La lettre Ė

De Elkodico.

Alphabet elko
Aa Bb Dd Ee Ff Gg Hh Ii Jj Kk Ll Mm Nn Oo Pp Rr Ss Tt Uu Ww Zz Ėė
 
Les lettres additionnelles
Ăă Cc Qq Þþ Vv Xx Yy
 


La lettre Ė ou E point suscrit est la vingt-deuxième et dernière lettre de l'alphabet elko selon l'ordre alphabétique Elle correspond à la rune Eiha et occupe et la treizième place du Rundar selon l'ordre runique C'est aussi la sixième voyelle selon l'ordre alphabétique et la quatrième selon l'ordre runique.


Remarque : En tant que quatrième voyelle du futhark et rune centrale, la lettre Ė tient un rôle prépondérant dans la grammaire de l'elko.

Sommaire

Prononciation

Le Ė est une voyelle glidée mi-ouverte antérieure non arrondie. Il se prononce "eille" comme dans oreille. Il est noté [ɛj] en alphabet phonétique international et /Ej/ en X-Sampa.

Les allographes

La version 3.2

Cette page est issue totalement ou partiellement de la version 3.2 de la grammaire de l'elko.

 


La lettre Ė est la translittération officielle choisie par l'académie pour rendre la rune Eiha . Cette graphie n'étant pas toujours disponible sur nos supports modernes de communication un allographe de ce caractère est permis : Le digramme EJ / EI voire la lettre Y.

La tradition germanique translittère la rune Eiha de plusieurs manières :

  • Le E point sucrit (ė) : Adopté le 16 août 2008 par l'académie elkanne.
  • Le i tréma (ï) : Cette transcription se rencontre dans certains ouvrages mais jamais sur ce site. (→ le tréma).
  • Le y (y) : Lettre non utilisée par l'abde, elle était la norme avant l'adoption du ė. Cette transcription est emprunté au nalique.
  • Le digramme EJ : le plus souvent utilisé, car il respecte la phonologie de l'elko.

Emplois

La lettre Ė a de nombreux emplois :

En interjection elle se traduit pas "aïe" ou "ouïe".

Codage informatique

  • Ė = ALT + 0116
  • ė = ALT + 0117


Le Futhark

F U Þ ou TH A R K G W H N I J
Ė P Z S T B E M L ou NJ D O

 


Liens

Outils personnels