Les registres de langue

De Elkodico.

Comme toute langue l'elko dispose de plusieurs registres de langue, quatre au total : le registre soutenu, le registre courant, le registre familier et l'argot. Il vous sera possible de passer de l’un à l’autre en fonction de vos besoins, de vos interlocuteurs ou du contexte dans lequel vous serez amener à converser.

De plus il est également important de prendre en compte le niveau de maîtrise de la langue auquel vous pouvez prétendre. Ainsi même avec tous les efforts du monde il vous sera impossible de produire un texte de niveau « littéraire » si vous vous contentez du Sammito, c’est d’ailleurs tout l’intérêt du Zammito.

Sommaire

Le registre soutenu

Le registre soutenu est le registre de langue le plus élevé. Il se caractérise par :

  • Le respect scrupuleux de la grammaire et de la syntaxe.
  • L'emploi systématique des affixes, voire des affixes cumulés.
  • La non utilisation des particules.
  • L'utilisation du tréma.
  • Une grande utilisation de l'agglutination pour davantage de précision.
  • Prononciation pleine des phonèmes pas d’amuïssement (lettres en exposant dans la prononciation figurée).

Le registre courant

Le registre courant est le registre de langue situé entre le registre soutenu et le registre familier. Il se caractérise par :

  • L'utilisation des particules
  • Certaines libertés morphologiques.
  • L'apocope de l'affixe o uniquement.
  • L'utilisation de l'apostrophe.
  • La prononciation des digrammes complémentaire ou euphonie digrammique

Le registre familier

Le registre familier est le registre de langue situé entre le registre courant et l'argot. Il se caractérise par :

  • L'usage des clés dans le discours au lieu de mots.
  • La prononciation glidée de la lettre I (prononcée /j/) et de la lettre U (prononcée /w/) au sein des digrammes vocaliques. Ex : kaila /kaʲla/
  • La simplification du digramme iw en j : iwako → jak ; riwo → rjo

L'argot

L'argot est le plus bas registre de langue de l'elko. Il se caractérise par :

  • L'emploi fréquent du péjoratif
  • Le non respect de la syntaxe.
  • L'emploi de mots grossiers
  • L'emploi limité des affixes.
  • L’ambiguïté
  • L'emploi excessif de l'apocope.
Outils personnels