L'aspect

De Elkodico.

L'aspect est une forme du verbe qui permet de préciser si une action et en cours, fini, répétée ou exceptionnelle.

Sommaire

L'aspect sémantique

L'aspect sémantique regroupe l'imperfectif et le perfectif.

L'imperfectif

L'imperfectif est un aspect du verbe qui exprime qu'une action est inaccomplie ou en cours. Aucun auxiliaire n'est nécessaire pour marquer l'imperfectif car il est considéré comme l'aspect par défaut. L'imperfectif traduit en général les temps simples du français. En l’absence d’auxiliaire temporel il se traduit par le présent français mais correspond à l'intemporel en elko.


Ero tabi Je lis

Le perfectif

Le perfectif est un aspect du verbe qui exprime une action accomplie et révolue. Le perfectif se marque de l'auxiliaire "bau". Le perfectif traduit en général les temps composés du français. En l’absence d’auxiliaire il se traduit par le passé composé.


Ero bau wami J’ai mangé

Le perfectif indique une action accomplie, réalisée et terminée et s’exprime au moyen de la particule bau.

Ero bau wami : j'ai mangé (intemporel perfectif)
Ero wedu bau wami : j'avais / eus mangé (plus-que-parfait, passé antérieur)
Ero wodu bau wami : j'ai mangé (passé composé)
Ero wudu bau wami : j'aurai mangé (futur antérieur)
Ero wadu bau wami : j'aurais mangé (conditionnel passé)
Ero wėdu bau wami : j'aurais mangé (conditionnel passé)

L'aspect lexical

L'aspect lexical est également lié au temps de l'action. Il s'intéresse au début, à la fin, à la durée, la répétition de l'action. Pour construire les auxiliaires nécessaire on utilise le suffixe -au sur la clé adéquates, voici quelques exemples :

L'inchoatif et le terminatif

L'inchoatif est un aspect du verbe qui exprime une action à son commencement alors que le terminatif en exprime une action arrivant à son terme. Alors que l'inchoatif s'exprime au moyen de l'auxiliaire ketau ou de sa forme réduit tau (plus courante), le terminatif, lui, s'exprime au moyen 'auxiliaires comme betau (finir de), bozau (s'arrêter de), nozau (s'arrêter un moment de) ou de manière plus répandue au moyen de la forme réduite zau.


  • L'inchoatif : Ero tau wami Je commence à manger
  • Le terminatif : Ero zau wami Je finis de manger

Le semelfactif et l'itératif

Le semelfactif est un aspect du verbe qui exprime une action exceptionnelle alors que l'itératif exprime une action répétée. Alors que le semelfactif s'exprime au moyen de l'auxiliaire tagau, l'itératif, lui, s'exprime au moyen de l'auxiliaire tamau.


  • Le semelfactif : Ero tagau wami Je mange pour la première fois, je mange exceptionnelement
  • L’itératif : Ero tamau wami Je mange à nouveau, je remange


Remarque : L’itératif est aussi le nom donné à l'expression de la répétition : une fois, deux fois, ... grâce la clé DEW (temps) en classificateur :

1. narde (une fois)
2. nutde (deux fois)
3. koude (trois fois)
4. elde (quatre fois)
5. akde (cinq fois)
6. matde (six fois)
7. saude (sept fois)
8. alde (huit fois)
9. arde (neuf fois)

Le télique et l'atélique

Le télique est un aspect du verbe qui exprime une action est arrivée à son terme et ne se renouvellera plus alors que l'atélique exprime une action en cours, mais qui finira par aboutir et ne plus jamais se renouveler. Alors que le télique s'exprime au moyen de l'auxiliaire danau, l'atélique, lui, s'exprime au moyen de l'auxiliaire dėnau.


  • Le télique : Ero danau wami J'ai mangé pour la toute dernière fois
  • L'atélique : Ero dėnau wami Je mange pour la toute dernière fois

Le progressif et l'instantané

Le progressif est un aspect du verbe qui exprime une action en cours. Il s'exprime au moyen de l'auxiliaire mehau. Il s'oppose à l'instantané qui exprime une action vraie pour le moment présent et pour le locuteur, c'est donc un aspect très subjectif et provisoire.


  • Le progressif : Ero mehau wami Je suis en train de manger
  • L'instantané : Ero nehau wami Je mange (je suis soudainement pris d'une fringale)

Liens

Outils personnels