Grade 4.8 : Les fonctions profixales

De Elkodico.

La trente-neuvième et avant-dernière leçon de cette méthode d'apprentissage s'intéresse aux fonctions profixales et notamment aux degrés d'éloignement. Le grade correspondant à la maîtrise de cette leçon est le grade 4.8. À l'issue de cette leçon vous devriez repérer et utiliser les profixes dans toutes leurs subtilités.


La grammaire méthodique
Niveau 1 : les basesNiveau 2 : l'essentielNiveau 3 : les nuancesNiveau 4 : la maîtrise
 
Niveau précédent Niveau suivant
 


Passer la graduation


Sommaire

Leçon

Nous avons déjà abordé les profixes au grade 4.2 (leçon 33). Pour rappel, les profixes sont des infixes particuliers ayant la particularité de pouvoir se substituer à une autre lettre, en l’occurrence au "W". Il existe quatre profixes, notés au moyen d'un signe "=" postposé :

Les profixes ont de nombreuses applications en elko, vous avez déjà étudié les plus courantes : la reprise et les proclés (grade 4.1) ainsi que qu'un aperçu des modes (grade 1.8) et les articles (Grade 3.7). Nous allons à présent revoir, approfondir et compléter vos connaissance pour vous permettre d'optimiser votre utilisation des profixes. Qui, une fois maîtrisés permettent d'exprimer de nombreuses subtilités.

Les proclés

Abordées au grade 4.1 (leçon 32) les proclés sont des particules composées d'une consonne particulière (c'est-à-dire qui ne rentre pas dans la construction des clés : les lettres J, H, F et les TH et NJ) et d'un affixe. Les proclés n'ont pas de sens propre, selon le contexte elle peuvent se traduire différemment. Elles entrent principalement dans la construction de :

La reprise

La reprise évite la répétition d'une même clé dans une phrase ou dans un mot. Les profixes[1] utilisés sont :

  • Le profixe h= : il est utilisé pour définir un élément évoqué récemment. (ex: . Ero remi itabo tu tabi uiho . "J'achète des livres et je ules lis)
  • Le profixe f= : il est utilisé pour définir un élément évoqué antérieurement. (ex : . Ero remi tabo tu nabo . fo kala . "J'achète un livre et un crayon. il est beau (= le livre)")
L'asémant

L'asémant est une particule préposée formée au moyen de la lettre J pour les préfixes et les suffixes et au moyen de la lettre W pour les infixes et les profixes. L'asémant est destiné à supporter les affixes quant aucune clé n'est nécessaire. Ce procédé permet à la langue de devenir isolante et est, de ce fait, très prisée du pro-isolationisme.

Voir le tableau récapitulatif

Les articles

Les articles n'existent pas dans le sens où on l'entend en français. Un mot est par défaut considéré comme indéfini, pour le rendre défini on remplace son "W" par un "H". (ex : wako (une) voiture → hako la voiture)

Lorsque le mot ne contient pas de "W", c'est le ou les mots qui fonctionnent avec lui qui le prennent. (ex: wina pelo "(une) petite maison" → hina pelo "la petite maison")

Si aucun mot dans l'entourage du nom à définir ne contient de "W" on utilise la particule indéfinie wau, qui peut alors prendre le profixe h= et marquer le défini. (ex : wau pelo "(une) petite maison" → hau pelo "la petite maison")

Les degrés d'éloignement

Les profixes sont aussi utilisés pour marque la distance d'un objet ou d'une personne par rapport au locuteur :

Les modes

La conjugaison de l'elko connaît quatre modes : Le général, l'indicatif, l'impératif et le médiatif. Ils s'expriment au moyen des profixes qui remplacent le W

  • Le général (profixe par défaut w=) : il énonce un fait général (l'eau bout à 100°C, les chiens sont des animaux,...)
  • L'indicatif (profixe h=) : il énonce un fait réel et certain qui se vérifie dans la situation d'énonciation (Je serais au resto à 19h, ...)
  • L'impératif (aucun auxiliaire) : il énonce un ordre (mange !, viens ici !, ...)
  • Le médiatif (profixe f=): il énonce un fait hypothétique qui dépend pas de nous et laisse un sous-entendu (on mangera un picnic [si le temps le permet]).

Texte

Sellos Resgaro

. zelrio rena . rėdo tame u goare bau newai Halumkas'a . sadeu , kiwa kadau tega rėdo hou tamo dade beu tama ėkpio'a .

. Katamse Gadrabeti nutaki narakta weroa meke abloso tu igaro Tellos'a . inta zelrio kau miskoi u ka mewo ; modo nuta lidoa u neaza jego tu guro u gizi gėri ilta lotbozo .

. Bu Tellos nuugaro , mekloza irilo nute inta waba , tu ne gadi Iluko hegoe wegi hoe .

. tasa akrio inta tera rėgi Ihėkoi , tu lami atrimo mokia neba irogo u irudo u keudoto .

. go gėte rudi ka imėdo kagrihoi wese nibi hesako ; wude go gėri dukgeno .

. go wedu kadau wakai jėkpio bitoi dewe etrudo migi go . terlamo atrimoe teba goi ko wedu Kaman.

Traducteur : Ziecken

Lune champ de bataille.

Le Chef de vol est serein. Le trajet s’est déroulé comme d’habitude sans soucis aucuns depuis Hlummqs. A vrai dire, il s’agit d’un voyage quasi-hebdomadaire dont la routine a vite été intégrée par ses passagers.

Quinze ans que le Xtamsë Gdrrbehti faisait la navette entre la planète-mère et les Territoires de la Terre. Peu de Chefs de vol pouvait se targuer d’avoir une telle longévité ; le stress lié au risque de trajectoires erratiques et la difficulté d’assurer la sécurité en envoyaient bon nombre à la retraite anticipée.

Mais la Terre était un territoire isolé, aux flux intersidéraux relativement peu élevés, et n’attirait pas de pillards sur la route y menant.

L’heureux capitaine du navire lança quelques ordres brefs aux pilotes, puis consulta l’écran qui lui montrait les dernières mises à jour des transmissions de la Station locale.

Il transmis consciencieusement ces informations au Chef de cargaison afin de préparer l’arrivée ; ensuite envoya-t-il une demande d’arrimage.

Il allait se rendre vers le niveau des passagers quand une transmission interne le bipa. Un coup d’oeil sur le moniteur lui apprit que c’était le Chaman.

Auteur : Mardikhouran

Retrouvez le vocabulaire des leçons

Exercices

Thème

Version


Solution des exercices

Liens

Passer la graduation


Niveau précédent Niveau suivant
 
La méthode d'apprentissage







Voir aussi : Le kit d'elko

 

Notes

  1. Seule la clé est remplacée, les affixes sont conservés. Cela permet de mieux repérer la clé en question.
Outils personnels