Les traits

De Elkodico.

Les traits sont l'une des transcriptions que peuvent prendre les runes Thura et khila lorsqu'elles n'ont pas valeur de lettres. Ainsi, lorsque ces runes ne sont pas pointées, elles sont transcrites au moyen de lettres mais lorsqu'elles le sont, elles sont transcrites au moyen de traits. "Traits" que nous allons étudier ici.

Sommaire

Le Rundar

Pour les plus observateurs, vous aurez constaté que le Futhark compte 24 runes et l'Abde, sa transcription, ne compte que 22 lettres. La raison à cela et que deux runes peuvent, selon les circonstances, être transcrites au moyen de traits ou de lettres :

Pour distinguer les digrammes des diacritiques il est possible d'accompagner les runes d'un point pour obtenir des runes pointées :


Remarque : La rune Thura est la troisième rune du futhark en partant du début, alors que la rune Khila est la troisème rune en partant de la fin. Les traits sont les signes diacritiques à mettre en opposition aux points. Il en existe deux types : le trait vertical ou apostrophe et le trait horizontal ou tiret.

L'apostrophe

La rune Thura est rendue en elko au moyen du trait vertical ou apostrophe.

En elko, l'apostrophe est appellée Thura ("la violente"). Il s'agit en fait de la troisième rune du Rundar : la rune Thura . Elle est utilisée avec les 6 voyelles pour marquer le coup de glotte /ʔ/.

L'apostrophe marque une suppression, une élison ou une séparation.

Le tiret

La rune Khila est rendue en elko au moyen du trait horizontal ou tiret.

En elko, le tiret est appellé Khila ("le clou"). Il s'agit en fait de la vingt-deuxième rune du Rundar : la rune Khila . Il est utilisé avec les 6 voyelles pour marquer la longueur /:/.

Le trait d'union marque un ajout ou un complément d'information ou une réunion.

Liens

Outils personnels