Le Livre de l'attaque nocturne (paragraphe 79)

De Elkodico.

Le Mahâbhârata

I Le Livre des commencements • II Le Livre de l'assemblée • III Le Livre de la forêt • IV Le Livre de Virata • V Le Livre des préparatifs • VI Le Livre de Bhîsma • VII Le Livre de Drona • VIII Le Livre de Karna • IX Le Livre de Shalya • X Le Livre de l'attaque nocturne • XI Le Livre des femmes • XII Le Livre de l'apaisement • XIII Le Livre de l'enseignement • XIV Le Livre du sacrifice royal • XV Le Livre du séjour en forêt • XVI Le Livre des pilons • XVII Le Livre du grand départ • XVIII Le Livre de la montée au ciel

 
Le Livre de l'attaque nocturne (paragraphe 79)

7879

 

Les joncs

10.10. Le cocher de Dhrishtadyumna raconte le massacre nocturne à Yudhishthira. Il est le seul survivant. Désespoir de Yudhishthira. La victoire est amère. Tout cela parce qu’ils n’étaient pas sur leur garde. L’imprudence est la cause des plus grands maux. Yudhishthira se désole pour Draupadî. Il demande à Nakula d’aller la chercher, puis se rend sur les lieux du massacre.

10.11. Désespoir de Yudhishthira. Arrivée de Draupadî. Son désespoir. Si Yudhishthira ne se venge pas d’Ashvatthâman, elle jeûnera à mort. Ashvatthâman porte une pierre précieuse sur son front. Si Yudhishthira ne lui montre pas cette pierre, placée sur son propre front, elle jeûnera à mort. Elle enjoint à Bhîma de tuer Ashvatthâman. Bhîma part à la poursuite d’Ashvatthâman.

10.12. Krishna rappelle à Yudhishthira qu’Ashvatthâman est redoutable. Il possède l’arme "Tête de Brahmâ" et n’hésitera pas à s’en servir, bien que son père lui eut interdit de s’en servir au combat. Mais Drona avait des doutes sur le comportement de son fils. Un jour, Ashvatthâman était venu trouver Krishna et lui avait demandé son disque en échange de l’arme "Tête de Brahmâ". Krishna accepte, mais Ashvatthâman est incapable de bouger le disque. Krishna lui reproche sa conduite. Ni Arjuna, ni Pradyumna, son fils, ni personne, ne lui ont jamais fait une telle demande. Pourquoi a-t-il demandé le disque ?. Ashvatthâman répond que c’était pour le tuer, une fois qu’il aurait été ainsi désarmé. Ainsi, il faut se méfier d’Ashvatthâman.

10.13. Krishna monte sur son char. Description du char. Arjuna et Yudhishthira y montent également. Ils rattrapent Bhîma, mais celui-ci ne s’arrête pas. Il arrive sur les bords de la Gangâ et voit Ashvatthâman, couvert de cendres, assis au milieu d’ermites, auprès de Vyâsa. Il saisit son arc. Ashvatthâman prend une touffe de joncs, prononce la formule magique et la convertit ainsi en l’arme "Tête de Brahmâ", qu’il lance Pour la destruction des Pândava». Un feu naît dans cette touffe de joncs, capable de détruire les mondes.

10.14. Krishna comprend ce qui va se passer. Il dit à Arjuna de lancer son arme, capable de neutraliser toute arme. Arjuna la lance : Qu’elle neutralise l’arme d’Ashvatthâman», et les deux armes illuminent le ciel et font trembler la terre. Nârada et Vyâsa se placent entre les deux armes et les neutralisent. Ils demandent des explications aux combattants.

10.15. Arjuna explique qu’il a seulement voulu neutraliser l’arme d’Ashvatthâman, et rappelle son arme, ce que seuls peuvent faire des personne de conduite pure. Ashvatthâman, incapable de rappeler son arme, explique qu’il a voulu se défendre de Bhîma et détruire les Pândava. Vyâsa reproche à Ashvatthâman d’avoir lancé l’arme "Tête de Brahmâ". Contrée par une autre arme, elle provoque une sécheresse de douze années. Les Pândava sont irréprochables. Il demande à Ashvatthâman de retirer son arme et de donner à Yudhishthira la pierre précieuse qu’il porte sur le front, moyennant quoi il aura la vie sauve. Ashvatthâman refuse : cette pierre a le pouvoir d’enlever toute peur. Il est d’autre part incapable de rappeler son arme. Tout ce qu’il peut faire, c’est la diriger vers le ventre des femmes des Pândava.

10.16. Krishna rappelle que Uttarâ est enceinte et qu’elle doit donner naissance à un fils, Parikshit. Ashvatthâman lancera quand même son arme vers le ventre des femmes Pândava, et l’embryon d’Uttarâ sera tué. Krishna accepte : l’embryon sera tué, mais il revivra et aura une longue vie. Krishna maudit Ashvatthâman : il errera seul, sans parler à personne, pendant trois mille ans, il n’aura pas de place parmi les hommes. Il sera affligé de toutes les maladies. Parikshit deviendra le roi des Kaurava. Vyâsa confirme la malédiction de Krishna. Ashvatthâman remet sa pierre précieuse à Yudhishthira et part pour la forêt. les Pândava retournent à leur campement et Bhîma donne la pierre précieuse d’Ashvatthâman à Draupadî, installée dans son jeûne. Il lui dit qu’Ashvatthâman a été vaincu, mais laissé vivant, privé de sa pierre précieuse et de ses armes. Draupadî demande à Yudhishthira de garder la pierre sur son front.

10.17. Yudhishthira s’interroge : comment Ashvatthâman a-t-il pu massacrer tous les Pâncâla, qui étaient des guerriers redoutables. Krishna lui révèle qu’Ashvatthâman a reçu l’aide de Shiva. Shiva peut tout. Au tout début, Brahmâ demanda à Shiva de créer les créatures vivantes. Shiva alors, plongea sous l’eau et pratiqua des austérités très longues, pour que les créatures soient parfaites. Brahmâ, ne le voyant pas revenir, invoqua un second être pour créer les créatures. Celui-ci créa les créatures des quatre espèces, Daksha en premier. Mais les créatures, affamées, voulurent dévorer cet être. Il alla chercher refuge auprès de Brahmâ, qui assigna alors sa nourriture à chaque créature. Ainsi, les créatures se multiplièrent. Shiva fut en colère de voir qu’on ne l’avait pas attendu.

10.18. A la fin de l’âge krita, les dieux préparèrent un sacrifice. Ils discutèrent de la part des offrandes qui seraient réservées à chacun d’entre eux. Ils oublièrent Shiva, qu’ils connaissaient mal. Shiva se prépara alors à détruire le sacrifice. Il construisit un arc magique, puis, vêtu en ascète, se rendit sur le lieu du sacrifice. Il perça le Sacrifice de sa flèche. Le Sacrifice, prenant la forme d’une gazelle, se sauva et Shiva le poursuivit. Privés du Sacrifice, les dieux dépérirent. Shiva les tourmenta. Alors ils se mirent sous sa protection, et acceptèrent de lui donner sa part. Shiva jeta alors sa colère dans l’eau et restaura le sacrifice. Ainsi, tout est possible à Shiva. Il était satisfait d’Ashvatthâman : c’est pour cela que les Pâncâla ont été détruits.


Auteur : Nom de l'auteur

Titre en elko

Texte en elko


Traducteur : Nom du traducteur

Versions
Version 2017
Analyses
Analyse fréquentielleAnalyse syntaxique
Le Mahâbhârata









  • Livre VIII : 73


  • Livre X : 7879



  • Livre XIII : 8990

  • Livre XIV : 9192


  • Livre XVI : 96

  • Livre XVII : 97

  • Livre XVIII : 98

 

Analyse de texte

Outils personnels