Les auxiliaires

De Elkodico.

Les auxiliaires sont des mots qui ne peuvent pas fonctionner seuls et qui sont, de ce fait, accompagnés d'autres mots dit "pilotes". Il existe quatre type d’auxiliaires.

Sommaire

Les auxiliaires copules

Les auxiliaires "être" et "avoir" n’existent pas en Elko. En revanche, les verbes "être" et "avoir" existent. Le tout est donc de savoir ce qui est auxiliaire et ce qui est verbe.

ÊTRE

Lorsque "être" est suivi d'un adjectif ou d'un verbe, il est considéré comme un auxiliaire en français. Il ne sera pas traduit. Dans les autres cas, il sera traduit par le verbe kiwa. Lorsque l'auxiliaire "être" est suivit d'un adjectif, on parle de verbo-adjectif et cela se traduit : belle = être belle = kala

  • Ago kala "elle est belle" (auxiliaire)
  • Ago bau waki "elle est partie" (auxiliaire)
  • Ago kiwa ko u kiwa "elle est ce qu'elle est" (verbe)
AVOIR

Lorsque "avoir" peut se traduire par "posséder", il se traduit par un verbe pala. Dans le cas contraire, il ne se traduit pas.

  • Ago (u) sada "elle a raison" (auxiliaire)
  • Ago bau waki "elle a deux amis" (verbe)

Les auxiliaires modaux

Les auxiliaires modaux ou semi auxiliaires sont l'une des expressions des Asauras. Comme leur nom le laisse supposer, ils expriment la modalité. De par leur fréquence dans la langue ils connaissent une forme courte en plus de leur forme longue. On ne les retrouvent que dans le groupe verbal, il s'agit de verbes d'état précédent des verbes actifs.

Forme longue Forme courte Sens Exemple
libau
tibau
bau Le perfectif Ero bau wami J'ai mangé
nėdau dau L'égétif Ero dau wami J'ai besoin manger
rėgau
mėgau
gau L'obligatif Ero gau wami Je dois manger
gėkau
sikau
kau Le capacitif Ero kau wami Je peux manger
rėlau lau Le conatif Ero lau wami Je propose de manger
dėmau
tėmau
mau Le permissif Ero mau wami Je peux manger, J'ai le droit de manger
tėnau nau Le prohibitif Ero nau wami Je ne dois pas manger
nėpau
papau
pau L'opportunitif Ero pau wami J'ai l'occasion de manger
kėrau
pėrau
rau Le décisif Ero rau wami Je choisis de manger
rosau
wosau
sau L'optatif Ero sau wami Je veux manger
ketau tau L'inchoatif Ero tau wami Je commence à manger
powau wau L'indéfini Ero wau wami Je mange quelque chose
bozau
nozau
zau Le statif Ero zau wami J'arrête de manger

Les auxiliaires temporels

L'elko ne connaît pas une conjugaison de type flexionnelle. Cela signifie que contrairement au français, les verbes restent toujours à l'infinitif et se sont des auxiliaires préposés qui se chargent d'apporter toutes les nuances nécessaires. Ces auxiliaires sont nommés "auxiliaires temporels". En elko il existe quatre auxiliaires temporels traditionnels :

D'autres auxiliaires temporels peuvent être créés, voici quelques exemples :

Les auxiliaires onomastiques

Les auxiliaires onomastiques sont des mots qui accompagnent les noms propres. Ils ont plusieurs fonctions :

Les auxiliaires onomastiques ne sont pas obligatoires mais conseillés. Il ne prennent pas de majuscule, seul le nom propre est concerné. En revanche les auxiliaires onomastiques utilisent l'affixation et la déclinaison qui est interdite sur les noms propres :


Pari teho la ville de Paris → Pari tehoe dans la ville de Paris

Les auxiliaires onomastiques les plus courants 
  • garo "pays"
  • kiho "personne, habitant"
  • koho "langue"
  • teho "ville"

Liens

Outils personnels