Le livre de la forêt (paragraphe 44)

De Elkodico.

Le Mahâbhârata

I Le Livre des commencements • II Le Livre de l'assemblée • III Le Livre de la forêt • IV Le Livre de Virata • V Le Livre des préparatifs • VI Le Livre de Bhîsma • VII Le Livre de Drona • VIII Le Livre de Karna • IX Le Livre de Shalya • X Le Livre de l'attaque nocturne • XI Le Livre des femmes • XII Le Livre de l'apaisement • XIII Le Livre de l'enseignement • XIV Le Livre du sacrifice royal • XV Le Livre du séjour en forêt • XVI Le Livre des pilons • XVII Le Livre du grand départ • XVIII Le Livre de la montée au ciel

 
Le livre de la forêt

2930313233343536
3738394041424344

 

La perte des bâtons à feu

3.295. Un brâhmane vient dire à Yudhishthira qu’un cerf a emporté, pris dans ses cornes, ses bâtons à feu qu’il avait suspendus à un arbre. Les Pândava rattrapent le cerf mais n’arrivent pas à le tuer, et soudain celui-ci disparaît. Fatigués, les Pândava s’asseyent sous un banian.

3.296. Nakula part chercher de l’eau pour ses frères. "Ceci est un étang privé, réponds d’abord à mes questions si tu veux boire", dit une voix. Nakula n’y prête pas attention, boit et tombe sans vie. Il en va de même pour Sahadeva, Arjuna, Bhîma, l’un après l’autre. Yudhishthira à son tour arrive au bord du lac.

3.297. Il voit ses frères, sans vie. La voix lui demande, à lui aussi, de répondre à ses questions s’il veut boire. Yudhishthira accepte et un yaksha lui apparaît et l’interroge. Après que Yudhishthira a répondu brillamment à de nombreuses questions, le yaksha lui offre de faire revivre un de ses frères : il choisit Nakula. Devant l’étonnement du yaksha, il explique que c’est par bienveillance : il ne veut faire aucune différence entre Mâdrî et Kuntî. Satisfait de la réponse, le yaksha lui accorde la vie de tous ses frères.

3.298. En fait le yaksha n’est autre que Dharma, venu éprouver Yudhishthira. C’est lui aussi qui, sous la forme d’un cerf, avait emporté les bâtons à feu du brâhmane. Yudhishthira obtient de lui un voeu : qu’ils ne soient pas reconnus durant la treizième année de leur exil. Dharma leur conseille de passer cette année chez Virâta, sous le déguisement qu’ils voudront : ils ne seront pas reconnus.

3.299. Les Pândava prennent congé des brâhmanes qui les ont accompagnés durant ces douze années d’exil. Dhaumya leur rappelle des exemples de déguisements qu’ont pris les dieux pour se cacher et vaincre leurs ennemis. Les Pândava s’en vont.


Auteur : Nom de l'auteur

Titre en elko

Texte en elko


Traducteur : Nom du traducteur

Versions
Version 2017
Analyses
Analyse fréquentielleAnalyse syntaxique
Le Mahâbhârata









  • Livre VIII : 73


  • Livre X : 7879



  • Livre XIII : 8990

  • Livre XIV : 9192


  • Livre XVI : 96

  • Livre XVII : 97

  • Livre XVIII : 98

 

Analyse de texte

Outils personnels