Le livre des commencements (paragraphe 13)

De Elkodico.

Le Mahâbhârata

I Le Livre des commencements • II Le Livre de l'assemblée • III Le Livre de la forêt • IV Le Livre de Virata • V Le Livre des préparatifs • VI Le Livre de Bhîsma • VII Le Livre de Drona • VIII Le Livre de Karna • IX Le Livre de Shalya • X Le Livre de l'attaque nocturne • XI Le Livre des femmes • XII Le Livre de l'apaisement • XIII Le Livre de l'enseignement • XIV Le Livre du sacrifice royal • XV Le Livre du séjour en forêt • XVI Le Livre des pilons • XVII Le Livre du grand départ • XVIII Le Livre de la montée au ciel

 
Le Livre des commencements

12345678910
111213141516171819

 

Le livre des commencements (paragraphe 13)

1.186. Drupada a préparé somptueusement la fête. Kuntî et Draupadî sont reçues dans les appartements des femmes, des sièges sont préparés pour les Pândava qui, malgré leur déguisement, font l’admiration générale. Des mets excellents sont servis. Drupada vient les rejoindre.

1.187. A la demande de Drupada, Yudhishthira révèle qui ils sont, et ce qui leur est arrivé. Il explique que Draupadî sera leur femme commune : ainsi en a décidé Kuntî. Ils prendront donc la main de Draupadî chacun leur tour. Il n’y a rien de contraire à la loi. Drupada demande à en discuter plus avant. Vyâsa arrive.

1.188. Drupada demande à Vyâsa si une femme peut être l’épouse de plusieurs hommes. Il pense, quant à lui, que c’est contraire à la loi. Dhrishtadyumna rappelle que, pourtant, un frère aîné peut avoir commerce avec la femme de son plus jeune frère, sans transgresser la loi. Yudhishthira rétorque qu’on a déjà vu des exemples similaires. Et la parole d’un maître est la loi, or le premier maître est sa propre mère. Vyâsa confirme et prend Drupada à part.

1.189. Il lui raconte l’Histoire des cinq Indra. Autrefois, Yama, occupé à un sacrifice, cesse de tuer les créatures, et celles-ci se multiplient. Les dieux viennent se plaindre à Brahmâ. Celui-ci leur répond que tout redeviendra normal quand Yama en aura terminé avec son sacrifice. Les dieux voient un lotus flotter sur la Gangâ. Indra va voir ce qui se passe : une femme est , dans l’eau, qui pleure : ses larmes deviennent des fleurs de lotus. Interrogée, elle emmène Indra auprès d’un jeune homme qui joue aux dés au sommet d’une montagne : il ne se dérange pas quand Indra l’interpelle et il le paralyse d’un regard. Quand il a terminé sa partie, il demande à la femme d’amener Indra plus près de lui : dès qu’elle le touche, Indra tombe à terre. Il demande à Indra de déplacer la montagne et d’entrer dans la cavité il voit quatre autres Indra semblables à lui. Indra plaide, et le jeune homme, qui n’est autre que Shiva, lui dit qu’il lui faudra renaître dans une matrice humaine et conquérir le ciel par des hauts faits. Les autres lui expliquent qu’il leur faudra tous cinq renaître sur terre, engendrés par Dharma, Vayu, Indra et les Ashvin. Indra promet d’engendrer un fils. Ainsi les Pândava sont les réincarnations des anciens Indra et Draupadî la réincarnation de la divine Shrî. Vyâsa donne à Drupada sa vision divine, et celui-ci voit les cinq Indra dans toute leur splendeur divine, et Shrî. Il relate les circonstances de la naissance de Draupadî : Shiva lui a accordé, à sa demande répétée, d’avoir cinq maris.

1.190. Drupada est convaincu : Shiva sait ce qu’il fait !. Draupadî épouse les cinq Pândava l’un après l’autre, à un jour d’intervalle. Elle redevient vierge à chaque fois. Drupada les inonde de cadeaux et ils viennent s’installer chez lui.

1.191. Conseils de Kuntî à Draupadî. Cadeaux de Krishna.


Auteur : Nom de l'auteur

Titre en elko

Texte en elko


Traducteur : Nom du traducteur

Versions
Version 2017
Analyses
Analyse fréquentielleAnalyse syntaxique
Le Mahâbhârata









  • Livre VIII : 73


  • Livre X : 7879



  • Livre XIII : 8990

  • Livre XIV : 9192


  • Livre XVI : 96

  • Livre XVII : 97

  • Livre XVIII : 98

 

Analyse de texte

Outils personnels