Les fonctions claviques

De Elkodico.

La disposition des clés au sein d’un mot n’est pas aléatoire. Chacune des clés qui compose un mot a une place et une fonction bien précise : ce sont les fonctions claviques. Placée à droite la clé jouera la fonction de catégorisateur, placée à gauche la fonction de spécificateur. À cela s'ajoutent les affixes, qui ne tiennent pas compte de cette organisation car rapidement identifiables ils peuvent s'immiscer partout : à l'avant (les préfixes), à l'arrière (les suffixes) et même en plein milieu du mot (les infixes).

Sommaire

Le catégorisateur

Le classificateur est la clé la plus à droite d’un mot (hors affixe). Cette appellation est due au fait que cette clé permet de classer le mot dans une catégorie bien définie (activité, état, personne, animal,…). On parle parfois de catégorisateur ou de clé thématique et on le rencontre dans certaines langues, comme les langues bantoues ou langues de signes. Dans les exemples suivants : ranba ("aile"), gibba ("main") ou encore kumba ("dent") on rencontre le même classificateur : BAW qui signifie « corps ». De ce fait, tous les mots désignant des parties du corps possèderont ce même catégorisateur.


Remarque : L'elko a souvent tendance à réduire ses mots au maximum et dans bien des cas au catégorisateur. On départage ainsi tous les mots ayant un catégorisateur commun par le contexte. Ainsi le mot « loli » traduira à la fois chuter, effondrer, dérober, tomber, prenez-en bien garde lors de la traduction.

Le catégorisateur élitiste

Le catégorisateur élitiste est la clé la plus parlante pouvant jouer le rôle de catégorisateur. Ainsi le mot « cacahuète » pourra avoir plusieurs catégorisateurs possibles : graine ou aliment, mais graine sera préférable car ce concept est plus précis que le second. Encore une fois, tout dépend du concept. Cette clé est en général celle qui entame la définition d’un mot dans un dictionnaire.

Le spécificateur

Le spécificateur est la clé précédant le catégorisateur. Un mot peut contenir jusqu’à trois spécificateurs, mais avec toujours un seul catégorisateur. Cette appellation est due au fait que cette clé permet de spécifier le mot et ainsi l’isoler de tous les autres ayant le même classificateur. Ainsi dans les exemples suivants : ranba (aile), ranak (avion) ou encore ranek (oiseau) : on observe le même spécificateur : RAN qui signifie « ciel ».


Remarque : Il est important de ne pas confondre « spécificateur » et adjectifs qualificatif. Alors que le premier fait partie intégrante du sens du mot le second, lui, apporte une information qualitative et s'exprime en dehors du mot.


Ranako avion mais rana wako véhicule céleste. (rana est un adjectif car il se termine en -a)

Les affixes

Voir l'article détaillé : Les affixes

Les affixes ne jouent ni le rôle de classificateur ni celui de spécificateur. Ils ont un statut parfaitement neutre. Cela s'explique par le fait qu'il sont souvent omis à l'oral et ne sont pas aussi importants que le classificateur. En revanche, ils comptent bien en tant que clés car tous les affixes utilisés en elko proviennent bel et bien de clés, ce sont des clés réduites.

Liens

Outils personnels