Sourate 72 : Les djinns (Al-Jinn)

De Elkodico.

(Redirigé depuis Sourate 72)
Le Coran

Sourate 1Sourate 2Sourate 3Sourate 4Sourate 5Sourate 6Sourate 7Sourate 8Sourate 9Sourate 10
Sourate 11Sourate 12Sourate 13Sourate 14Sourate 15Sourate 16Sourate 17Sourate 18Sourate 19Sourate 20
Sourate 21Sourate 22Sourate 23Sourate 24Sourate 25Sourate 26Sourate 27Sourate 28Sourate 29Sourate 30
Sourate 31Sourate 32Sourate 33Sourate 34Sourate 35Sourate 36Sourate 37Sourate 38Sourate 39Sourate 40
Sourate 41Sourate 42Sourate 43Sourate 44Sourate 45Sourate 46Sourate 47Sourate 48Sourate 49Sourate 50
Sourate 51Sourate 52Sourate 53Sourate 54Sourate 55Sourate 56Sourate 57Sourate 58Sourate 59Sourate 60
Sourate 61Sourate 62Sourate 63Sourate 64Sourate 65Sourate 66Sourate 67Sourate 68Sourate 69Sourate 70
Sourate 71Sourate 72Sourate 73Sourate 74Sourate 75Sourate 76Sourate 77Sourate 78Sourate 79Sourate 80
Sourate 81Sourate 82Sourate 83Sourate 84Sourate 85Sourate 86Sourate 87Sourate 88Sourate 89Sourate 90
Sourate 91Sourate 92Sourate 93Sourate 94Sourate 95Sourate 96Sourate 97Sourate 98Sourate 99Sourate 100
Sourate 101Sourate 102Sourate 103Sourate 104Sourate 105Sourate 106Sourate 107Sourate 108Sourate 109Sourate 110
Sourate 111Sourate 112Sourate 113Sourate 114


 

Les djinns

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

  1. Dis : «Il m’a été révélé qu’un groupe de djinns prêtèrent l’oreille, puis dirent : «Nous avons certes entendu une Lecture le Coran merveilleuse,
  2. qui guide vers la droiture. Nous y avons cru, et nous n’associerons jamais personne à notre Seigneur.
  3. En vérité notre Seigneur - que Sa grandeur soit exaltée - ne S’est donné ni compagne, ni enfant !
  4. Notre insensé Iblis disait des extravagances contre Allah.
  5. Et nous pensions que ni les humains ni les djinns ne sauraient jamais proférer de mensonge contre Allah.
  6. Or, il y avait parmi les humains, des mâles qui cherchaient protection auprès des mâles parmi les djinns mais cela ne fît qu’accroître leur détresse.
  7. Et ils avaient pensé comme vous avez pensé qu’Allah ne ressusciterait jamais personne.
  8. Nous avions frôlé le ciel et Nous l’avions trouvé plein d’une forte garde et de bolides.
  9. Nous y prenions place pour écouter. Mais quiconque prête l’oreille maintenant, trouve contre lui un bolide aux aguets.
  10. Nous ne savons pas si on veut du mal aux habitants de la terre ou si leur Seigneur veut les mettre sur le droit chemin.
  11. Il y a parmi nous des vertueux et d’autre qui le sont moins : nous étions divisés en différentes sectes.
  12. Nous pensions bien que nous ne saurions jamais réduire Allah à l’impuissance sur la terre et que nous ne saurions jamais le réduire à l’impuissance en nous enfuyant.
  13. Et lorsque nous avons entendu le guide le Coran, nous y avons cru, et quiconque croit en son Seigneur ne craint alors ni diminution de récompense ni oppression.
  14. Il y a parmi nous les Musulmans, et il y en a les injustes qui ont dévié. Et ceux qui se sont convertis à l’Islam sont ceux qui ont cherché la droiture.
  15. Et quant aux injustes, ils formeront le combustible de l’Enfer.
  16. Et s’ils se maintenaient dans la bonne direction, Nous les aurions abreuvés, certes d’une eau abondante,
  17. afin de les y éprouver. Et quiconque se détourne du rappel de son Seigneur, Il l’achemine vers un châtiment sans cesse croissant.
  18. Les mosquées sont consacrées à Allah : n’invoquez donc personne avec Allah.
  19. Et quand le serviteur d’Allah s’est mis debout pour L’invoquer, ils faillirent se ruer en masse sur lui..
  20. Dis : «Je n’invoque que mon Seigneur et ne Lui associe personne".
  21. Dis : «Je ne possède aucun moyen pour vous faire du mal, ni pour vous mettre sur le chemin droit".
  22. Dis : «Vraiment, personne ne saura me protéger contre Allah ; et jamais je ne trouverai de refuge en dehors de Lui.
  23. Je ne puis que transmettre une communication et des messages émanant d’Allah. Et quiconque désobéit à Allah et à son Messager aura le feu de l’Enfer pour y demeurer éternellement.
  24. Puis, quand ils verront ce dont on les menaçait, ils sauront lesquels ont les secours les plus faibles et lesquels sont les moins nombreux.
  25. Dis : «Je ne sais pas si ce dont vous êtes menacés est proche, ou bien, si mon Seigneur va lui assigner un délai.
  26. C’est Lui qui connaît le mystère. Il ne dévoile Son mystère à personne,
  27. sauf à celui qu’Il agrée comme Messager et qu’Il fait précéder et suivre de gardiens vigilants,
  28. afin qu’Il sache s’ils ont bien transmis les messages de leur Seigneur. Il cerne (de Son savoir) ce qui est avec eux, et dénombre exactement toute chose".


Traducteur : Muhammad Hamidullah (1959)

Titre en elko

Texte en elko


Traducteur : Nom du traducteur

Versions
Version 2013
Analyses
Analyse fréquentielleAnalyse syntaxique
Outils personnels