Le livre de la forêt (paragraphe 35)

De Elkodico.

Le Mahâbhârata

I Le Livre des commencements • II Le Livre de l'assemblée • III Le Livre de la forêt • IV Le Livre de Virata • V Le Livre des préparatifs • VI Le Livre de Bhîsma • VII Le Livre de Drona • VIII Le Livre de Karna • IX Le Livre de Shalya • X Le Livre de l'attaque nocturne • XI Le Livre des femmes • XII Le Livre de l'apaisement • XIII Le Livre de l'enseignement • XIV Le Livre du sacrifice royal • XV Le Livre du séjour en forêt • XVI Le Livre des pilons • XVII Le Livre du grand départ • XVIII Le Livre de la montée au ciel

 
Le livre de la forêt

2930313233343536
3738394041424344

 

Le combat des Yaksha

3.155. Les Pândava retournent à l’ermitage de Nara et Nârâyana. Ils partent pour le mont Shveta ils doivent retrouver Arjuna. Ils arrivent à l’ermitage de Vrishaparvan sur l’Himâlaya, puis continuent vers le nord. Mont Mâlyavat, mont Gandhamâdana. Description de la forêt. Ils arrivent à l’ermitage d’Ârshtishena.

3.156. Ârshtishena les engage à rester avec lui pour attendre Arjuna. A la pleine lune, on voit maintes merveilles. De toutes façons, ils ne peuvent aller plus loin, la région est interdite aux hommes, c’est le terrain de jeu des dieux et elle est gardée par des râkshasa.

3.157. Les Pândava restent plusieurs mois dans l’ermitage d’Ârshtishena. Un jour, portées par le vent créé par le passage de Garuda, des fleurs tombent du sommet du Gandhamâdana aux pieds de Draupadî. Elle envoie Bhîma en chercher d’autres. Bhîma part pour le sommet de la montagne, entre dans le domaine de Kubera et aperçoit son palais. Les râkshasa, les yaksha et les gandharva veulent l’arrêter. Bhîma les massacre. Le râkshasa Manimat arrive à la rescousse. Combat entre Bhîma et Manimat. Bhîma tue Manimat.

3.158. Yudhishthira et les jumeaux rejoignent Bhîma entouré des cadavres des râkshasa. Yudhishthira admoneste Bhîma. Kubera apprend les méfaits de Bhîma et monte sur son char Pushpaka. Il se réjouit à la vue des Pândava. Il pardonne à Bhîma le massacre des râkshasa et s’en réjouit même. Kubera raconte l’Histoire de Manimat. Un jour, par stupidité, devant lui, Manimat crache sur la tête d’Agastya. Agastya le maudit : Manimat sera tué par un humain et Kubera en éprouvera de la tristesse : mais il en sera libéré en voyant cet humain. Ainsi Bhîma l’a libéré de sa malédiction.

3.159. Kubera donne une leçon sur la façon de conduire ses affaires. Il leur conseille de retourner à l’ermitage d’Ârshtishena il veillera sur eux. Il leur donne des nouvelles d’Arjuna et de Shantanu : Arjuna reviendra bientôt. Départ de Kubera.

3.160. Dhaumya et Ârshtishena les rejoignent. Dhaumya montre à Yudhishthira les montagnes sacrées, Mandara et Meru et lui en décrit les splendeurs. Il parle de la course du soleil et de la lune autour du Meru.

3.161. Ils restent sur le sommet du Gandhamâdana et s’émerveillent de ses beautés. Arjuna arrive sur le char d’Indra conduit par Mâtali. Ils se réjouissent. Arjuna leur montre les armes qu’il rapporte.

3.162. Indra lui-même arrive et annonce à Yudhishthira qu’il régnera sur la terre et qu’il a été satisfait par Arjuna. Qu’ils regagnent maintenant la forêt Kâmyaka.

3.163. Arjuna raconte à ses frères son Séjour chez Indra. Il raconte les austérités qu’il a entreprises, son combat avec un montagnard qui n’était autre que Shiva, et comment il a reçu de lui l’arme de Pashupati : cette arme ne doit être utilisée qu’en cas de danger, et seulement pour contrer d’autres armes.

3.164. Indra, Kubera, Yama et Varuna lui rendent visite et lui donnent des armes. Arjuna demande à Indra d’être son maître d’armes. Indra envoie son cocher Mâtali le chercher. Description d’Amaravatî. Indra le fait monter sur son trône. Arjuna étudie les armes avec Indra et la musique avec le gandharva Citrasena.

3.165. Indra complimente Arjuna et lui demande ses honoraires de maître : tuer les trente millions de Nivâtakavaca, des asura qui habitent au bord de l’océan. Arjuna s’équipe et part sur le char d’Indra. Les dieux lui donnent la conque Devadatta.

3.166. Arjuna survole l’océan, arrive à la cité des asura et Mâtali pose le char. Les démons se précipitent à l’attaque.

3.167. Les démons entourent Arjuna et le pressent. Mais Mâtali manœuvre les dix mille chevaux attelés à son char comme s’ils étaient un seul. Arjuna couvre les démons de ses flèches. Le combat continue. Arjuna lance ses armes divines et ses flèches. Les Nivâtakavaca ont recours à la magie.

3.168. Pluie de rochers, pluie avec des gouttes grosses comme des essieux de char, feu et vent. Arjuna contre avec ses armes divines. Une obscurité totale envahit l’espace, et Mâtali tremble : il n’a jamais vu cela au cours de toutes les guerres contre les démons qu’il a mené avec Indra. Arjuna riposte avec une arme divine. Les démons continuent leur magie : le monde devient invisible, sombre dans l’océan. Puis les démons eux-mêmes deviennent invisibles.

3.169. Arjuna continue de les tuer, malgré cela. Les démons se retranchent dans leur ville. Les chevaux de Mâtali, embarrassés dans les cadavres des démons, ne peuvent plus avancer : Mâtali enlève son char en l’air. Les démons, invisibles, continuent leur attaque : en l’air, ils lancent des rochers, sous terre ils retiennent les pieds des chevaux. Ils entassent des montagnes sur Arjuna, qui se trouve ainsi enfermé. Arjuna lance le foudre d’Indra qui détruit les montagnes et tue les démons. Tous les Nivâtakavaca sont tués, Arjuna pénètre dans leur cité, les femmes fuient. Arjuna s’émerveille de la beauté de cette cité. Mâtali lui explique que c’était l’ancienne cité des dieux : les Nivâtakavaca, après de nombreuses austérités avaient obtenu de Brahmâ de pouvoir y habiter et de ne pouvoir être défaits par les dieux. C’est pourquoi Indra a donné les armes divines à Arjuna.

3.170. En rentrant, Arjuna voit la cité aérienne d’Hiranyapura. Mâtali lui explique que les deux démones Paulomâ et Kâlakâ avaient, après de nombreuses austérités, obtenu de Brahmâ cette cité inviolable par les dieux. Arjuna s’en approche et les démons l’attaquent. Arjuna les défait. Les démons se réfugient dans leur cité et la cité s’envole. Arjuna essaie de la bloquer de ses flèches, mais la cité est magique : elle s’envole, plonge sous terre, part à toute vitesse, plonge dans l’océan. Arjuna détruit la cité de ses armes divines, et elle tombe à terre. Mâtali fait atterrir son char, les soixante mille chars des démons les encerclent. Arjuna a le dessous. Il lance l’arme de Rudra et détruit tous les démons. Mâtali le félicite. Ils reviennent chez Indra et Mâtali raconte les batailles. Indra félicite Arjuna.

3.171. Arjuna séjourne dans la cité des dieux : il reçoit un diadème, la conque Devadatta, une cotte de maille, une guirlande d’or de des vêtements divins. Puis, après cinq ans, Indra lui enjoint de rejoindre ses frères. Yudhishthira se réjouit de ses exploits et demande à voir les armes qu’il a rapportées.

3.172. Le lendemain, Arjuna commence une démonstration des armes divines : mais la terre tremble, les dieux accourent. Nârada enjoint à Arjuna de ne jamais utiliser les armes divines sur une cible qui n’en vaut pas la peine, ni sans nécessité : elles risquent de détruire l’univers.


Auteur : Nom de l'auteur

Titre en elko

Texte en elko


Traducteur : Nom du traducteur

Versions
Version 2017
Analyses
Analyse fréquentielleAnalyse syntaxique
Le Mahâbhârata









  • Livre VIII : 73


  • Livre X : 7879



  • Livre XIII : 8990

  • Livre XIV : 9192


  • Livre XVI : 96

  • Livre XVII : 97

  • Livre XVIII : 98

 

Analyse de texte

Outils personnels