Psetep II

De Elkodico.

Où est passé le Psetep ?

III - IIIIV - VVI

 

est passé le Psetep ?

Psetep, 18me rxup (un peu plus tard)

La nouvelle selon laquelle le vaisseau déviait de sa trajectoire fit grand bruit dans l'équipage. Le programmeur fut convoqué d'extrême urgence et dut fournir des explications précises ; d'ailleurs, il ne se fit pas prier :

C'est tout de même un peu fort ! alors le Psetep dévie sa route sans crier gare et la meilleure chose que vous trouvez à faire, c'est de m'accuser de vous promener à l'autre bout de la galaxie.

Mon cher Ktupt, les problèmes de programmes de navigation, c'est votre affaire, chacun son métier et je vais pas vous apprendre le vôtre : quand il y a une anomalie de ce côté- on ne va pas chercher le chef cuisinier, mais vous.

Depuis que j'ai fait et protégé ce programme contre toute modification malveillante possible, je n'y ai pas touché et plusieurs fois le Psetep a fait le trajet dans un sens comme dans l'autre avec le même programme sans le moindre problème.

Pouvez-vous me montrer le listage ?

Si ça peut vous être utile.

Je vous en prie

Le listage du programme de vol s'étala sur l'écran central de l'ordinateur. Ktupt fut pétrifié : les instructions, traduites du HVO[1] donnaient entre autres : "déviation de 2 ptb[2] au 16me rxup après hors limite portée communication avec Knanr","non signalement de tout changement par rapport à la direction initiale", "clef de protection xxhn 5542A".

Alors Ktupt, qu'est-ce que vous dites de ça ?

Je n'y comprends rien !

J'en suis désolé pour vous, croyez-le bien !

Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise ! c'est la clef que j'ai mise, ça oui mais je ne vois pas d' viennent ces instructions démentes.

C'est justement ce que j'allais vous demander. Enfin, une chose est sûre c'est qu'à partir de maintenant, vous êtes suspect.

Je suis innocent ! D'ailleurs dans quel but j'irais faire une chose pareille ; on m'attend moi aussi à Xywptul : j'ai des enfants...

Il y aura une enquête, si vous êtes innocent, tant mieux pour vous : l'enquête le prouvera et votre honneur sera sauf sinon je vous plains. En attendant, pondez-moi un programme qui nous remette sur le bon chemin. Il va de soi que dorénavant, vous ne serez plus seul.

Xywptul, 1er Hvenr[3]

Jpakù n'avait pas dormi depuis trois jours (et trois jours elviskaliens c'est long !) tant le problème au Psetep lui prenait son esprit. En plus, avec son instruction, il était le premier en vue à Xywptulen plus de Hripwo, son chef directpour participer aux recherches au cas haut ça commencerait à tourner mal : il connaissait au moins les deux tiers de la galaxie mais avait une grosse lacune : il ne savait presque pas piloter ; oh bien sûr il avait quelques petites notions et pouvait manier des engins simples sur des trajets connus mais ses connaissances d'astronomie et de physique étaient surtout théoriques et faire évoluer un engin parmi des astéroïdes, lui faire traverser un orage magnétique ou lui faire éviter comètes et autres ennuis cosmiques dépassait largement ses aptitudes : il assurait les décollages et les atterrissages[4], lui, il n'était pas pilote confirmé... Mais s'il ne savait pas non plus que son chef avait de la suite dans les idées, il eut tôt fait de l'apprendre : Ça commença par : "Jpakù, venez dans mon bureau, j'ai à vous parler "et ça continua par :

Jpakù vous commencez votre stage demain, je veux, vous entendez, JE VEUX que vous soyez reçu avant le 6 Hvenr. Le 7, vous embarquez à bord du Rxal (un petit bijou d'astronautique elviskalienne) pour retrouver le Psetep et au retour, non seulement vous entrez à Krzvon par la grande porte mais en plus, vous serez officiellement félicité par deux ministères : celui de la navigation galactique pour avoir retrouvé le Psetep et celui de l'industrie pour avoir retrouvé son chargement.

Eh bien vous, vous n'y allez pas par quatre chemins !

Je suis comme ça. En tout cas, vous, vous n'avez qu'un seul chemin à suivre : celui du Psetep, celui du succès.

Ainsi Jpakù allait devoir faire l'impossible et ce, en un temps record. "Plus on en donne, plus ils en veulent" se dit-il en pensant à Hripvo et à bien d'autres qui bien sagement surveillent le travail de leurs subordonnés.

Mine de Xnypz

(Planète Droxt)

67 Pwatz

Les Elviskaliens ne sont pas du genre à céder à la panique mais quand dans les environs de la mine de Xnypz, on avait appris une nouvelle invasion de droxopneps, ces parasites malfaisants et d'autant plus pernicieux qu'ils se glissent partout, on avait cessé toute activité afin de stopper celledestructricede ces sales bestioles dont l'intelligence égalait la perfidie : il y a trois années Droxtiennes, toute présence elviskalienne faillit être anéantie par ce fléau. Les principaux foyers avaient été détruits et le calme était revenu grâce à l'intervention de l'armée. Mais il fallut croire que le fléau ne fut pas anéanti : il ressurgit plus catastrophique que jamais, des engins de forage étaient complètement rongés, des trous énormes avaient été formés dans des parois pourtant réputées "haute résistance". Le plus impressionnant dans ce travail de sape était la précision avec laquelle il était entrepris : un rayon Kroz[5] n'aurait pas fait mieux ; parfois les trous étaient rebouchés si méticuleusement qu'on n'aurait jamais pu penser que ces sales bêtes étaient , derrière.

La consternation parvint à son comble lorsqu'on découvrit au détecteur de vies, qu'un foyer important avait été découvert au port de Xnypz, d' partent des navettes de conteneurs à minerai, emportant leur chargement vers les vaisseaux-cargos en orbite autour de Droxt ; des engins dans le style du Psetep, qui relie Droxt à Elviska.


Auteur : Anoev

Pasetep Waki Kewe ?

Texte en elko


Traducteur : Ziecken

Versions
Version 2013
Analyses
Analyse fréquentielleAnalyse syntaxique

Notes

  1. Langage informatique elviskalien
  2. Unité angulaire elviskalienne
  3. Elviska n’a pas de satellite naturel, l’année elviskalienne est donc divisée en quatre saisons de 128 jours chacune, Hvenr est la saison pendant laquelle les jours, plus courts que les nuits, continuent à raccourcir, donc l’automne.
  4. Atterrir ne veut pas dire se poser sur la planète Terre, mais se poser sur terre (avec une minuscule), donc sur quelque sol que ce soit
  5. C’est ainsi que les Elviskaliens appellent le rayon laser.
Outils personnels