • ex. : . go waki tapoe . ("il marche dans la forêt")
  • Le locatif traduit toutes les prépositions exprimant l'emplacement :"dans, à, sur, sous, à côté, près, ..." même si c'est surtout "dans" et "à" qu'il traduit.
  • Pour plus de précision, on peut avoir recours aux prépositions traditionnelles (clé + -e) : seke ("devant"), kade ("à côté"), ...
  • ex. : . go waki kade tapo . ("il marche près de la forêt")
Le datif
  • Le datif est le cas qui exprime la destination et le but.
  • ex. : . go waki tapoi . ("il va vers la forêt")
  • Le datif traduit essentiellement les prépositions "à", "vers" et "pour".
Le nominatif
  • Le nominatif est le cas par défaut.
  • ex. : . go waki tapoo → tapo (car il est impossible d'avoir deux voyelles identiques à l'extrémité d'un mot → leçon 31). ("il déplace la forêt")
  • Le nominatif se traduit en elko par aucune préposition.
Notes
  • Pour ceux qui ont quelques souvenir de grammaire : Le génitif, le datif et le locatif sont pour les COI et le nominatif pour les COD.
  • Avec les différents exemples montrés ci-avant on comprend que le sens de certains verbes peut changer en fonction du cas utilisé.
  • Mais ce n'est pas toujours le cas, faites confiance à votre instinct.
  • Ne pas oublier de mettre la particule phrastique qui convient.
  • ex. : . go waki tapoe o . ("il se promène dans la forêt") → phrase déclarative.
  • ex. : . go waki tapoe e ? ("Se promène-t-il dans la forêt ?") → phrase interrogative.

Les particules casuelles

  • Depuis la version 3.5, il vous est possible d'exprimer les cas en particules préposées.
  • ex. : . go waki tapoe o . ("il se promène dans la forêt") → . go waki e tapo .
  • Néanmoins les particules casuelles sont surtout utilisées pour les nombres et les noms propres.
  • ex. : . a 2000 . ("depuis 2000")
  • ex. : . a Pari i Monako . ("de Paris à Monaco")
  • Mais si vous utilisez les auxiliaires onoomastiques se sont eux qui porteront la déclinaison :
  • ex. : . go Faransa garoa o . ("il vient de France")
  • Vous découvrez ici l’intérêt des suffixes consonantiques -n et - k.
  • Rappelons-nous :
  • ex. : . go Zimbabue garoa o . → . go Zimbabue garoak . ("il vient du Zimbabwe")
  • Ici le suffixe -k indique que c'est non pas "a" mais la voyelle d'avant (donc "o") qui assure la valeur phrastique de la phrase et en fait alors une phrase déclarative.
  • Si nous avions utilisé le suffixe -n, nous aurions :
  • ex. : . go Zimbabue garoan . ("vient-il du Zimbabwe ?")
  • Car ici, le -n nous demande de nous intéresser au suffixe du mot précédent.
  • A savoir le -e.

Épilogue

  • Vous venez de découvrir la déclinaison.
  • N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour tester des phrases.
  • Je me ferais un plaisir d'y apporter mes remarques.
  • Dans la prochaine vidéo nous étudierons Les quantifieurs.
  • A très vite !
  • thei !! (= à très vite !)

Galerie

Fichier:A.jpg Fichier:B.jpg Fichier:C.jpg Fichier:D.jpg Fichier:E.jpg
Fichier:F.jpg Fichier:G.jpg Fichier:H.jpg Fichier:I.jpg Fichier:J.jpg

Liens

Outils personnels