Les chiffres et les nombres

De Elkodico.

Les chiffres et les nombres de l'elko sont tous construits à partir de dix clés seulement.

Sommaire

La clé numérique

La clé TAW (nombre) est utilisée pour construire les chiffres et les nombres, elle est dès lors appelée "clé numérique". Elle est important dans la construction numérique car évite l’ambiguïté avec d'autres valeur des clés utilisées :


nuto "pont" / nutta "deux"


La clé numérique TAW (nombre) est régulièrement omise lors de l'épellation d'un numéro de téléphone, d'un code,... L'apostrophe est utilisée pour l'apocope de la clé numérique.


. runa riko ra ko el' nut' nut' mat'. "Mon code secret est 4226"

Les chiffres

Les chiffres sont formés au moyen de la clé numérique TAW (nombre) en classificateur associé à une clé dont la valeur provient de la numérologie traditionnelle. Il n'existe que neuf chiffres. La particule TAW (nombre) est omise dans l'épellation (numéro de téléphone, code, ...).

  1. narta (un)
  2. nutta (deux)
  3. kouta (trois)
  4. elta (quatre)
  5. akta (cinq)
  6. matta (six)
  7. sauta (sept)
  8. alta (huit)
  9. arta (neuf)


Le zéro est formé à l'aide de la clé NUN (néant) auquel on ajoute la clé numérique : nunta.

Remarque : Les clés utilisées en spécificateur proviennent de la numérologie traditionnelle. Toutefois, il est possible d'utiliser d'autres clés non plus symbolique mais sémantique. Ainsi BED (moine) + TAW (nombre) = bedta pour le chiffre un, WĖT (cerise) + TAW (nombre) = ėtta pour le chiffre deux, LĖT (trèfle) + TAW (nombre) = lėtta pour le chiffre trois, ...

Les nombres

Les nombres se forment par le cumul des clés utilisées pour les chiffres. Il est à noter, néanmoins, que la clé TAW (nombre) n'est utilisée qu'une seule fois par nombre.


narnutelta "cent vingt-quatre"


La règle de quatre fonctionne ici aussi, au besoin on a recours au trait-d'union.


asnuta-narnutelta "trente-deux mille cent vingt-quatre"

Les nombres à zéro

Les nombres à zéro ont certaines particularités que ce paragraphe va se charger d'exposer :

10. DAK (dix)
100. KAT (siècle)
1 000. NON (millénaire)
10 000. NĖN (myriade)
100 000. LEZ (têtard)
1 000 000. ZĖN (million)
1 000 000 000. SĖN (milliard)

Placés en catégorisateur on multiplie (ex. : nutdak "vingt"), placés en spécificateur on additionne (ex. : aknut "cinquante-deux")

Les types de nombres

Les chiffres ordinaux

Les chiffres ordinaux ont souvent la même forme que les chiffres cardinaux, mais il est possible de les différencier. Pour ce faire on a recours à la clé BEW (position) en classificateur et du suffixe -o (pour les noms) ou du suffixe -a (pour les adjectifs) :

1. narka ou narbea (premier)
2. nutka ou nutbea (deuxième)
3. kouka ou koubea (troisième)
4. elka ou elbea (quatrième)
5. akka ou akbea (cinquième)
6. matka ou matbea (sixième)
7. sauka ou saubea (septième)
8. alka ou albea (huitième)
9. arka ou arbea (neuvième)


Remarque : La clé DUK (organisation) est parfois utilisée en ce sens.

Les diviseurs

Les diviseurs sont formés au moyen de la clé GAW (morceau) en classificateur :

2. nutga (demi)
3. kouga (tiers)
4. elga (quart)
5. akga (cinquième)
6. matga (sixième)
7. sauga (septième)
8. alga (huitième)
9. arga (neuvième)

Les multiplicateurs

Les groupes sont formés au moyen de la clé WIG (épidémie) en classificateur :

2. nutde (deux fois)
3. koude (trois fois)
4. elde (quatre fois)
5. akde (cinq fois)
6. mate (six fois)
7. saude (sept fois)
8. alde (huit fois)
9. arde (neuf fois)

Les groupes

Les groupes sont formés au moyen de la clé DAW (groupe) en classificateur :

2. nutdao (groupe de deux)
3. koudao (groupe de trois)
4. eldao (groupe de quatre)
5. akdao (groupe de cinq)
6. matdao (groupe de six)
7. saudao (groupe de sept)
8. aldao (groupe de huit)
9. ardao (groupe de neuf)

Les occurrences

Les occurrences expriment le nombre de fois qu'un action est exécutée en un temps donné. La partie la plus importante est placée dans le catégorisateur.

Si la clé numérique est placé dans le spécificateur, on divise. Si elle est placée dans le catégorisateur, on multiplie.

nutsela (= 1 mois / 2) : bimensuel (2 fois par mois)
selnuta (= 2 x 1 mois) : bimestriel (tous les deux mois)

Liens

Notes

Outils personnels