Elko-leçon 6 : L'agglutination

De Elkodico.

Elkovidéos


Elko-infosElko-leçonsElko-immersionElko-traductions

 
Elko-leçons

Présentation de la série Elko-leçons

Elko-leçon 1 : L'alphabet et la prononciationElko-leçon 2 : Les clésElko-leçon 3 : Les suffixesElko-leçon 4 : La phrase simpleElko-leçon 5 : La ponctuationElko-leçon 6 : L'agglutinationElko-leçon 7 : Les noms propresElko-leçon 8 : Le ligatifElko-leçon 9 : La conjugaisonElko-leçon 10 : Les chiffresElko-leçon 11 : L'accentuationElko-leçon 12 : Les clés glidéesElko-leçon 13 : Les préfixesElko-leçon 14 : Les types de phrasesElko-leçon 15 : Le politifElko-leçon 16 : L'agglutination des clés glidéesElko-leçon 17 : Les pronomsElko-leçon 18 : Les AsaurasElko-leçon 19 : L'aspectElko-leçon 20 : Les nombresElko-leçon 21 : Les diacritiques et les allographiesElko-leçon 22 : Les clés réduitesElko-leçon 23 : Les infixesElko-leçon 24 : La phrase complexeElko-leçon 25 : Les registres de langueElko-leçon 26 : Les suffixes cumulésElko-leçon 27 : Les substantifsElko-leçon 28 : Les EkaurasElko-leçon 29 : La déclinaisonElko-leçon 30 : Les quantifieursElko-leçon 31 : L'euphonieElko-leçon 32 : Les proclésElko-leçon 33 : Les profixesElko-leçon 34 : Les variations syntaxiquesElko-leçon 35 : Les interjections et les onomatopéesElko-leçon 36 : Les préfixes cumulésElko-leçon 37 : Les hypocoristiquesElko-leçon 38 : Les IsaurasElko-leçon 39 : Les modesElko-leçon 40 : Les unités de mesure

 


Sommaire

Script

Jingle

Jingle d'introduction "Elkovidéos"

Prologue

  • . hei !! (= salut !)
  • Dans la vidéo d'aujourd'hui je vais vous présenter l'agglutination.
  • L'agglutination est, avec l'affixation, la deuxième manière de construire les mots.
  • L'agglutination est le fait de cumuler des clés pour créer des mots plus diversifiés et plus précis.
  • Cette sixième leçon correspond au grade 1.5
  • . lamei ilin !! (= bon visionnage !)

Générique

Générique Elko-leçons

Diaporama

  • L'elko compte près d'un millier de combinaisons possibles de clés.
  • Or chaque langue compte plusieurs dizaines de milliers de mots. (français = 60000 mots, anglais = 200000 mots)
  • Pour créer tous les mots nécessaires à partir d'un minimum d'éléments de base, l'elko à recours à l'agglutination.
  • Ce système à clés et à agglutination à l'avantage de limiter le nombre de clés à apprendre, ce qui facilite grandement son apprentissage.
  • De plus, l'elko n'impose pas les compositions ainsi créées et chacun peut agglutiner les clés de son choix en fonction de sa propre vision du monde. (#hypothèseSapirWhorf)
  • Il n'y a ainsi, pas de dictionnaire à apprendre, juste une liste restreinte de clés, dont, je le rappelle, 50 sont nécessaires pour les besoins quotidiens.
Définition
  • L'agglutination est donc le fait de cumuler des clés les unes aux autres pour obtenir des mots plus complexes.
  • L'agglutination est présente dans de nombreuses langues de par le monde comme le tamoul, l'indonésien, le turc, le hongrois ou encore le japonais.
  • Puisque l'elko utilise l'agglutination, on dit alors qu'il s'agit d'une langue agglutinante.
Les fonctions claviques
  • Les clés ne sont pas placées au hasard, elles sont rangées dans un ordre bien défini : ce sont les fonctions claviques (ou fonctions de clés).
  • La clé placée à droite est appelée "catégorisateur", elle indique la catégorie à laquelle appartient l'objet désigné (lieu, objet, personne, matière, ....)
  • La clé placée à gauche est appelée "spécificateur", elle permet de distinguer tous les mots ayant le même catégorisateur.
  • Ainsi, "avion", "sous-marin", "funiculaire" ou "train" auront le même catégorisateur : WAK (véhicule)
  • Mais pour se distinguer les uns des autres ils auront des spécificateurs différents : respectivement RAN (ciel), NER (poisson), REP (pente) et SEG (rail)
  • Le mot kandulo "torche" se compose ainsi du catégorisateur DUL (bâton) et du spécificateur KAN (feu)
  • Il peut y avoir jusqu'à deux spécificateurs mais ceci est assez rare, comme vous le verrez.
La règle de 4
  • Le chiffre 4 est au cœur de la structure de l'elko.
  • Ainsi une règle veut qu'un mot ne peut pas contenir plus de 4 voyelles.
  • Cette règle vise à éviter les mots trop longs ou trop compliqués à prononcer
  • Tout cela, une nouvelle fois, dans un but de simplicité.
Les combinaisons à degrés
  • On appelle "combinaisons à 1 degré" les mots formés d'une clé et d'un suffixe. ex. : KER (chien) + -o (nom) → kero "chien"
  • On appelle "combinaisons à 2 degrés" les mots formés de 2 clés et d'un suffixe. ex. : PEL (maison) + KER (chien) + -o (nom) → pelkero "niche" (= "maison de chien")
  • On appelle "combinaisons à 3 degrés" les mots formés de 3 clés et d'un suffixe. (Mais comme je vous l'ai dit précédemment, ces combinaisons sont extrêmement rares)
  • Plus un mot est court, plus son sens est vague. Plus un mot est long, plus son sens est précis.
  • L'elko favorise les mots courts.
  • L'elko favorise le contexte.
  • L'elko est donc une langue contextuelle, cela signifie que lorsque le contexte est clair elle évite les redondances. ex. : c'est la niche du chien = pelo a kero et non kerpelo a kero
  • On utilise l'agglutination surtout dans les cas d’ambiguïté ou lorsque l'on souhaite apporter plus de précision.
  • Au gré des leçons nous le verrons dans de nombreux exemples.

Épilogue

  • Vous venez de découvrir l'agglutination.
  • N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour tester des phrases.
  • Je me ferais un plaisir d'y apporter mes remarques.
  • Dans la prochaine vidéo nous étudierons les noms propres.
  • A très vite !
  • thei !! (= à très vite !)

Galerie

Fichier:A.jpg Fichier:B.jpg Fichier:C.jpg Fichier:D.jpg Fichier:E.jpg
Fichier:F.jpg Fichier:G.jpg Fichier:H.jpg Fichier:I.jpg Fichier:J.jpg

Liens

Outils personnels