Le livre de la forêt (paragraphe 42)

De Elkodico.

Le Mahâbhârata

I Le Livre des commencements • II Le Livre de l'assemblée • III Le Livre de la forêt • IV Le Livre de Virata • V Le Livre des préparatifs • VI Le Livre de Bhîsma • VII Le Livre de Drona • VIII Le Livre de Karna • IX Le Livre de Shalya • X Le Livre de l'attaque nocturne • XI Le Livre des femmes • XII Le Livre de l'apaisement • XIII Le Livre de l'enseignement • XIV Le Livre du sacrifice royal • XV Le Livre du séjour en forêt • XVI Le Livre des pilons • XVII Le Livre du grand départ • XVIII Le Livre de la montée au ciel

 
Le livre de la forêt

2930313233343536
3738394041424344

 

L’enlèvement de Draupadî

3.248. Les Pândava partent chasser, laissant Draupadî à la garde de Dhaumya. Jayadratha aperçoit Draupadî et en tombe amoureux. Il envoie Kotikâshya s’enquérir : qui est-elle et que fait-elle  ?

3.249. Kotikâshya présente à Draupadî les différents rois qui entourent Jayadratha et lui demande qui elle est.

3.250. Draupadî répond et leur offre l’hospitalité.

3.251. Jayadratha entre dans l’ermitage, et salue Draupadî : qu’elle le suive, plutôt que de rester avec ses maris déchus. Draupadî le fait taire.

3.252. Elle le menace, il insiste, elle le menace encore : les Pândava suivront sa trace. Jayadratha la charge sur son char. Dhaumya lui remontre qu’il est contraire à la loi d’enlever une femme sans avoir vaincu son mari.

3.253. Les Pândava retournent à leur ermitage, inquiets des présages qu’ils aperçoivent. Ils rencontrent une servante qui leur révèle l’enlèvement de Draupadî par Jayadratha. Ils suivent ses traces et aperçoivent Draupadî dans le char de Jayadratha. Ils se lancent à l’attaque.

3.254. Draupadî se réjouit et montre ses maris à Jayadratha.

3.255. Combat entre les Pândava et Jayadratha. Les principaux guerriers de Jayadratha sont tués. Jayadratha fait descendre Draupadî et prend la fuite. Arjuna et Bhîma se proposent de le poursuivre et de le tuer, mais Yudhishthira demande de le laisser aller : c’est le mari de Dusshalâ, la fille de Gândhârî. Mais Draupadî les envoie chercher Jayadratha. Yudhishthira revient à l’ermitage avec Draupadî et les brâhmanes se réjouissent. Arjuna tue de loin les chevaux de Jayadratha, celui-ci fuit à pied.

3.256. Bhîma le rattrape, le saisit par les cheveux et le roue de coups jusqu’à ce qu’il s’évanouisse. Arjuna lui demande de ne pas le tuer, par respect pour Dusshalâ. Bhîma rase Jayadratha et lui enjoint de proclamer qu’il est leur esclave. Il le lie et le ramène à Yudhishthira. Yudhishthira enjoint de le laisser aller en paix et libre. Jayadratha se rend à Gangâdvâra il se livre à des austérités. Shiva lui donne un voeu et il demande de pouvoir vaincre les cinq Pândava. Shiva lui accorde de pouvoir leur résister si Arjuna n’est pas avec eux.

3.257. Yudhishthira se plaint à Mârkandeya de ce que Draupadî a été enlevée : y a-t-il plus malheureux qu’eux ?

3.258. Mârkandeya leur raconte l’Histoire de Râma. Le roi Dasharatha a quatre fils, Râma avec Kausalyâ, Bharata avec Kaikeyî, Lakshmana et Shatrughna avec Sumitrâ. Sîtâ, la fille de Janaka, roi de Videha, est destinée à devenir la femme de Râma. Pulatsya a un fils Vishravas, père de Kubera auquel Brahmâ accorde l’immortalité, la souveraineté sur les richesses et la ville de Lankâ.

3.259. Kubera donne trois servantes à son père, d’ naissent les râkshasa Kumbhakarna, Râvana, Vibhîshana, Khara et Shûrpanakhâ. Râvana, Kumbhakarna et Vibhîshana, pratiquent de sévères austérités, et Brahmâ leur accorde un voeu. Râvana choisit d’être invincible pour tous les êtres célestes, Khumbakarna choisit un long sommeil et Vibhîshana de toujours suivre la loi. Râvana défait Kubera, investit Lankâ et prend le char céleste Pushpaka. Kubera le maudit : il ne pourra jamais monter sur ce char. Râvana devient roi des râkshasa et tourmente les dieux et les asura.

3.260. Les dieux se plaignent à Brahmâ. Brahmâ leur répond que Vishnu s’est incarné sur terre pour venir à bout de Râvana : qu’à leur tour ils s’incarnent sous forme de puissants singes. Il ordonne à la gandharva Dundhubhî de s’incarner : ce sera Mantharâ, la bossue, à laquelle il confie une mission spéciale.

3.261. Dasharatha se prépare à consacrer roi son fils Râma. Mantharâ va trouver Kaikeyî et excite sa jalousie : le fils de sa rivale va être roi. Kaikeyî va trouver Dasharatha et lui rappelle qu’il lui a promis jadis un voeu : elle demande que Bharata soit roi et que Râma soit exilé dans la forêt. Râma, pour que son père ne manque pas à sa parole part dans la forêt avec son frère Lakshmana et Sîtâ. Dasharatha meurt de tristesse, Kaikeyî presse son fils de prendre le royaume, mais celui-ci refuse et part chercher Râma. Râma refuse le royaume, il veut que la promesse de son père soit tenue. Bharata devient roi, et garde devant lui les sandales de Râma. Râma se retire dans la forêt Dandaka. Pour protéger les brâhmanes, il tue quatorze mille râkshasa et mutile Shûrpanakhâ. Râvana, furieux, va trouver Mârica, son ancien ministre, devenu ascète.

3.262. Il lui demande de se transformer en gazelle : Râma partira à sa poursuite, et il pourra enlever Sîtâ. Mârica s’exécute à contre coeur, Râvana se déguise en ermite. Râma part à la poursuite de la gazelle qui l’entraîne au loin. Il la blesse d’une flèche, mais en mourant la gazelle appelle Sîtâ avec la voix de Râma. Lakshmana se précipite. Râvana enlève Sîtâ restée seule. Le vautour Jatâyu les aperçoit.

3.263. Jatâyu tente d’arrêter Râvana, mais il est tué. Sîtâ, emportée dans les airs par Râvana, laisse tomber ses bijoux pour marquer sa piste. Jatâyu raconte à Râma l’enlèvement de Sîtâ. Râma se précipite avec Lakshmana vers le sud. En route ils sont attaqués par le râkshasa Kabandha et le tuent. Avant de mourir, le râkshasa leur conseille d’aller trouver Sugrîva, le roi ses singes.

3.264. Râma va trouver Sugrîva, le roi des singes et passe un accord avec lui : il tuera son frère Vâlin qui a usurpé le pouvoir chez les singes, et les singes l’aideront à retrouver Sîtâ. Rencontre de Vâlin et Sugrîva : le combat est incertain, Râma y met fin en tuant Vâlin d’une flèche. Râvana installe Sîtâ dans son palais, bien gardée par des femelles râkshasa. Avindhya, un râkshasa qui veut le bien de Râma, charge une d’entre elles de lui donner des nouvelles de Râma : il est en route pour la délivrer.

3.265. Râvana vient la trouver et essaye de la séduire en faisant étalage de ses richesses, mais Sîtâ repousse ses avances.

3.266. Râma séjourne chez Sugrîva, mais trouve le temps long : il lui semble que Sugrîva ne met pas toute l’ardeur nécessaire à remplir sa part de leur contrat. Il envoie Lakshmana lui demander des comptes. Sugrîva a envoyé des singes sur la terre entière pour chercher Sîtâ, mais ils ne sont pas encore revenus. Les singes reviennent les uns après les autres. Le singe Hanûmân annonce qu’il a retrouvé Sîtâ. Ils a cherché longtemps vers le sud, et atteint le bord de l’océan. , il a rencontré le vautour Sampâti, le frère de Jatâyu, qui leur a dit que Râvana avait emmené Sîtâ à Lankâ. Hanûmân a sauté par-dessus l’océan et vu Sîtâ dans le palais de Râvana. Il a pu lui parler et lui annoncer la venue prochaine de Râma.

3.267. Sugrîva rassemble les armées des singes, et ils se mettent en marche. Ils arrivent au bord de l’océan. Râma invoque l’Océan et lui demande de retirer ses eaux. L’Océan lui conseille plutôt de construire une chaussée : un singe, Nala, saura le faire. Une chaussée de dix lieues de large et cent lieues de long est ainsi construite jusqu’à Lankâ. Vibhîshana, le frère de Râvana vient faire allégeance à Râma. L’armée des singes traverse et installe son camp devant Lankâ.

3.268. Râvana fortifie Lankâ. Râma envoie le singe Angada demander à Râvana de libérer Sîtâ et de livrer bataille. Râvana veut le saisir, mais Angada s’échappe. Les singes attaquent et brisent les défenses de la ville. Les râkshasa contre-attaquent.

3.269. Râvana fait une sortie et affronte Râma. Combat entre les deux armées.

3.270. Suite du combat. Retraite des râkshasa. Râvana réveille son frère Kumbhakarna et l’envoie au combat.

3.271. Lakshmana tue Kumbhakarna. Suite du combat.

3.272. Râvana envoie au combat son fil Indrajit. Lakshmana et Râma l’affrontent. Indrajit se fait invisible et blesse Râma et Lakshmana.

3.273. Indrajit enferme Râma et Lakshmana dans un réseau de flèches. Vibhîshana et Sugrîva les délivrent. Vibhîshana présente à Râma une eau magique qui lui permettra de voir les râkshasa quant ils se rendent invisibles. Combat entre Lakshmana et Indrajit. Lakshmana tue Indrajit. Râvana veut tuer Sîtâ, mais Avindhya l’en détourne : qu’il affronte plutôt Râma.

3.274. Râvana affronte l’armée victorieuse des singes. Il a recours à la magie. Mâtali arrive sur le champ de bataille avec le char Jaitra, sur lequel il fait monter Râma. Combat entre Râma et Râvana. Râma tue Râvana.

3.275. Les dieux se réjouissent. Râma donne Lankâ à Vibhîshana. Il renvoie Sîtâ : elle a été à un autre !. Les dieux apparaissent à Râma et plaident en faveur de Sîtâ. Brahmâ révèle que Râvana était sous l’emprise d’un sort : s’il avait obtenu les faveurs d’une femme, son corps aurait éclaté. Sîtâ est donc innocente et il lui demande de la reprendre. Il accorde un voeu à Râma, qui choisit de vivre selon la loi, et que les singes tués durant la bataille revivent. Sîtâ accorde à Hanûmân de vivre aussi longtemps que la renommée de Râma durera. Râma se met en route, traverse l’océan, et accompagne Sugrîva. Il arrive à Ayodhyâ et retrouve son frère Bharata assis derrière ses sandales. Bharata lui rend le trône et Râma est consacré roi.

3.276. Ainsi, conclut Mârkandeya, Yudhishthira ne doit pas se désespérer : il est avec ses frères, et Draupadî a été libérée immédiatement.

3.277. Yudhishthira demande s’il y a jamais eu femme aussi fidèle que Draupadî. Mârkandeya raconte l’Histoire de Sâvitrî. Le roi Ashvapati, déjà avancé en âge et sans descendance, entreprend des austérités sévères pour avoir un fils. Sâvitrî lui annonce qu’il aura une fille. Il la nomme Sâvitrî. Quand elle est en âge de se marier, elle est trop belle pour trouver des prétendants. Son père lui demande de choisir elle-même son époux. Elle part, escortée de brâhmanes, visiter les ermitages de la forêt.

3.278. Nârada est en visite chez son père, quand Sâvitrî revient et annonce qu’elle a choisi Satyavant, le fils du vieux roi aveugle et destitué de son royaume, Dyumatsena. Nârada se désole : Satyavant est bien digne de Sâvitrî, mais il doit mourir dans un an. Sâvitrî tient bon, c’est lui qu’elle épousera.

3.279. Ashvapati se rend dans l’ermitage de Dyumatsena pour lui demander que son fils épouse sa fille. Celui-ci hésite : il vit comme un ermite dans la forêt, mais Ashvapati insiste et le mariage est célébré. Sâvitrî s’adapte à la vie d’ermite, mais vit dans la crainte du jour fatal qui lui a été annoncé.

3.280. Peu avant ce jour fatal, elle fait voeu de rester debout immobile, jour et nuit pendant trois jours. Puis vient le jour annoncé. Satyavant part chercher du bois dans la forêt, elle demande à l’accompagner, et le suit pleine d’inquiétude.

3.281. Satyavant casse une branche morte et s’effondre. Elle le prend dans ses bras. Yama vient chercher l’âme de Satyavant. Sâvitrî l’accompagne et lui tient des propos empreints de sagesse. Yama, satisfait, lui accorde un voeu, à plusieurs reprises, en précisant : sauf la vie de ton époux. Elle obtient ainsi successivement que son père recouvre la vue et son royaume, cent fils pour son père et cent fils pour elle même. Au cinquième voeu accordé, Yama oublie de préciser : sauf la vie de ton époux, et c’est naturellement ce que Sâvitrî réclame. Yama s’en va et Satyavant se réveille : il se souvient vaguement de ce qui s’est passé. Il s’inquiète pour ses parents. Malgré la nuit tombée, ils rentrent à l’ermitage, Sâvitrî soutenant son mari.

3.282. Pendant ce temps , Dyumatsena recouvre la vue. Il s’inquiète pour son fils qui n’est pas rentré et le cherche partout. Les brâhmanes l’entourent et le rassurent. Satyavant et Sâvitrî arrivent alors. Sâvitrî raconte ce qui s’est passé et les vœux qu’elle a obtenus de Yama. Tous la félicitent.

3.283. Les sujets de Dyumatsena arrivent à l’ermitage : le roi usurpateur a été tué, que Dyumatsena, aveugle ou non, reprenne le royaume. Ils s’émerveillent que Dyumatsena ne soit plus aveugle. Dyumatsena rentre dans son royaume et consacre Satyavant prince héritier. Sâvitrî et sa belle-mère ont les cent fils annoncés.


Auteur : Nom de l'auteur

Titre en elko

Texte en elko


Traducteur : Nom du traducteur

Versions
Version 2017
Analyses
Analyse fréquentielleAnalyse syntaxique
Le Mahâbhârata









  • Livre VIII : 73


  • Livre X : 7879



  • Livre XIII : 8990

  • Livre XIV : 9192


  • Livre XVI : 96

  • Livre XVII : 97

  • Livre XVIII : 98

 

Analyse de texte

Outils personnels