Le livre des préparatifs (paragraphe 55)

De Elkodico.

Le Mahâbhârata

I Le Livre des commencements • II Le Livre de l'assemblée • III Le Livre de la forêt • IV Le Livre de Virata • V Le Livre des préparatifs • VI Le Livre de Bhîsma • VII Le Livre de Drona • VIII Le Livre de Karna • IX Le Livre de Shalya • X Le Livre de l'attaque nocturne • XI Le Livre des femmes • XII Le Livre de l'apaisement • XIII Le Livre de l'enseignement • XIV Le Livre du sacrifice royal • XV Le Livre du séjour en forêt • XVI Le Livre des pilons • XVII Le Livre du grand départ • XVIII Le Livre de la montée au ciel

 
Le livre des préparatifs

495051525354
555657585960

 

La tentation de Karna

5.138. Dhritarâshtra veut savoir ce que Krishna a dit à Karna en partant. Krishna a démontré à Karna qu’il est légalement un fils de Pându, puisqu’il est d’une union prémaritale de sa mère. Les Pândava le reconnaîtront pour leur aîné. Ainsi est-il de droit le roi et Krishna est prêt à le faire consacrer. Et les Pândava eux-même, avec leur sens de la justice, suivront sa bannière.

5.139. Karna est bien conscient de ses droits. Mais il a été abandonné par Kuntî à sa naissance, et recueilli par Adhiratha et Râdhâ. Il est uni à eux par les liens de l’amour. D’autre part Duryodhana l’a élevé à la dignité royale, alors qu’il n’était considéré que comme un sûta et il lui doit sa fidélité. Il vaut mieux que Krishna ne révèle pas la vérité à Yudhishthira : celui-ci lui abandonnerait le royaume, et il serait forcé de le remettre à Duryodhana. La guerre sera un grand rite sacrificiel. Que Krishna laisse faire, les kshatriya y gagneront le ciel.

5.140. Krishna revient à l’attaque. L’offre d’un royaume ne tente-t-elle pas Karna ?. Quand la bataille fera rage, ce ne sera pas l’âge d’or ! Mais que Karna suive sa route. La bataille commencera à la nouvelle lune, dans sept jours. Que Karna se mette au service de Duryodhana : les rois qui le suivent trouveront le ciel par la mort au combat.

5.141. Karna remontre à Krishna que, de toutes façons, sa tentative était inutile. Les présages sont clairs : la guerre est imminente, le désastre menace les Kaurava, la victoire reviendra aux Pândava. Il a, d’autre part, eu un rêve prémonitoire, lui montrant Yudhishthira accédant au trône sur une montagne d’ossements : les Pândava portaient des turbans blancs, les Kaurava des turbans rouges, à l’exception d’Ashvatthâman, Kripa et Kritavarman. Il sait donc que la destruction des Kaurava est certaine. Il reverra Krishna au ciel. Karna quitte Krishna et revient tristement vers les Kaurava.

5.142. Vidura va trouver Kuntî. Il se plaint de la conduite indigne de Duryodhana, de la faiblesse de Dhritarâshtra, de la guerre, maintenant inévitable. Kuntî pense que la guerre est le mal absolu. Karna hait les Pândava, et c’est lui qui pousse les fils de Dhritarâshtra. Elle pense que Karna lui obéira : elle est sa mère. Elle va trouver Karna, qui prie au bord du Ganga et attend qu’il finisse ses prières.

5.143. Kuntî révèle à Karna qu’il est son fils. Elle l’a eu avec le Soleil, il est avec armure et boucles d’oreilles. Qu’il rejoigne ses cinq frères et prenne sa place parmi les fils de Pându.

5.144. Le Soleil lui-même, son père, lui enjoint de suivre les conseils de Kuntî. Mais Karna refuse. Un dommage irréparable lui a été fait. Il a été élevé comme un sûta et n’a pas reçu les honneurs dus à son rang. C’est avant qu’il fallait montrer de la compassion. S’il rejoint maintenant les Pândava, il sera traité de couard. Et Duryodhana a été son bienfaiteur. Ainsi, il combattra les Pândava pour le compte de Duryodhana. Mais il promet de ne pas les tuer, sauf Arjuna. Kuntî repart, désolée.

5.145. Krishna rend compte de sa mission. Yudhishthira lui demande ce qu’ont dit Bhîshma et Drona. Krishna raconte que Bhîshma avait relaté l’histoire de la dynastie depuis Shantanu. Son voeu de n’être ni roi, ni père. Sa conquête d’épouses pour son frère Vicitravîrya. Son combat avec Râma. Comment son peuple lui avait, au temps de la disette, demandé de redevenir roi et comment il avait refusé. Comment il avait demandé à Vyâsa d’assurer une descendance à son frère. Comment Dhritarâshtra, aveugle, avait été écarté de la royauté et comment Pându était devenu roi. Qu’il avait ensuite exhorté Duryodhana à rendre aux Pândava la moitié du royaume.

5.146. Krishna rapporte ensuite les arguments de Drona. Que Pându avait donné le royaume à Dhritarâshtra et à Vidura, et s’était retiré dans la forêt. Que Bhîshma avait raison, et que Duryodhana devait l’écouter. Qu’il ne devait pas briser l’unité de la famille. Qu’il devait donner la moitié du royaume aux Pândava. La victoire se trouve est le devoir. Vidura, ensuite, avait demandé à Bhîshma d’agir contre Duryodhana pour éviter le massacre, ou de se retirer avec Dhritarâshtra dans la forêt. Puis Gândhârî avait montré l’ordre de la succession et conclu que Yudhishthira devait régner.

5.147. Dhritarâshtra, enfin, avait pris la parole et repris l’histoire de la dynastie. Comment Yadu, qui n’avait pas obéi à son père Yayâti, avait été privé du royaume au profit de son frère cadet Pûru. Comment Devâpi, l’aîné de Pratîpa, avait été écarté du trône à cause d’une maladie de peau et comment c’est le cadet Shantanu qui avait accédé à la royauté. Lui même, Dhritarâshtra, avait été écarté parce qu’il était aveugle et Pându était devenu roi. Ainsi, le royaume revient à Yudhishthira.

5.148. Duryodhana n’avait rien répondu, et était sorti. Il avait rassemblé les rois et les avait envoyés au Kurukshetra, après avoir nommé Bhîshma commandant en chef. Krishna rapporte qu’il a essayé la conciliation, la menace, les promesses. Il ne reste plus que le châtiment.


Auteur : Nom de l'auteur

Titre en elko

Texte en elko


Traducteur : Nom du traducteur

Versions
Version 2017
Analyses
Analyse fréquentielleAnalyse syntaxique
Le Mahâbhârata









  • Livre VIII : 73


  • Livre X : 7879



  • Livre XIII : 8990

  • Livre XIV : 9192


  • Livre XVI : 96

  • Livre XVII : 97

  • Livre XVIII : 98

 

Analyse de texte

Outils personnels