Les particules vocaliques

De Elkodico.

Les particules vocaliques sont des particules formées au moyen d'une seule lettre : une voyelle. Elles peuvent avoir deux fonctions : la déclinaison ou la ponctuation.


Sommaire

La particule a

La particule a est utilisée pour exprimer le génitif lorsqu'elle est préposée et la phrase exclamative lorsqu'elle est placée en fin de phrase.

La déclinaison : Le génitif

La particule a sert à exprimer le génitif. C'est une alternative au suffixe -a. Ainsi : tapoa = a tapo.


  • Il vient de la forêt : . go waki a tapo ./. go waki tapoa .

La ponctuation : La phrase exclamative

La particule a sert à former la phrase exclamative, elle est alors accompagnée du point d'exclamation, elle se place en fin de phrase mais peut être omise lorsque le mot précédent se termine déjà par cette voyelle :


  • . kala kero ! "Quel grand chien."
  • . kero kala ! "Comme ce chien est beau."

La particule e

La particule e est utilisée pour exprimer le locatif lorsqu'elle est préposée et la phrase interrogativelorsqu'elle est placée en fin de phrase.

La déclinaison : Le locatif

La particule e sert à exprimer le locatif. C'est une alternative au suffixe -e. Ainsi : tapoe = e tapo.


  • Il se balade dans la forêt : . go waki e tapo ./. go waki tapoe .

La ponctuation : La phrase interrogative

La particule e sert à former la phrase interrogative, elle est alors accompagnée du point d'interrogation, elle se place en fin de phrase mais peut être omise lorsque le mot précédent se termine déjà par cette voyelle :


  • . kero wami e ? "Est-ce que le chien mange ."
  • . Kero wami peloe ? "Le chien mange-t-il dans la cuisine ?"


Remarque : On distingue les particules e ("est-ce que ?") et ke ("qu'est-ce que ?").

La particule i

La particule i est utilisée pour exprimer le datif lorsqu'elle est préposée et la phrase injonctive lorsqu'elle est placée en fin de phrase.

La déclinaison : Le datif

La particule i sert à exprimer le datif. C'est une alternative au suffixe -i. Ainsi : tapoi = i tapo.


  • Il va en direction de la forêt : . go waki i tapo ./. go waki tapoi .

La ponctuation : La phrase injonctive

La particule i sert à former la phrase injonctive, elle est alors accompagnée du point d'injonction (!!), elle se place en fin de phrase mais peut être omise lorsque le mot précédent se termine déjà par cette voyelle :


  • . wami ka tomo i !! "Mange ce gâteau !"
  • . wami !! "mange !"


Remarque : La valeur de la particule i peut être atténuée par celle de la particule ė qui traduit la courtoisie.

La particule o

La particule o est utilisée pour exprimer l'article défini lorsqu'elle est préposée et la phrase déclarative lorsqu'elle est placée en fin de phrase.

La déclinaison : L'article

La particule o sert à exprimer l'article défini (le, la, les, l'). C'est une équivalent plus ou moins proche du profixe =h.


  • C'est la forêt : . ko o tapo .

La ponctuation : La phrase déclarative

La particule o sert à former la phrase déclarative, elle est alors accompagnée du point, elle se place en fin de phrase mais peut être omise lorsque le mot précédent se termine déjà par cette voyelle :


  • . go nibi tomo (o) !! "il prépare un gâteau."


Remarque : Le suffixe -n permet à toute phrase de devenir une phrase déclarative : lo kala ! ("qu'est-ce que tu es belle !") → lo kalan ("tu es belle.")

La particule u

La particule u est utilisée pour exprimer le ligatif lorsqu'elle est préposée et l’interaction lorsqu'elle est placée en fin de phrase.

La déclinaison : Le ligatif

Le ligatif marque d'une manière générale, le lien et la relation. La syntaxe de l'elko étant rigide, le ligatif permet d'apporter un peu de flexibilité. Il permet par ailleurs de rendre la langue totalement isolante.

La particule u est nommée "particule ligative". Elle est utilisée comme allographie isolante du ligatif. Elle est plus systématique car ne génère aucune exception. La particule u a plusieurs fonctions, comme : la possession, une caractéristique, la conjonction "que" et la préposition "pour".


. giro u neto. "Le chapeau de l'homme."

La ponctuation : L’interaction

La particule u sert à exprimer l'interaction, elle est alors accompagnée des points de suspension (...), elle se place en fin de phrase mais peut être omise lorsque le mot précédent se termine déjà par cette voyelle :


  • . keno la u ... "votre nom est ..."
  • . tu ... "et (alors) ...!?"

Cette particule est utilisée lorsque l'on souhaite que notre interlocuteur finisse ou complète la phrase.

La particule ė

La particule ė est utilisée pour exprimer le politif, on parle aussi de déférence. Il marque principalement le respect, le souhait et la politesse.

La particule ė n'est utilisée qu'en postposition.

La ponctuation : La courtoisie

La particule ė sert à exprimer la courtoisie, elle est alors accompagnée du point d'injonction (!!), elle se place en fin de phrase mais peut être omise lorsque le mot précédent se termine déjà par cette voyelle :


  • . gėzi ė !! "Prière de faire silence !"
  • . hei !! "bonjour !"


Remarque : La valeur de la particule i peut être atténuée par celle de la particule ė qui traduit la courtoisie.

La particule ė peut aussi être accompagnée du point d'interrogation (!!), elle se place en fin de phrase mais peut être omise lorsque le mot précédent se termine déjà par cette voyelle :


  • . gėzi ė !! "Auriez-vous l'obligeance de faire silence ?"

Liens

Outils personnels