Le tréma

De Elkodico.

Le tréma ou point double est utilisé en elko pour éviter la succession de deux voyelles identiques, c'est ce que l'on appelle "hiatus". On le retrouve sur les voyelles : ä, ë, ö et ü.


Kaala → käla


Remarque : Le tréma est utilisé pour économiser de la place et éviter les doublons souvent perçus comme disgrâcieux. Toutefois son utilisation est souvent perçue comme pédante et prétentieuse.

La prononciation du tréma est marqué par un allongement de la voyelle.

Sommaire

La lettre Ä

La lettre Ä se rencontre là où deux A se côtoient : en début, en milieu ou en fin de mot. Facultatif aux extrémités, mais obligatoire au centre pour éviter la mécoupure.


kalaa = kalä

La lettre Ë

La lettre Ä se rencontre là où deux A se côtoient : en début, en milieu ou en fin de mot. Facultatif aux extrémités, mais obligatoire au centre pour éviter la mécoupure.


kalaa = kalä

La lettre Ö

La lettre Ö se rencontre là où deux O se côtoient : en début, en milieu ou en fin de mot. Facultatif aux extrémités, mais obligatoire au centre pour éviter la mécoupure.


kaloo = kalö

La lettre Ü

La lettre Ü se rencontre là où deux U se côtoient : en début, en milieu ou en fin de mot. Facultatif aux extrémités, mais obligatoire au centre pour éviter la mécoupure. En fait de tous les cas de lettres trématées, c'est surtout celui-ci qui est rencontré car il joue un rôle euphonique.


nuuda = nüda

Pourquoi les lettres Ė et I ne sont pas trématées ?

Les lettres "ė" et "i" ne sont jamais trématées et cela pour plusieurs raisons.

L'une, technique. Un tréma plus un point suscrit ne font pas bon ménage ou suggèrent un triple point pour rester logique. Sinon, il faut céder à l'illogisme et à l'irrégularité car si on ne contente de mettre un tréma sur le "i", il faut en faire de même pour le "ė" et on obtient une lettre qui est déjà attribuée : le "ë".

L'autre est historique. La lettre "ï" est généralement utilisée par les runologues pour transcrire la lettre "ė" elle-même, ce qui ne fait que confirmer le lien étroit qui se tisse entre ces deux caractères.

Enfin, le fait de ne pas attribuer de tréma à ces deux lettres permet à ce diacritique d'être utilisé avec 4 lettres. Et tout le monde c'est l'importance qu'à ce chiffre dans la structure de l'elko.

Liens

Notes

Outils personnels