Le livre de la forêt (paragraphe 32)

De Elkodico.

Le Mahâbhârata

I Le Livre des commencements • II Le Livre de l'assemblée • III Le Livre de la forêt • IV Le Livre de Virata • V Le Livre des préparatifs • VI Le Livre de Bhîsma • VII Le Livre de Drona • VIII Le Livre de Karna • IX Le Livre de Shalya • X Le Livre de l'attaque nocturne • XI Le Livre des femmes • XII Le Livre de l'apaisement • XIII Le Livre de l'enseignement • XIV Le Livre du sacrifice royal • XV Le Livre du séjour en forêt • XVI Le Livre des pilons • XVII Le Livre du grand départ • XVIII Le Livre de la montée au ciel

 
Le livre de la forêt

2930313233343536
3738394041424344

 

Séjour d’Arjuna chez Indra

3.43. Arrivée du char d’Indra conduit par Mâtali. Description du char. Mâtali invite Arjuna à monter, mais celui-ci se purifie d’abord et fait ses adieux au Mont Mandara. Il part, demande en route à Mâtali l’origine des étoiles, puis arrive à Amarâvatî.

3.44. Description du parc Nandana. Arjuna est reçu avec tous les honneurs par les dieux. Indra lui souhaite la bienvenue et le fait asseoir sur son trône.

3.45. Les dieux lui offrent un présent de bienvenue. Arjuna séjourne pendant cinq ans. Il apprend tout des armes et Indra lui donne son foudre. Citrasena lui enseigne la musique divine. Lomasha, de passage, s’étonne de voir Arjuna sur le trône d’Indra : Indra lui explique qu’Arjuna est son fils, que Nârâyana et Nara sont maintenant Krishna et Arjuna. Indra charge Lomasha de prévenir Yudhishthira qu’Arjuna est en train d’acquérir la maîtrise des armes nécessaire pour vaincre leurs ennemis, et lui demande de l’accompagner dans un pèlerinage aux lieux sacrés.

3.46. Dhritarâshtra apprend de Vyâsa qu’Arjuna a rendu visite à Indra. Il comprend que son fils n’a aucune chance s’il y a la guerre : personne ne peut vaincre Arjuna. Samjaya abonde en son sens. Il raconte comment Arjuna a combattu Shiva lui-même, comment il a vu les dieux. Dhritarâshtra est effrayé pour ses fils.

3.47. Les Pândava chassent pour se nourrir et nourrir les brâhmanes qui les entourent.

3.48. Dhritarâshtra continue de trembler pour ses fils : il aurait suivre les conseils qu’on lui donnait. Samjaya approuve : il aurait stopper son fils, il le pouvait. Il raconte comment Krishna est venu trouver les Pândava, et comment il a promis de tuer ceux qui les avaient réduits ainsi : Yudhishthira a donné son accord, mais pas avant la fin de la période de treize années. Il rapporte aussi la promesse de Krishna à Draupadî : Duryodhana sera tué. Dhritarâshtra le sait bien : Vidura le lui avait prédit.

3.49. Les Pândava dans la forêt s’inquiètent de ce qu’Arjuna ne revienne pas. Bhîma propose d’attaquer les Kaurava : quand il aura tué Duryodhana, Yudhishthira pourra reprendre son royaume, et il n’aura pas commis de faute. Yudhishthira lui répond qu’il pourra le faire, mais dans treize ans. Arrivée de Brihadashva. Yudhishthira raconte ce qui lui est arrivé, la partie de dés, l’outrage à Draupadî, et demande s’il existe quelqu’un de plus malheureux que lui sur terre. Brihadashva raconte l’Histoire de Nala.

3.50. Nala est le roi de Nishada, un parangon de vertu. Bhîma, le roi de Vidarbha, n’a pas d’enfants. Il reçoit en récompense d’un ascète trois fils et une fille splendide, Damayantî. Damayantî croît en beauté. Nala entend ses louanges et tombe amoureux d’elle : ils semblent faits l’un pour l’autre. Une oie sauvage leur sert de messager.

3.51. Damayantî dépérit d’amour, et son père décide de la marier : il convoque tous les rois de la terre. Les rishi Nârada et Parvata rendent visite à Indra qui s’étonne auprès d’eux qu’il n’y ait plus d’entrées dans son paradis. Bien sur, répondent les rishi, les rois ne font plus la guerre, ils se rendent tous à Vidarbha pour être choisis comme époux par la belle Damayantî. Indra, Agni, Varuna et Yama décident d’y aller aussi. En route, ils rencontrent Nala qui se rend aussi à Vidarbha, et lui demandent d’être leur messager.

3.52. Nala accepte et demande ce qu’il doit faire : Va dire à Damayantî qu’Indra, Agni, Varuna et Yama la désirent et qu’elle choisisse l’un d’eux - Pas question, dit Nala, j’y vais aussi pour cela - Tu as promis ! répondent les dieux. Grâce aux dieux, Nala entre dans l’appartement bien gardé des femmes, se présente et délivre son message à Damayantî.

3.53. Nala fait successivement l’éloge des quatre dieux. Damayantî répond qu’elle choisira Nala : les dieux ne pourront en vouloir à Nala, puisque c’est elle qui choisit. Nala rend compte de sa mission.

3.54. Description de l’assemblée des rois. Les quatre dieux prennent l’aspect de Nala, et, au moment de choisir, Damayantî trouve devant elle cinq Nala, indiscernables l’un de l’autre. Damayantî fait alors appel à la générosité des dieux, et ceux-ci reprennent leur aspect divin. Damayantî épouse Nala et les dieux lui offrent des dons.

3.55. Kali, le démon du jeu, arrive à la cérémonie une fois celle-ci terminée. Furieux que Damayantî ait choisi Nala, il jure de se venger et va habiter chez Nala.

3.56. Il attend douze ans pour trouver Nala en défaut, et s’empare de lui. Nala se lance dans une partie de dés avec son frère Pushkara, et perd pendant des mois. Damayantî n’arrive pas à le persuader de s’arrêter.

3.57. Deuxième tentative infructueuse de Damayantî pour faire cesser la partie. Elle convoque Vârshneya, le cocher de Nala, et l’envoie mettre en sécurité ses deux enfants chez son père à Vidharba. Vârshneya, avec l’accord des ministres, accomplit sa mission, laisse à Vidharba le char et les chevaux de Nala, puis entre au service du roi Rituparna.

3.58. Nala perd tous ses biens et son royaume. Après avoir erré dans la ville, il part pour la forêt avec Damayantî. Affamé, il essaye de capturer des oiseaux en se servant de son vêtement comme filet : mais ceux-ci l’emportent en riant : Nous sommes les dés !, et Nala reste nu. Il engage Damayantî à le quitter et à retourner chez son père. Damayantî refuse : qu’ils partent ensemble, Nala sera bien accueilli à Vidarbha.

3.59. Nala refuse de se présenter à Bhîma en quémandeur. Ils se réfugient pour la nuit dans une hutte. Tandis que Damayantî dort, Nala se désole : il ne lui apportera que le malheur. Il prend la moitié du vêtement de Damayantî pour se couvrir, et après bien des hésitations, l’abandonne.

3.60. Damayantî se réveille, seule. Elle se désespère, plus pour son mari que pour elle-même. Saisie par un serpent, elle est délivrée par un chasseur. Mais celui-ci veut la violer. Damayantî le réduit en cendres d’un regard.

3.61. Damayantî erre, épouvantée, dans la forêt sauvage. Elle se désespère et demande à tous les échos est son mari. Au bout de trois jours, elle arrive à un ermitage. Elle raconte son histoire, et les ermites lui promettent qu’elle reverra Nala, rétabli dans sa royauté, et disparaissent. Damayantî continue d’errer dans la forêt. Elle rencontre une caravane et s’y joint.

3.62. La caravane est détruite au cours d’une halte nocturne par des éléphants sauvages. Damayantî fuit et arrive chez Subâhu, roi de Cedi. La reine l’accueille. Elle raconte son histoire, mais sans se nommer, se présentant comme une servante. Elle entre au service de la princesse Sunandâ.

3.63. Nala sauve d’un incendie le roi des serpents Karkotaka. Karkotaka mord Nala et celui-ci change d’aspect et devient nain difforme. C’est pour son bien que Karkotaka a agi ainsi : son venin chassera le démon Kali, Nala ne sera pas reconnu : qu’il aille chez le roi Rituparna, qui lui donnera sa science des dés et Nala pourra alors recouvrer son royaume. Il lui donne un vêtement magique qui lui permettra de retrouver son aspect.

3.64. Nala arrive chez Rituparna et se fait engager comme cocher et cuisinier sous le nom de Bâhuka. La nuit, il chante sa femme abandonnée. Interrogé, il raconte ce qui leur est arrivé, sans nommer personne.

3.65. Bhîma envoie des émissaires à la recherche de Nala et de Damayantî. Le brâhmane Sudeva reconnaît Damayantî. Il lui dit qu’il est envoyé par son père et Damayantî fond en larmes. La reine, qui a assisté à la scène, interroge le brâhmane.

3.66. Sudeva raconte qui est Damayantî et comment il l’a reconnue. La reine est en fait la tante de Damayantî. Damayantî revient chez son père à Vidarbha.

3.67. Damayantî envoie à son tour des émissaire pour rechercher Nala. Ils devront répéter : "Pourquoi es-tu parti, emportant la moitié de mon vêtement et me laissant dans la forêt ? Apaise mon chagrin !" et lui rendre aussitôt compte si quelqu’un réagit à ces paroles.

3.68. Le brâhmane Parnada rapporte à Damayantî que le cocher de Rituparna, un nain difforme, lui a dit, après avoir entendu son message : "Une femme digne de ce nom, même abandonnée, ne doit pas se plaindre, quand son mari a perdu son royaume et ses richesses". Damayantî envoie, à l’insu de son père, Sudeva chez Rituparna avec le message suivant : "Dès demain, Damayantî choisira un autre époux : que les rois accourent !"

3.69. Nala s’interroge sur les intentions réelles de Damayantî et se fait fort d’aller en un seul jour à Vidarbha. Rituparna et le cocher Vârshneya montent sur le char conduit par Nala. Ils partent à un train d’enfer. Vârshneya croit reconnaître Nala à sa manière de mener les chevaux.

3.70. En route, Rituparna fait étalage de sa science des nombres : il annonce le nombre de feuilles et de fruits d’un arbre. Nala s’arrête pour vérifier. Le compte est exact, Nala s’émerveille. Rituparna lui dit qu’il possède la science des dés et la maîtrise des nombres. Nala propose de lui donner sa science des chevaux en échange de cette connaissance des nombres. Rituparna donne sa science des dés à Nala, ce qui a pour résultat d’expulser le démon Kali du corps de Nala.

3.71. Rituparna entre dans la capitale de Vidarbha. Au bruit des chevaux, tous pensent que c’est Nala qui les mène. Rituparna s’étonne de ne pas voir l’assemblée de rois qu’il attendait, et Bhîma s’étonne de sa venue : il l’accueille néanmoins avec honneur. Damayantî aperçoit le nain Bâhuka qui panse les chevaux : serait-ce Nala, malgré son aspect ?

3.72. Damayantî envoie sa servante Keshinî aux nouvelles. Elle interroge Bâhuka : "Vârshneya sait-il est Nala ?". Keshinî rappelle le message qu’avait transmis le brâhmane Parnada : "Pourquoi es-tu parti", et lui fait répéter sa réponse d’alors. Bâhuka s’exécute en pleurant : "Une femme digne de ce nom ". Keshinî rapporte la conversation à sa maîtresse.

3.73. Damayantî pense que Bâhuka est bien Nala. Keshinî observe Bâhuka et rapporte à Damayantî ce qu’elle a vu. Damayantî est persuadé qu’il s’agit bien de Nala, et lui envoie ses enfants. Bâhuka ne peut retenir son émotion.

3.74. Damayantî fait venir Bâhuka. Nala se fait reconnaître : Il a vaincu le démon Kali. Mais pourquoi Damayantî veut-elle se remarier ?

3.75. Ce n’était qu’un subterfuge pour faire revenir Nala : elle est innocente de toute mauvaise pensée. Nala endosse le vêtement magique et retrouve son aspect. Tout le monde se réjouit.

3.76. Bhîma reçoit Nala en grande pompe et toute la ville se réjouit. Adieux avec Rituparna. Nala lui transmet sa science des chevaux.

3.77. Nala retourne à Nishada et propose à Pushkara de jouer le royaume soit aux dés, soit en un duel à mort. Pushkara choisit les dés. Nala joue et gagne, mais lui laisse la vie sauve et ses richesses, et se réconcilie avec lui : tout était la faute de Kali !

3.78. Damayantî rejoint Nala à Nishada. De même Yudhishthira retrouvera son royaume : une telle histoire doit lui redonner courage. Brihadashva donne à Yudhishthira la science des dés et s’en va. Des brâhmanes rapportent à Yudhishthira les austérités auxquelles se livre Arjuna.

3.79. Les Pândava s’inquiètent pour Arjuna et se désolent de son absence. Draupadî le regrette. Bhîma, Sahadeva et Nakula ne supportent plus de vivre dans la forêt Kâmyaka sans lui.


Auteur : Nom de l'auteur

Titre en elko

Texte en elko


Traducteur : Nom du traducteur

Versions
Version 2017
Analyses
Analyse fréquentielleAnalyse syntaxique
Le Mahâbhârata









  • Livre VIII : 73


  • Livre X : 7879



  • Livre XIII : 8990

  • Livre XIV : 9192


  • Livre XVI : 96

  • Livre XVII : 97

  • Livre XVIII : 98

 

Analyse de texte

Outils personnels