L'étymologie

De Elkodico.

L'elko est une langue mixte[1], dans le sens où les clés qui aident à constituer son vocabulaire ne proviennent pas de nulle part (on dit alors qu'ils sont motivés) mais ne proviennent cependant pas du vocabulaire d'autres langues. La question qui se pose alors est d'où proviennent les clés utilisées en elko ? Comment s'obtiennent-elles ?

La réponse est double : la paronymie et la thétymologie.

Sommaire

La paronymie

La paronymie désigne le lien de sens et de forme existant entre toutes les clés de l'elko. La paronymie est l’une des spécificités de la langue elkanne, sa structure est élaborée à partir de ce phénomène de paronymie. Ainsi, toutes les clés existantes en elkosont unies les unes aux autres par un rapport de sens ou de forme. Ainsi en changeant une lettre ou en inversant les consonnes on obtient de nouvelles clés et certains sens sont liés. Chaque clé de l'elko compte au moins un voire plusieurs paronymes.

On ne parle de paronyme que lorsqu'il existe un lien sémantique (sens) et morphologique (forme), jamais l'un sans l'autre.


RAN (ciel)REN (paix)RES (guerre) → ...


Remarque : Contrairement à la thétymologie, la paronymie concerne toutes les clés de l'elko.

La thétymologie

La thétymologie est un néologisme formé à partir de Θεός ("dieu") et ἐτυμολογία ("étymologie"), il traduit le fait de construire des clés à partir du nom de divinités que l'on appelle "théonyme", voire des noms sacrés "hiéronymes" appartenant aux mythologies du monde entier.

Ainsi la plupart des clés actuellement validées en elko trouvent leurs origines dans le nom de divinités présentes dans plus d'une quarantaine de à travers le monde, les autres sont obtenues par l'analogie.

Liens

Notes et références

  1. Ce sujet est sujet de débat, l'elko est à cheval entre le mixte et l'a priori. Mais le terme mixte fait taire les plus récalcitrant et semble mettre tout le monde d'accord même s'il n'est pas totalement juste au sens linguistique du terme, d'un point de vue stricto sensu.
Outils personnels