Le livre de la forêt (paragraphe 31)

De Elkodico.

Le Mahâbhârata

I Le Livre des commencements • II Le Livre de l'assemblée • III Le Livre de la forêt • IV Le Livre de Virata • V Le Livre des préparatifs • VI Le Livre de Bhîsma • VII Le Livre de Drona • VIII Le Livre de Karna • IX Le Livre de Shalya • X Le Livre de l'attaque nocturne • XI Le Livre des femmes • XII Le Livre de l'apaisement • XIII Le Livre de l'enseignement • XIV Le Livre du sacrifice royal • XV Le Livre du séjour en forêt • XVI Le Livre des pilons • XVII Le Livre du grand départ • XVIII Le Livre de la montée au ciel

 
Le livre de la forêt

2930313233343536
3738394041424344

 

Le montagnard

3.13. Krishna, Dhrishtadyumna, Dhrishtaketu, les frères Kekaya viennent rendre visite aux Pândava. Krishna se met en colère contre les Kaurava. Arjuna célèbre Krishna. Krishna lui révèle qu’il est Nârâyana et qu’Arjuna est Nara, qu’il n’y a pas de différence entre eux. Draupadî fait l’éloge de Krishna : mais s’il est tout puissant, comment a-t-elle pu être ainsi outragée ? Elle déteste les Pândava qui n’ont pas su la protéger. Elle appelle à la vengeance contre Duryodhana en rappelant ses méfaits et éclate en sanglots. Krishna la réconforte : elle sera reine et la terre boira le sang des Kaurava.

3.14. Si Krishna était retourné plus tôt à Dvârakâ, il aurait empêché la partie de dés. Dès qu’il a eu connaissance de ce qui était arrivé, il est venu rejoindre les Pândava.

3.15. Mais il se battait contre Shâlva qui voulait venger son frère Shishupâla.

3.16 Il raconte La destruction de Saubha. Shâlva attaque Dvârakâ. Description des défenses de Dvârakâ.

3.17. Shâlva met le siège devant Dvârakâ, puis mène l’assaut. Sâmba met en fuite Kshemavriddhi, le général de Shâlva, tue Vegavat. Cârudeshna tue l’asura Vivindhya. Pradyumna sort et marche contre Saubha, la forteresse aérienne de Shâlva.

3.18. Combat entre Pradyumna et Shâlva. Pradyumna est blessé par Shâlva et s’évanouit.

3.19. Le cocher de Pradyumna, Dâruka, l’emporte hors du champ de bataille. Pradyumna reprend conscience et reproche à son cocher de l’avoir éloigné du combat : la loi des Vrishni est de ne jamais reculer au combat.

3.20. Dâruka rétorque que c’est le devoir d’un cocher de sauver la vie de son maître, et le ramène au combat. Pradyumna blesse Shâlva. Pradyumna se prépare à l’achever, mais Nârada arrive en hâte pour l’arrêter : "C’est Krishna qui doit tuer Shâlva". Shâlva lève le siège.

3.21. Krishna rentre à Dvârakâ après le sacre de Yudhishthira : on lui raconte le siège. Krishna part à la poursuite de Shâlva et le trouve au bord de l’océan, dans sa forteresse aérienne Saubha. Combat entre Krishna et Shâlva. Shâlva emploie la magie, Krishna rétorque de la même manière.

3.22. Suite du combat. Le cocher de Krishna est blessé. On annonce à Krishna que Shâlva a tué son père Vasudeva à Dvârakâ tandis qu’il était à sa poursuite. Krishna, découragé attaque Shâlva. Il voit son père Vasudeva tomber de Saubha. Il veut abandonner le combat, mais comprend qu’il s’agit de magie.

3.23. Krishna repart à l’attaque. Saubha disparaît, mais il dirige ses flèches au son. Saubha réapparaît et Krishna est enseveli sous un déluge de pierres. Krishna se dégage et son cocher l’encourage. Krishna lance son disque qui coupe Saubha en deux. Le disque revient dans la main de Krishna qui le relance et coupe Shâlva en deux. Voilà pourquoi Krishna n’a pu se rendre à temps à Hâstinapura. Après avoir fait leurs adieux aux Pândava, tous rentrent chez eux.

3.24. Les Pândava continuent dans la forêt. Le peuple d’Hâstinapura vient les trouver et se lamente. Arjuna les réconforte et les renvoie.

3.25. Ils arrivent au lac Dvaitavana, fréquenté par les ascètes. Description des lieux. Salué par tous, Yudhishthira s’installe avec ses frères au pied d’un arbre.

3.26. Ils s’installent dans la forêt. Mârkandeya vient les trouver et sourit en les voyant : il se rappelle Râma, exilé comme eux dans la forêt. Il exhorte Yudhishthira à ne pas aller contre la loi, même pour retrouver sa puissance : qu’il vive dans la forêt comme il l’a promis. Mârkandeya repart.

3.27. Le brâhmane Baka Dâlbhya se réjouit de la vie en commun de nobles et de brâhmanes dans la forêt : elle profite aux deux, ils se renforcent les uns les autres.

3.28. Draupadî déplore l’état pitoyable auquel ils sont réduits : pourquoi Yudhishthira ne donne-t-il pas libre cours à sa colère ? Il ne faut pas céder à ses ennemis.

3.29. Elle raconte l’Entretien de Prahlâda et de Bali Vairocana. Bali demande à son grand-père Prahlâda s’il vaut mieux pardonner ou prendre sa revanche. Cela dépend : Prahlâda expose les inconvénients du pardon et de la revanche, et les cas il faut employer l’un ou l’autre. Draupadî conclut qu’il faut user d’autorité avec Duryodhana.

3.30. Yudhishthira considère que la colère est mauvaise conseillère : les sages la contrôlent. Éloge de la maîtrise de soi et de la patience.

3.31. Draupadî ne comprend pas comment Yudhishthira, tellement attaché à la loi, peut s’être laissé entraîner à la partie de dés : l’homme n’est pas libre de ses actes ! A quoi sert de suivre la loi ? Elle accuse Brahmâ, lui qui fixe le destin et joue avec les hommes comme avec des marionnettes. Le bon est puni, le méchant prospère.

3.32. Yudhishthira répond qu’il n’est pas attaché à la loi pour les profits qu’elle peut lui procurer, mais parce que c’est son devoir. Il ne faut pas douter de la loi.

3.33. Draupadî insiste : elle ne rejette pas la loi, elle ne blâme pas Brahmâ. Le sort des hommes est réglé par le destin, la chance et leurs actions. Il faut donc agir, quelque soit l’issue.

3.34. Bhîma reproche à Yudhishthira de prendre prétexte de la loi pour cacher sa couardise. Il l’encourage à marcher sur Hâstinapura et à reconquérir son royaume.

3.35. Yudhishthira répond qu’il a donné sa parole : il lui faut donc s’y tenir.

3.36. Le temps presse, répond Bhîma : seront-ils encore vivants à la fin de leur épreuve ? Et comment se cacher sans être reconnus durant une année ?

3.37. Yudhishthira montre à Bhîma la puissance actuelle des Kaurava, alors qu’ils sont faibles et sans alliés. Vyâsa arrive : il va donner à Yudhishthira une connaissance magique qu’il devra transmettre à Arjuna, qui n’est autre que Nara, le compagnon éternel de Nârâyana. Puis Arjuna ira chercher des armes divines auprès d’Indra, de Shiva, de Varuna, de Kubera et de Yama. Les Pândava se rendent dans la forêt Kâmyaka et s’y installent.

3.38. Yudhishthira envoie Arjuna chercher des armes divines chez Indra et lui transmet sa connaissance magique. Arjuna, armé de son arc Gândîva, se met en route. Il voyage avec la rapidité de la pensée. Il arrive à la montagne Indrakîla un brâhmane lui enjoint de déposer les armes : elles ne lui serviront plus de rien, il est dans le pays des ascètes. Arjuna refuse, et le brâhmane se révèle être Indra, qui lui offre un vœu. Arjuna demande qu’Indra lui enseigne toutes les armes existantes. Arjuna les aura quand il aura rencontré Shiva.

3.39. Arjuna traverse une forêt sauvage et s’arrête sur un sommet de l’Himâlaya. Il se livre à des austérités terribles, qui finissent par inquiéter les dieux. Brahmâ les rassure.

3.40. Shiva se déguise en sauvage montagnard. Arjuna se prépare à tuer l’asura Mûka qui a pris la forme d’un sanglier pour le tuer. Shiva réclame la proie qu’il a vu le premier, et ils tirent ensemble. Arjuna réclame la prise, Shiva de même, et ils se défient. Arjuna épuise ses flèches sur le montagnard sans l’ébranler. Il se fait prendre son arc, continue le combat à l’épée, avec des arbres, avec des pierres, à mains nues, mais le montagnard n’est toujours pas ébranlé. Au corps à corps, Arjuna est vaincu et s’évanouit. Shiva se fait reconnaître. Arjuna ne sait comment se faire pardonner, mais Shiva rit.

3.41. Shiva complimente Arjuna-Nara et lui offre un vœu. Arjuna demande l’arme "Tête de Brahmâ". Shiva la donne à Arjuna, mais elle ne doit jamais être lancée sur un homme.

3.42. Shiva remonte au ciel. Arrivent Varuna, Kubera, Yama et Indra, avec leurs suites. Yama donne la vision à Arjuna afin qu’il puisse les voir. Il lui donne sa massue, Varuna ses lacets, Kubera l’arme de la disparition. Indra annonce qu’il lui enverra son char pour le conduire au ciel.


Auteur : Nom de l'auteur

Titre en elko

Texte en elko


Traducteur : Nom du traducteur

Versions
Version 2017
Analyses
Analyse fréquentielleAnalyse syntaxique
Le Mahâbhârata









  • Livre VIII : 73


  • Livre X : 7879



  • Livre XIII : 8990

  • Livre XIV : 9192


  • Livre XVI : 96

  • Livre XVII : 97

  • Livre XVIII : 98

 

Analyse de texte

Outils personnels