Les noms propres

De Elkodico.

En elko, les noms propres peuvent être obtenus au moyen de deux techniques : par transcription et par traduction. Les noms propres prennent une majuscule et utilisent de préférence un auxiliaire onomastique pour éviter toute ambiguïté.

Sommaire

Les techniques

La transcription phonétique

TOAN

La transcription phonétique et la technique la plus fréquemment utilisée, elle consiste à transcrire les noms propres étrangers au moyen des lettres présentes dans l'alphabet de l'elko. Les noms propres obtenus de cette manière prennent une majuscule et un auxiliaire onomastique. La transcription onomastique se base sur la prononciation simplifiée et approximative du nom propre d'origine et utilise une table de transcription appelée Transcription Onomastique Appliquée ou TOA.


London teho "Londres"

La traduction ISO

La traduction ISO est basée sur le code ISO à trois lettres. Ce type de traduction ne concerne que les pays. C'est, après la transcription phonétique, la traduction la plus utilisée en elko. Une fois le code transcrit on utilise l'auxiliaire onomastique adapté : garo (pays), koho (langue), kiho (habitant)


Azerbaïdjan (code ISO = AZE) Azae /Azaɛ gaɾɔ/


Lorsque deux lettre identiques sont côte à côte on utilise l'apostrophe :


Afrique du sud (code ISO = ZAF) Za'afa /zaʔafa gaɾɔ/

Lorsqu'un I est placé entre deux voyelles, il devient J :


Côte d'Ivoire (code ISO = CIV) AkaiawaAkajawa /zaʔafa gaɾɔ/

Lorsqu'un nom propre fini par 'a on l'omet pour simplifier.


Etats-Unis d'Amérique (code ISO = USA) Usa'aUsa /zaʔafa gaɾɔ/

Les lettres étrangères sont simplifiées comme suit :

  • Y : Aja → Ja
  • C : Aka → Ka
  • Q : Akwa → Ka
  • V : Awa → Wa
  • X : Aksa → ?a

La traduction symbolique

La traduction symbolique se fait à partir de la signification originelle ou d'un symbole (ou emblème) du nom. Dans ce cas, les auxiliaires onomastiques ne sont pas utiles.


France Tolgaro ("le pays du pain")

La traduction étymologique

La traduction étymologique traduit le nom propre en respectant son étymologie. Cette forme de traduction est très rare.


Azerbaïdjan Azeri garo ("le pays des Azéris")

Les types

Les pronoms

Les pronoms sont des petits mots utilisés pour remplacer les noms. Par conséquent, ils prennent tous le suffixe -o. Un pronom pourra se substituer à un nom (commun ou propre) mais n'obtiendra pas pour autant le statut de nom, il sera toujours considéré comme un pronom. Alors que le nom a un sens bien défini, le pronom lui, n'a pas de signification propre. Il est interprétable que dans la situation d'énonciation.

  • ro "je"
  • lo "tu"
  • go "il, elle, on"
  • ko "ça, ceci, celà"

Remarque : Les affixes permettent de produire des dizaines de combinaisons.

L'onomastique des animés

Les animés ont la possibilité, contrairement aux inanimés, de prendre un préfixe. C'est notamment le cas des pronoms et des prénoms.

  • Ago "elle"
  • Alis "Alice"

Pour les autres on a parfois recours aux auxiliaires onomastiques.

  • Dagober riho "le roi Dagobert"
  • Galia daro "les gaulois"

L'onomastique des inanimés

Les inanimés commencent par une majuscule et utilisent un auxiliaire onomastique.

Italia garo "Italie"

Les hiéronymes

Un hiéronyme et le nom donné à une divinité (théonyme), à un élément mythologique ou sacré. Les hiéronymes sont à la base des clés, ce phénomène de morphogenèse est appelé thétymologie.


RAN (ciel) provient de Ouranos (mythologie grecque), de Uranus (mythologie romaine) et de Rangi (mythologie maori).

Les affixes onomastiques

Les affixes onomastiques sont des affixes spéciaux utilises dans les noms propres et principalement les prénoms, les surnoms et les pseudonymes.

Les affixes onomastiques

Les préfixes sont choisis en fonction du sexe de son propriétaire :

  • A- : pour les femmes
  • E- : pour les hommes
  • I- : pour les groupes
  • O- : pour les hommes ou les femmes (épicène)
  • U- : pour les individus
  • Ė- : pour les couples

Les suffixes sont choisis en fonction des traductions désirées :

  • -a : Celui / celle qui est ...
  • -e : Celui / celle qui est comme le / la ...
  • -i : Celui / celle qui ...
  • -o : Le /la ...
  • -u : Celui / celle qui est en relation avec ...
  • -ė : Le / la ... saint(e) / sacré(e)
 


Les noms de pays

Les noms de pays se forment en premier lieu sur la base de la prononciation du pays, puis dans un second lieu on utilise une forme alternative généralement répandue.

Les noms de pays prennent une initiale majuscule et se termine de préférence par :

  • -a : pour les pays qui se finissent pas une consonne.
  • -ia : en place de la partie du nom propre qui signifie "pays" (stan, land, terre, ...) mais aussi pour les noms pays trop longs.

Les noms de pays ont au maximum 4 voyelles.

Le W est le plus souvent omis :

Moldavie : Moldowa ⇒ Moldoa

Les différents composants d'un toponymes doivent être reliés d'un trait-d'union

Liens

Notes et références

Outils personnels