Les pronoms

De Elkodico.

Les pronoms sont des petits mots utilisés pour remplacer les noms. Par conséquent, ils prennent tous le suffixe -o. Un pronom pourra se substituer à un nom (commun ou propre) mais n'obtiendra pas pour autant le statut de nom, il sera toujours considéré comme un pronom. Alors que le nom a un sens bien défini, le pronom lui, n'a pas de signification propre. Il est interprétable que dans la situation d'énonciation.

En elko, les noms et les pronoms ont le même suffixe : "-o". Ils ne se distinguent donc pas par leur suffixe mais par le type de clé utilisé. Ainsi les noms utilisent des clés entières et les pronoms des clés réduites.

Sommaire

Les pronoms personnels

L’ensemble des pronoms personnels rencontrés en elko est issu de quatre clés seulement : NAR (ego), TĖL (alter ego), DOG (tiers) et MOK (spectacle). Pour des raisons de commodités et de fréquence d’utilisation, les formes longues ont progressivement disparues au profit de leurs formes courtes obtenues au moyen des clés réduites : R, L, G et K. Les pronoms personnels ne font référence qu'à des êtres vivants, les objets utilisent la reprise.

Les pronoms personnels sont donc construits au moyen de plusieurs éléments : une des quatre clés réduites (R, L, G ou K) et le suffixe -o. À cela on ajoute les préfixes, toujours notés en majuscules. Les préfixes sont ainsi utilisés pour préciser le genre et le nombre des pronoms personnels : Ago ("elle"), Ego ("il"), Ogo ("on").

  • La première personne : ro "je"
  • La deuxième personne : lo "tu"
  • La troisième personne : go "il, elle"
  • Le pronom démonstratif : ko "ceci, cela, c'est"

La quatrième personne

Depuis la version 3.4, existe la quatrième personne. Elle se présente au travers de la particule "jo".

Elle s'utilise avec la particule go qu'elle complète. Alors que go désigne la première personne évoquée (le plus souvent le sujet), jo désigne une seconde personne.

  • go mili go "il se tape"
  • go mili jo "Il le/la tape"

Remarque : En elko, un même pronom fait toujours référence à une même personne.

Le pronom impersonnel

Le pronom impersonnel n'existe pas en elko.


Il pleut lallai

Les pronoms possessifs

Les pronoms possessifs s'expriment par la postpositions des pronoms personnels.


go kowi il parleko gao c'est le mien

Les pronoms démonstratifs

En elko, tous les pronoms démonstratifs sont traduits par un seul et même mot : ko. Il peut bien-sûr prendre un préfixe pour en préciser le genre.


Eko celui, Ako celle, Eiko ceux, Aiko celles


Remarque : Lorsque le genre est indéfini on préféra utiliser le préfixe neutre : "o-" : Oko celui, celle, Oiko ceux, celles

Être inanimés 
Être animés 

Les pronoms indéfinis

Les pronoms indéfinis sont construits avec Le préfixe O- et le suffixe -o soudés à la clé adéquate.

  • Autre Otėlo
  • Autrui Otėlo
  • Certains Ogawo
  • Chacun Ozawo
  • Même Owopo
  • Nul Onuno
  • On Okiwo
  • Personne Onuno
  • Plusieurs Owilo
  • Qui Okiwo
  • Quiconque Okelo
  • Rien Onuno
  • Tel Omoko
  • Tout Onano
  • Un Onaro

Les pronoms relatifs

En elko il existe un seul pronom relatif : hou. Ce pronom se compose de la forme nominale de la reprise : "ho" et du ligatif "-u".


  • Le livre dont je te parle Tabo hou ro sowi li
  • Le livre qui est sur le meuble Tabo hou horoe
  • Le livre que je veux acheter Tabo hou ro sau meri


Il est souvent simplifié en u.

Les janotismes

Le janotisme est le fruit de la mauvaise interprétation d'une phrase ambiguë. Cela est généralement dû à un pronom relatif. En elko, tous les pronoms personnels sont tous traduits par le pronom unique hou.


.' ko tomo hidoa hou kakoroe .' "C'est le gâteau de l'enfant qui est dans le four."


Dans cet exemple, il peut s'agir, selon les interprétations, du gâteau qui est dans le four, ou de l'enfant lui-même c'est cela un janotisme. Pour contourner l'ambiguité que l'on peut trouver dans ce type de phrase on peut substituer le "h" par un autre profixe :

  • . ko tomo hidoa hou kakoroe . "C'est le gâteau de l'enfant qui est dans le four." (général)
  • . ko tomo hidoa fou kakoroe . "C'est le gâteau de l'enfant qui est dans le four." (se réfère au nom qui vient après)
  • . ko tomo hidoa thou kakoroe . "C'est le gâteau de l'enfant qui est dans le four." (se réfère au nom qui vient juste avant)
  • . ko tomo hidoa njou kakoroe . "C'est le gâteau de l'enfant qui est dans le four." (se réfère au tout premier nom de la phrase)


Remarque : Le pronom relatif ne se réfère jamais à un pronom personnel, seulement à un nom commun.

Les pronoms interrogatifs

Les pronoms interrogatifs, ne sont pas considérés comme des pronoms mais avant tout comme des mots interrogatifs et prennent, par conséquent, le suffixe -e. Ils sont, en général, traduit au moyen de la particule ke que l'on peut traduire par "quel, quels, quelle, quelles, ...".


  • Qui est-tu ? Elo mane ?
  • Quelle est cette histoire ? mabo ke ?


Remarque : Comme tous les mots interrogatifs, la particule ke est placée en fin de phrase avant le point d'interrogation.

Les pronoms substantivés

Les pronoms substantivés sont des substantifs transformés de telle sorte qu’ils désignent des personnes. Pour les former on a besoin d’apposer en même temps un préfixe pour désigner le sexe de l’individu et d’un suffixe pour bien marquer qu’il s’agisse d’un (pro)nom. C’est ce que l’on appelle des circonfixes :


conduire wakiconducteur Ewako


Les pronoms ligativés

Les pronoms ligativés sont des pronoms construits avec le suffixe -u. Il traduisent la construction française "pronom, sujet" comme dans l'exemple suivant :


ru Enkidu Moi, Enkidu


Les pronoms ligativés ou "pléonastiques" sont des pronoms personnels répétés afin de faire un effet de style. En elko, le pronom n'est pas répété, on utilise juste l'apostrophe.


ru , ne sau waki te li "moi, je ne veux pas venir avec toi"

Les pronoms complémentaires

Les pronoms complémentaires sont l'ensemble des particules en -o utilisées comme pronoms :

Les formes conjointes complément

  • hoa = en : . ro kowi u dowo ra . "Je parle de mon métier." → . ro kowi hoa . "J'en parle."
  • hoe = y : . ro waki tehoe . "je vais à la ville." → . ro waki hoe . "J'y vais."
  • hoi = lui, leur : . ro kowi sado nisoi . "Je dis la vérité à mon ami" → . ro kowi sado hoi. "Je lui dit la vérité."
  • hooho = le, la, les : . ro lama pelo ra . "Je vois ma maison." → . ro lama ho .' "Je la vois."
  • houhu : . ro kowi u dowo ra . "Je parle de mon métier." → . ro kowi hu . "J'en parle."


Remarque : Ici, hoa et hu sont synonymes.

Liens

Notes et références

Outils personnels