Le Rundar

De Elkodico.

LeRundar


Le Rundar est le nom donné au système d'écriture de type runique utilisé par l'elko et l'urque. Il se compose de quarante caractères appelés runes ...


Il est vrai que la littérature runique semble jouir actuellement d’un très vif intérêt. Les livres sur le sujet ne sont pas rares et les articles traitant des runes semblent se multiplier sur Internet. Les phénomènes littéraires (et cinématographiques) comme le «  Seigneur des Anneaux » et « Harry Potter » y sont sans doute pour quelque chose. Quoi qu’il en soit, le fait est là, les runes ne sont plus victimes de leur mauvaise réputation.

Toutefois il est important de savoir qu’il y a autant de systèmes runiques (futharks) que de peuples qui les utilisent. L'elko ne fait donc pas exception a la règle et dispose de son propre système : le Rundar. Il n’est pas très différent des autres systèmes runiques mais possède néanmoins certaines spécificités que cette page se chargera de mettre en avant.


Les runes du Rundar

Feha Ura Thura Asa Reida Kana Gipa Wuna
Haga Neida Isa Jera Eiha Pera Zeila Sola
Teiwa Beira Eka Mana Lana Khila Daga Otha
Nuna Noza Muna Nara Nuta Kowa Wela Waka
Mata Shawa Wala Wara Sewa Seisa Suga Sega

 


Sommaire

Description

Le rundar ("famille de runes") est un système d'écriture de type runique comportant quarante caractères appelés runes. Il est en usage par deux langues du Losda : l'elko et l'urque. Alors que les systèmes runiques classiques ne se limitent qu'aux caractères d'écriture regroupés sous le terme defuthark, le Rundar, lui, y propose une extension incluant la ponctuation et les chiffres. Toutefois, les vingt-quatre caractères d'écriture qu'il partage avec l'elder futhark sont parfaitement équivalents dans les deux systèmes.

Entre parenthèses, vous trouverez la valeur de la rune pointée équivalente.

Ura u
Thura þ, th (')
Asa a (!)
Wuna w (v)
Isa i (!!)
Eiha ė, ei (y[1])
Eka e (?)
Khila ṅ, nj (-)
Otha o (.)
Nuna ă, 0
Noza æ
Nara 1 (io)
Nuta 2 (ea)
Kowa 3 (qu)
Wela 4 (c)
Waka 5 (st)
Mata 6 (g)
Shawa 7 (sz)
Wala 8 (oe)
Wara 9 (ue)
Sewa sens d'écriture (zz)
Seisa chiffres (ss)
Suga crochets, parenthèses, accolades
Sega lignes d'écriture (x)

Les types de runes

Le Rundar se divise en quatre sous-familles de symboles runiques. Cette répartition correspond aux différents besoins qu’exige une telle écriture.

  1. Les runes d’écriture : utilisées pour les lettres.
  2. Les runes ponctuelles : utilisées pour la ponctuation.
  3. Les runes numériques : utilisées pour les chiffres.
  4. Les runes additionnelles : utilisées comme outils d'écriture.


Remarque : : Un abécédaire runique est appelé futharkaire, il contient l’ensemble des quarante runes du rundar souvent présentées sous la forme de fiches techniques.

Les types d'écritures runiques

Le système runique offre de nombreuses possibilités d'écriture dont vous découvrez ci-dessous les plus fréquentes. Les autres types d'écriture sont décrits sur cette page :

  1. L'écriture stoïchédon : écriture ou toutes les runes sont alignées verticalement et horizontalement. Elle est réservée aux textes officiels et pour les textes gravés.
  2. L'écriture cadrée : On parle d'écriture cadrée ou écriture en bande dans le cas de l'écriture runique utilisant les lignes d'écriture. Elle est réservée aux textes sacrés.
  3. L'écriture liée (ou Kimrunnabo) : système d'écriture employé par l'elko et l'urque et utilisant les runes liées. Elle est d'usage courant et pratique.
  4. L'écriture cursive (Runicursiva) : écriture simplifiée et destinée à la rédaction manuelle et courante.

Les outils d'écriture

Dans le Rundar, il existe quatre outils d'écriture, ce sont les quatre dernières runes du classement :

  1. La rune Sewa  : est utilisée pour informer sur le sens d'écriture.
  2. La rune Seisa  : est utilisée pour marquer l'utilisation de la gématrie.
  3. La rune Suga  : est utilisée pour remplacer tous les signes parenthétiques.
  4. La rune Sega  : est utilisée pour remplacer les lignes d'écriture.

Liens

Liens internes

Liens externes

Notes et références

  1. Y utilisé comme voyelle
  2. Y utilisé comme consonne
Outils personnels