Grade 2.8 : L'aspect

De Elkodico.

La dix-neuvième leçon de cette méthode d'apprentissage s'intéresse à l'aspect et à la conjugaison de l'elko, vous avez déjà découvert une partie de la conjugaison elkanne, l'aspect complètera vos connaissances. Le grade correspondant à la maîtrise de cette leçon est le grade 2.8. À l'issue de cette leçon vous devriez connaître les différentes expressions de l'aspect et pouvoir apporter de nombreuses subtilités à vos verbes.


La grammaire méthodique
Niveau 1 : les basesNiveau 2 : l'essentielNiveau 3 : les nuancesNiveau 4 : la maîtrise
 
Niveau précédent Niveau suivant
 


Passer la graduation


Sommaire

Leçon

L'aspect du verbe informe sur la durée de l'action. C'est une forme du verbe qui permet de préciser si une action est en cours, finie, répétée ou exceptionnelle. En elko, les verbes ne se conjuguent pas, ce sont donc des auxiliaires préposés qui en apportent la valeur et qui portent l'aspect. L'aspect se marque au moyen du suffixe -au, c'est une expression des Asauras (→ leçon 28).

L'aspect sémantique

L'aspect sémantique regroupe l'imperfectif et le perfectif :

L'imperfectif

L'imperfectif est un aspect du verbe qui exprime qu'une action est inaccomplie et en cours. Aucun auxiliaire n'est nécessaire pour marquer l'imperfectif car il est considéré comme l'aspect par défaut. Le perfectif traduit en général les temps simples du français. En l’absence d’auxiliaire temporel il se traduit par le présent français mais correspond à l'intemporel en elko.


Ero wami Je mange

Le perfectif

Le perfectif est un aspect du verbe qui exprime une action accomplie et révolue, finie. Le perfectif se marque de l'auxiliaire "bau". Le perfectif traduit en général les temps composés du français. En l’absence d’auxiliaire il se traduit par le passé composé.


Ero bau wami J’ai mangé

L'aspect lexical

L'aspect lexical traduit toutes sortes de nuances liées à la durée, à la répétition ou à la simultanéité des actions. Il se marque également au moyen du suffixe -au (→ leçon 28). Il est possible de construire un aspect lexical avec n'importe quelle clé, voici quatre exemples parmi les plus répandus :

L'inchoatif

L'inchoatif est un aspect du verbe qui exprime une action à son commencement, il s'exprime au moyen de l'auxiliaire ketau :


Ero ketau wami "Je commence à manger"

Le terminatif

Le terminatif en exprime une action arrivant à son terme, il s'exprime au moyen de l'auxiliaire betau :


Ero betau wami "Je finis de manger"

L'itératif

L'itératif exprime une action répétée, il s'exprime au moyen de l'auxiliaire tadau :


Ero tadau wami "Je mange à nouveau, je remange"

Le progressif

Le progressif est un aspect du verbe qui exprime une action en cours. Il traduit l'expression "en train de ..." ou le participe présent. Il s'exprime au moyen de l'auxiliaire mehau.


Ero mehau wami "Je suis en train de manger"

Texte

Tibo U[1] Neto
. wedeu , neto sabakie[2] tibi .
. Ego tibi zeda napo , ko hou pala kobmabo .
. wodo[3]u ko kobi neto kebe kapo mehau maki lėdo ribe pino .
. Otabo[4] bau kuba bebo hou mugi go nutu nanse gigi tibo .
. Olėdo bau loli wene kapo , wude wene laso , wude wene tibo .
. Otabo bau tedau waki[5] wego .
. bera[6] lodtako[7] raga kebe wėgo nutu lėdzino u kobo .


Traduction : Ziecken

L'homme au journal
Un homme lisait un journal en marchant.
Il en était à l'avant-dernière page, celle qui contient une bande dessinée.
Celle du jour représentait un homme sur une échelle collant une affiche sur un mur.
Le lecteur fut agacé par un insecte qui tournoyait autour de lui et agita son journal dans tous les sens.
L'afficheur tomba de l'échelle, puis de l'image, puis du journal.
Le lecteur a continué sa route.
Il ne reste sur le trottoir qu'une grosse tache de sang et le dessin d'une brosse à affiches.


Auteur : Anoev

Retrouvez le vocabulaire des leçons

Exercices

Thème

Version

Clés

BEB (insecte)DOL (lumière)GAD (aimant, attirance)KOB (dessin)REM (pièce)TAB (livre)TAM (coutume, habitude)WAM (aliment)WON (fruit)


Solution des exercices

Liens

Passer la graduation


Niveau précédent Niveau suivant
 
La méthode d'apprentissage







Voir aussi : Le kit d'elko

 

Notes

  1. La voyelle u utilisée seule marque le lien entre deux éléments, elle est appelée particule ligative.
  2. Le gérondif (en + verbe en -ant) se marque en ajoutant le suffixe -e au verbe.
  3. traduit par "jour" mais désignant la notion de présent.
  4. Le fait de mettre un préfixe majuscule devant un nom le transforme en pronom substantivé. Cela sera vu au grade 3.6
  5. Ce verbe n'est pas rendu en français mais est indispensable en elko à cause du ligatif qui marque le lien avec le mot qui le suit, ici un verbe.
  6. bera = gros ; wira = grand
  7. Bel exemple de l'utilisation de l'agglutination.
Outils personnels