Les émots

De Elkodico.

Les émots est le nom donné à l'ensemble des mots qui d'une manière ou d'une autre traduisent ou rendent l'humeur ou l'état de pensée du locuteur. Le terme de "émot" est un néologisme proposé par Ziecken le 2 mars 2012.

Sommaire

Les particules phrastiques

Les particules vocaliques ou particules phrastiques forment un sous-groupe de particules dites les particules phrastiques sont des particules utilisées en place des signes de ponctuation qui n'existent pas, à l'origine, en elko. Il en existe quatre :

Le politif, le péjoratif, le mélioratif

Le politif, le péjoratif, le mélioratif sont des émots dans le sens où ils traduisent la considération qu'à un locuteur envers son interlocuteur.

Le politif

Le politif regroupe l'ensemble des valeurs exprimées par le suffixe -ė (parfois orthographié -ei). Son utilisation est spécifique à l'elko mais certains de ces emplois se retrouvent dans certaines langues comme la forme de politesse en français.

Bien que le suffixe -ė soit officiellement celui du politif, sa forme digrammique "-ei" est toujours très fréquente, de par le fait que la lettre Ė n'est pas toujours disponible sur le clavier et que le suffixe -ei n'est pas employé en elko et peut donc être utilisé à cette fin.


toko gratitude → tokė ou tokei merci


Remarque : Il est possible d’omettre cet affixe pour traduire un respect plus atténué, voire la familiarité. Cette omission ne doit donc se faire que dans le cadre familial ou amical. Ainsi on peut dire Tok ! pour Tokei !.

Le péjoratif

Le péjoratif est un procédé permettant d'apporter une nuance négative à n'importe quel mot. Il s'exprime au moyen d'un suffixe cumulé introduit par -u. Le "u" exprimant le péjoratif provient de la voyelle de corps de plusieurs clés négatives, tels que : BUL (sabotage), NUB (champignon), TUG (insulte), TUZ (critique), PUS (mépris), SUG (dragon), SUP (poivre),... et surtout par la clé interdite WUW (péjoratif).


pelo "maison" → peluo "masure, baraque"

Le mélioratif

Le mélioratif s'exprime au moyen d'un suffixe cumulé introduit par -ė. Le "ė" exprimant le mélioratif provient de la voyelle de corps de plusieurs clés positives, tels que : WĖL (sacré), WĖB (respect),... et surtout de la clé interdite WĖW (mélioratif).


pelo "maison" → pelėo "villa, demeure"

Les registres de langue

Comme toute langue l’elko dispose de plusieurs quatre registres de langue : le registre soutenu, le registre courant, le registre familier et l’argot. Il vous sera possible de passer de l’un à l’autre en fonction de vos besoins, de vos interlocuteurs ou du contexte dans lequel vous serez amener à converser.

De plus il est également important de prendre en compte le niveau de maîtrise de la langue auquel vous pouvez prétendre. Ainsi même avec tous les efforts du monde il vous sera impossible de produire un texte de niveau « littéraire » si vous vous contentez du Sammito, c’est d’ailleurs tout l’intérêt du Zammito.

  • Le registre soutenu
  • Le registre courant
  • Le registre familier
  • L'argot

Les interjections et les onomatopées

Les interjections et les onomatopées sont exprimés aux moyen de hiatus et accompagnées d'un point d'exclamation. Les interjections sont uniquement vocaliques, les onomatopées débutent par une consonne.

Liens

Outils personnels