Les propositions

De Elkodico.

Les propositions des morceaux de phrases (syntagmes) construits autour d'un verbe. Une phrase peut donc se composer de plusieurs propositions. Elles sont séparées par un trait-d'union.

Sommaire

La proposition indépendante

Une proposition est indépendante, si elle est autonome, c'est-à-dire si elle ne dépend d'aucune aucune autre proposition pour fonctionner. Il existe deux type de propositions indépendantes :

La proposition juxtaposée

Une proposition est juxtaposée à une autre proposition si elle est séparée de celle-ci par une virgule.


. Elo kau waki , Elo buda . Tu peux venir, tu es sage.

La proposition coordonnée

Une proposition est coordonnée à une autre proposition si elle est séparée de celle-ci par une conjonction de coordination.


. Elo kau waki ku Elo sada . Tu veux venir car tu es sage.

La proposition principale

Une proposition est dite "principale" lorsqu'une autre proposition lui est subordonnée. La proposition principale peut être autonome, ce n'est pas le cas de la proposition subordonnée qui l'accompagne. Toutefois, en elko, les pronoms relatifs ne sont pas traduits mais rendus à l'écrit par le pronom "hou" ou le tiret.


. Elo galbai golo - Ero keta . "Tu écoutes de la musique que j'ai composé."

La proposition subordonnée

Une proposition est dite "subordonnée" lorsqu'elle dépend d'une autre proposition appelée principale.

La proposition subordonnée relative

En français, la proposition subordonnée relative est introduite par un pronom relatif. En elko, le pronom relatif (qui, que, quoi, dont où) est remplacé par le tiret, souvent omis.


. tomo - Ero rori . Le gâteau que je cuisine

La proposition subordonnée conjonctive

En français, la proposition subordonnée conjonctive est introduite par une conjonction de subordination. En elko cette conjonction est remplacée par le tiret, souvent omis.


. Ero nura - Elo tenai. Je pense que tu comprends

La proposition subordonnée interrogative indirecte

En français, La proposition subordonnée interrogative indirecte est introduite par l'adverbe interrogatif "si". En elko cet adverbe est remplacé par le tiret, souvent omis.


. Ero teza - Elo tenai. Je ne sais pas si tu comprends

Liens

Outils personnels