Les chiffres

De Elkodico.

Les chiffres de l'elko, se forment au moyen d'une clé dont le sens provient de la numérologie traditionnelle et du catégorisateur -ta provenant de la clé TAW (nombre). Les chiffres, tout comme les nombres font partie d'une famille de mots que l'on appelle : les quantifieurs. Les quantifieurs se terminent tous par -ta et sont invariables.

Tout comme l'ensemble des quantifieurs, Les mots précédés d'un chiffre, ne se mettent jamais au pluriel, car le chiffre en précise déjà la quantité et cela serait perçu comme une redondance.

Sommaire

Les types de chiffres

Les chiffres cardinaux

Les chiffres cardinaux sont formés au moyen de la clé TAW (nombre) en classificateur :

0. nunta (zéro)
1. narta (un)
2. nutta (deux)
3. kouta (trois)
4. elta (quatre)
5. akta (cinq)
6. matta (six)
7. sauta (sept)
8. alta (huit)
9. arta (neuf)


Remarque : Les clés utilisées en spécificateur (les spécificateurs numériques) proviennent de la numérologie traditionnelle. Toutefois, il est possible d'utiliser d'autres clés non plus symbolique mais sémantique. Ainsi BED (moine) + TAW (nombre) = bedta pour le chiffre un, WĖT (cerise) + TAW (nombre) = ėtta pour le chiffre deux, LĖT (trèfle) + TAW (nombre) = lėtta pour le chiffre trois, ...

Les chiffres ordinaux

Les chiffres ordinaux ont souvent la même forme que les chiffres cardinaux, mais il est possible de les différencier. Pour ce faire on a recours à la clé BEW (position) en classificateur et du suffixe -o (pour les noms) ou du suffixe -a (pour les adjectifs) :

1. narbea (premier)
2. nutbea (deuxième)
3. koubea (troisième)
4. elbea (quatrième)
5. akbea (cinquième)
6. matbea (sixième)
7. saubea (septième)
8. albea (huitième)
9. arbea (neuvième)


Remarque : La clé DUK (organisation) est parfois utilisée en ce sens.

Liens

Outils personnels