Livre d’Isaïe (chapitre 17)

De Elkodico.

Livre d’Isaïe

12345678910
11121314151617181920
21222324252627282930
31323334353637383940
41424344454647484950
51525354555657585960
616263646566

 

Livre d’Isaïe (chapitre 17)

  1. Oracle sur Damas. Voici Damas retirée du nombre des villes ; elle ne sera plus qu’un monceau de ruines !
  2. Les villes d’Aroër sont abandonnées, elles sont livrées aux troupeaux, ils s’y reposent, et personne ne les chasse.
  3. La forteresse sera ôtée à Ephraïm, et la royauté à Damas ; Il en sera du reste de la Syrie comme de la gloire des enfants d’Israël, - oracle de Yahweh des armées.
  4. Et il arrivera en ce jour- : La gloire de Jacob sera flétrie, et la graisse de son corps sera amaigrie.
  5. Il en sera comme lorsque le moissonneur rassemble les gerbes, et que son bras coupe les épis ; il en sera comme lorsqu’on ramasse les épis, dans la vallée de Raphaïm.
  6. Il restera un grappillage, comme lorsqu’on secoue l’olivier, deux, trois olives au haut de la cime, quatre, cinq aux branches de l’arbre, - oracle de Yahweh, le Dieu d’Israël.
  7. En ce jour-, l’homme regardera vers celui qui l’a fait, et ses yeux contempleront le Saint d’Israël.
  8. Il ne regardera plus vers les autels, œuvre de ses mains ; il ne contemplera plus ce que ses doigts ont façonné, les aschérahs et les piliers du Soleil.
  9. En ce jour-, ses villes fortes seront comme les villes abandonnées dans les bois et les montagnes, qui furent abandonnées devant les enfants d’Israël ; ce sera un désert.
  10. Car tu as oublié le Dieu de ton salut, tu ne t’es pas souvenu du Rocher de ta force. C’est pourquoi tu plantes des plantations agréables, et tu y mets des ceps de l’étranger.
  11. Le jour ou tu les plantes, tu les entoures d’une clôture, et, le lendemain matin, tu fais fleurir tes semences ; et la moisson t’échappe au jour de la maladie et de la douleur mortelle !
  12. Oh ! Rumeur de peuples nombreux ! Ils mugissent comme mugissent les mers ! Grondement des nations ! Elles grondent comme grondent les eaux puissantes
  13. Les nations grondent comme grondent les grandes eaux. Mais il les menace : elles fuient au loin ; elles sont dispersées, comme la paille des hauteurs au souffle du vent, comme un tourbillon de poussière devant l’ouragan.
  14. Au temps du soir, voici la consternation ; avant le matin, ils ne sont plus. Voilà le partage de ceux qui nous pillent ; et le sort de ceux qui nous dépouillent.


Auteur : Nom de l'auteur

Titre en elko

Texte en elko


Traducteur : Nom du traducteur

Versions
Version 2015
Analyses
Analyse fréquentielleAnalyse syntaxique
La Bible

L'ancien testament
Le Pentateuque : GénèseExodeLévitiqueNombresDeutéronome
Les Livres historiques : JosuéJugesRuthSamuel ISamuel IIRois IRois IIChroniques IChroniques IIEsdrasNéhémieEstherTobieJudithMachabées IMachabées II
Les Livres poétiques : JobPsaumesProverbesEcclésiastesCantiquesSagesseEcclésiastique
Les Prophètes : IsaïeJérémieLamentationsBaruchÉzéchielDanielOséeJoëlAmosAbdiasJonasMichéeNahumHabakukSophonieAggéeZacharieMalachie
Le nouveau testament
Les Évangiles : Saint MatthieuSaint MarcSaint LucSaint Jean
Les Actes des Apôtres : Actes des Apôtres
Les Épîtres de Saint Paul : RomainsCorinthiens ICorinthiens IIGalatesÉphésiensPhilippiensColossiensThessaloniciens IThessaloniciens IITimothée ITimothée IITitePhilémonHébreux
Les Épîtres catholiques : Saint JacquesSaint Pierre ISaint Pierre IISaint Jean ISaint Jean IISaint Jean IIISaint Jude
Écrit Apocalyptique : Apocalypse

 

Analyse de texte

Outils personnels