Les Hagas

De Elkodico.

On appelle haga tout digramme construit à l'aide de la lettre "h". Cette lettre correspond à la rune Haga ("rune de la semence") dans le Rundar. Ces associations peuvent se faire sur les consonnes régulières et sur l'ensemble des voyelles.

Les hagas sont utilisés en nalique comme phonèmes à part entière de la langue et sont parfois utilisés à l'instar de la polarité runique pour créer de nouveaux phonèmes.

Sommaire

Avec les consonnes

Les consonnes Haga sont au nombre de 4 en asique :

En revanche, en nalique, tous les consonnes ont un équivalent Haga car c'est ainsi que l'on forme les majuscules.

Évolution diachronique de la rune Khila

À l'origine la rune Khila s’appelait Inga se prononçait le son /ŋ/ comme dans camping et se rendait au moyen du digramme NG. Toutefois avec l'apparition de l'agglutination, le digramme NG n'était plus possible car il pouvait occasionner certaines ambiguïtés. Le son a alors évolué pour devenir /ɲ/ comme dans campagne, il se transcrit aujourd'hui au moyen du digramme NJ ou de la lettre Ṅ, c'est pourquoi la rune Khila porte également le nom d'Inja.

En thorique, l'évolution de ce phonème a été plus complexe. Le phonème /ŋ/ a évolué en /ɣ/ pour devenir /x/ comme la jota espagnole. Ce son est aussi transcrit au moyen du digramme KH ce qui explique le nom de Khila pour cette rune, car ce son est apparu en premier dans la langue bien avant le son /ɲ/ utilisé en asique, c'est pourquoi il a été conservé pour nommer la rune.

 

Le nalique

Le nalique se caractérise par une phonologie plus riche, les hagas sont donc un moyen de produire toute une série de phonèmes :

En nalique, les hagas sont utilisés pour transcrire les majuscules.

Liens

Outils personnels