Le Livre des femmes (paragraphe 81)

De Elkodico.

Le Mahâbhârata

I Le Livre des commencements • II Le Livre de l'assemblée • III Le Livre de la forêt • IV Le Livre de Virata • V Le Livre des préparatifs • VI Le Livre de Bhîsma • VII Le Livre de Drona • VIII Le Livre de Karna • IX Le Livre de Shalya • X Le Livre de l'attaque nocturne • XI Le Livre des femmes • XII Le Livre de l'apaisement • XIII Le Livre de l'enseignement • XIV Le Livre du sacrifice royal • XV Le Livre du séjour en forêt • XVI Le Livre des pilons • XVII Le Livre du grand départ • XVIII Le Livre de la montée au ciel

 
Le Livre des femmes

80818283

 

Les femmes

11.9. Dhritarâshtra fait atteler son char et se rend sur les lieux du combat. Les femmes éplorées le rejoignent et se lamentent.

11.10. Il rencontre Kripa, Ashvatthâman et Kritavarman, qui lui racontent le massacre nocturne des Pândava. Ils sont en fuite, poursuivis par les Pândava. Ils poursuivent leur route, dans des directions différentes.

11.11. Yudhishthira apprend que Dhritarâshtra s’est mis en route et part à sa rencontre, accompagné de Krishna, Yuyudhâna et Yuyutsu, de Draupadî et de toutes les femmes des Pâncâla. Il salue Dhritarâshtra. Celui-ci l’embrasse à contre coeur, et cherche Bhîma. Krishna devine ses mauvaises intentions et remplace Bhîma par la statue de fer que Duryodhana avait fait faire à son image. Dhritarâshtra serre la statue de fer dans ses bras et l’écrase dans son étreinte. Krishna lui révèle le stratagème : il a voulu lui éviter de tuer Bhîma.

11.12. Krishna reproche à Dhritarâshtra d’être encore sous l’emprise de Duryodhana. Dhritarâshtra se calme et embrasse Bhîma, Arjuna et les jumeaux.

11.13. Gândhârî se prépare à maudire les Pândava. Vyâsa, devinant ses intentions, la devance et lui demande de maîtriser sa colère. Gândhârî est bien consciente que les Pândava ne sont pas coupables, et que Duryodhana est le responsable de ce qui s’est passé : cependant, elle ne peut pardonner à Bhîma la façon déloyale dont il a tué Duryodhana.

11.14. Bhîma invoque la nécessité : il fallait bien qu’il abatte Duryodhana pour sauver le royaume. Il rappelle la conduite infâme de Duryodhana avec Draupadî. Mais Gândhârî lui reproche surtout d’avoir bu le sang de Dusshâsana. Bhîma n’a pas bu vraiment le sang de Dusshâsana : il a fait semblant, il l’avait juré. Gândhârî lui reproche enfin d’avoir tué ses cent fils, sans en laisser un seul pour conforter leur vieillesse.

11.15. Gândhârî demande Yudhishthira. Celui-ci s’excuse d’avoir été la cause du massacre de ses fils. Gândhârî glisse un regard par l’interstice de son bandeau sur les pieds de Yudhishthira, et les ongles de celui-ci se racornissent. Elle s’apaise. Kuntî console Draupadî, puis va trouver Gândhârî avec elle. Gândhârî les console.

11.16. Gândhârî, grâce à sa vision divine, voit le champ de bataille et ses horreurs. Tous se rendent sur le champ de bataille. Désespoir des femmes à la vue du carnage. Gândhârî appelle Krishna et lui montre le désespoir de femmes, les nombreux héros abattus, les charognards à l’oeuvre. Elle insiste sur le spectacle désolant des femmes découvrant le carnage, les corps dépecés. Elle découvre le corps de Duryodhana.

11.17. Désespoir de Gândhârî. Elle prend Krishna à témoin. Lamentations de Gândhârî. Elle évoque le temps de la splendeur de Duryodhana. Elle montre à Krishna le corps de son petit-fils Lakshmana et la douleur de sa mère.

11.18. Elle décrit à Krishna le désespoir de ses belles-filles. Elle lui montre le cadavre de Dusshâsana.

11.19. Elle lui montre le cadavre de ses fils Vikarna, Durmukha, Citrasena, Vivimshati, Dussaha. Leurs femmes les entourent et se désespèrent.

11.20. Elle montre à Krishna le cadavre d’Abhimanyu et décrit le désespoir d’Uttarâ. Rien ne justifie aux yeux d’Uttarâ la mort de son jeune époux, que les siens n’ont pas défendu. Elle se demande comment elle est encore en vie. Découverte du corps de Virâta.

11.21. Gândhârî montre à Krishna le corps de Karna et sa mère, Kuntî, qui se lamente. Lamentations de la mère de Karna.

11.22. Gândhârî montre à Krishna les corps du roi d’Avanti, de Bâhlika, et celui de son gendre Jayadratha. Sa fille, Dusshalâ se désespère.

11.23. Elle montre à Krishna le corps de Shalya et le désespoir de ses femmes, le corps de Bhagadatta, Bhîshma gisant sur son lit de flèches, le corps de Drona, veillé par son épouse Kripî. Bûcher funéraire de Drona.

11.24. Gândhârî montre à Krishna le corps de Bhûrishravas et rapporte les lamentations de sa mère et de ses épouses. Elles mettent en cause Krishna qui a poussé Arjuna à lui a couper le bras alors qu’il se battait contre un autre. Gândhârî montre à Krishna le corps de Shakuni.

11.25. Elle lui monte les cadavres de Sudakshina, de Bhanumant, de Jayatsena, de Brihadbala, des cinq frères Kekaya, de Drupada, de Dhrishtaketu, de Vinda et Anuvinda. Tous sont morts : elle met en cause Krishna qui n’a pas réussi son ambassade de paix et a laissé laissé s’accomplir ce massacre qu’il aurait pu éviter. Malédiction de Krishna. Elle maudit Krishna : dans trente-six années les siens s’entre-détruiront et Krishna trouvera une mort peu glorieuse.


Auteur : Nom de l'auteur

Titre en elko

Texte en elko


Traducteur : Nom du traducteur

Versions
Version 2017
Analyses
Analyse fréquentielleAnalyse syntaxique
Le Mahâbhârata









  • Livre VIII : 73


  • Livre X : 7879

  • Livre XI : 80818283


  • Livre XIII : 8990

  • Livre XIV : 9192


  • Livre XVI : 96

  • Livre XVII : 97

  • Livre XVIII : 98

 

Analyse de texte

Outils personnels