Le politif

De Elkodico.

Le politif ou "déférence" est utilisé en elko, dans de nombreuses constructions. Il marque principalement le respect, le souhait et la politesse.


Sommaire

Présentation

Le politif regroupe l'ensemble des valeurs exprimées par le suffixe -ė (parfois orthographié -ei). Son utilisation est spécifique à l'elko mais certains de ces emplois se retrouvent dans certaines langues comme la forme de politesse en français.

Bien que le suffixe -ė soit officiellement celui du politif, sa forme digrammique "-ei" est toujours très fréquente, de par le fait que la lettre Ė n'est pas toujours disponible sur le clavier et que le suffixe -ei n'est pas employé en elko et peut donc être utilisé à cette fin.


toko gratitude → tokė ou tokei merci


Remarque : Il est possible d’omettre cet affixe pour traduire un respect plus atténué, voire la familiarité. Cette omission ne doit donc se faire que dans le cadre familial ou amical. Ainsi on peut dire Tok ! pour Tokei !.

Utilisation

La politesse

Le politif est essentiellement utilisé pour exprimer la politesse. Il est très couramment utilisé sur les pronoms. Il peut s'appliquer à tous les personnes.


Lo "tu" → lei[1] "vous"

Le respect

Le politif est aussi utilisé pour exprimer le respect.


Emano homme → Emanei cher monsieur

Le souhait

Le politif est souvent utilisé pour souhaiter quelque chose à quelqu'un.


delo soir → delė ou delei bonsoir


Remarque : La formulation courante est delė mais la formulation complète est delė li que l'on peut traduire par "bonne soirée à vous".

On peut également utiliser la particule suivante ka (ce, cet, cette, ces) :


  • ka delo "ce soir" → ka delei "à ce soir"
  • ka tego "cette semaine" → ka tegei "à la semaine (prochaine)"

Le vocatif

Le vocatif est l'une des fonctions du politif, lorsqu'il est utilisé avec le point d'exclamation. Il sert à interpeller ou à attirer l'attention. Il s'exprime en elko au moyen du suffixe cumulé -ei que l'on accompagne du point d'exclamation que l'on attache principalement au support asémantique "h".

La prière

Le politif peut aussi être utilisé pour exprimer la prière, cette construction traduit des termes comme : prière de, puisse, que, ... Le suffixe -ei se place alors sur les verbes.


  • ne kelei "prière de ne pas fumer"
  • laho tėmei "puisse le temps être favorable"
  • roso wakei "que ta volonté arrive"

La particule politive

Une particule est dite politive, lorsqu'elle se construit d'une clé réduite et du politif.


Hei "salut"

Liens

Notes et références

  1. La forme de politesse est identique à la forme de politesse italienne.
Outils personnels