Utilisateur:Ziecken

De Elkodico.

Lapage
deZiecken


Bienvenue sur la page de Ziecken ! Venez participer à l'évolution de la langue elko


Comment intégrer l'académie ?
Brainstorming Tâches nominatives


Les domaines de contribution


Correction Rédaction Proposition Traduction

 


Sommaire

Fiche technique

Description

Ziecken est le créateur de l'elko et le co-fondateur de Elkodico avec l'aide d'Oran (alias FX). Il est académicien depuis le 12 juillet 2007.

Domaines de contributionLes projetsModifier

Contributions

  • Remplissage du dictionnaire.
  • Écriture et mise à jour de la grammaire.
  • Proposition de clés ou de règles.
  • La promotion d'Elkodico
  • Traduction de textes
  • Mettre les fiches illustrées de Twitter en lien depuis le mot. ex : la fiche illustrée des chats, se met en bas de la page "chat".

Tâches nominatives

  • Mettre à jour et publier sur Elkodico les données archivées dans les classeurs et le PC.
  • La mise à jour de la grammaire elkanne : Une fois que la mise à jour de la grammaire Elkanne est effectuée, il faudra faire des redirections depuis les pages du dico vers les pages de grammaire à moyen de médaillon de bas de page. Ex: sur la page verbe du dictionnaire, il faudra mettre un médaillon contenant des liens vers les verbes, les verbes actifs, etc.
  • Remplir les nombres de 0 à 999. J'en suis actuellement à 300.
  • Mettre à jour les toponymes : Les continents, les pays, les capitales.
  • La mise à jour des Fiches Techniques de Clés
  • Dictionnaire thématique : à mettre à jour à chaque nouvelle validation de clé. Puis compléter à l'aide d'une encyclopédie des symboles pour compléter et donc créer de nouvelles clés.

Biographie

Parcours linguistique

Après avoir appris l'anglais en classe de sixième et l'italien deux années plus tard, Ziecken s'est mit à l'espagnol et à la langue des signes à son arrivée au lycée. Puis il a orienté le champ de ses études dans la linguistique en choisissant la section sciences du langage à l'université de Nancy II. Après sa licence SDL obtenue en 2004 il a donné des cours de langue des signes pendant deux ans dans des associations. Son parcours universitaire lui a permis la découverte de langues aussi diverses que le russe, le grec moderne, le Nbaka Minagende, l'indonésien. Ces multiples découvertes se retrouvent dans les différentes langues du projet ELKO.

La période préliminaire

Tout commence en 1993 avec le Goumek, une idéolangue inachevée créée un peu par hasard et sans doute provoquée par la découverte de l'anglais. Elle tomba dans l'oubli pendant 5 années. En 1996, suite à un sujet d'arts plastiques dont le thème était d'écrire une lettre dans une langue imaginaire, le Goumek est revenu à la surface et a servi à la réalisation de ce projet.

Le projet ELKO

A la rentrée 1996 et suite à l'utilisation intensive des abréviations est né l'Espay. L'année suivante, est celle qui a vu apparaître le Ganya dont le défi était d'inventer une langue simplement en se basant sur un alphabet exotique : le hangeul. En 1998 sont apparus l'Ephésique et le nouveau chiffre de César, le premier est une langue à système gabaritique inspiré des alphabets devanagari, Bengali et tibétain et le second est un système de cryptage basé sur le chiffre de César.

En 1999 apparaît le Kunbé une langue a posteriori basée sur le français mais dont les règles grammaticales et transformations morphologiques nombreuses la rapprochent d'une évolution moderne du latin.

L'an 2000, fut l'année la plus prolifique, car trois langues y virent le jour : l'Amarrique, l'Odarique et le Chimérique.

En 2001 sont créés le Kanako et l'Inuque. Alors que le premier est un système de cryptage donnant l'illusion d'écrire en chinois le second est une véritable langue disposant de son propre alphabet.

En 2002 apparaissent le Gäko et l'Urque. Le premier est un système de cryptage basé sur l'inversion phonétique et le second est l'ancêtre de l'Elko.

Durant des années Ziecken Azuris a cherché à créer une langue idéale, répondant à ses propres critères de perfection. C'est chose faite avec la création de l'Elko en avril 2002. Elko signifie à la fois "langue des dieux" et "langue idéale". Ce nom fut à la suite choisi pour définir le projet entier regroupant toutes les langues crées avant et visant à la découverte d'une langue finale : c'est pourquoi on parle de projet ELKO.

Création

Glossographie

Idéolangues

  • 1993 : Le goumek (langue construite)
  • 1996 : L'espay (système de cryptage)
  • 1997 : Le gäko (langue construite)
  • 1997 : Le ganya (langue construite)
  • 1998 : Le maouaque (langue construite)
  • 1998 : L'amarrique (système de cryptage)
  • 1998 : Le nouveau chiffre de César ou nouveau chiffre de César|kesaro (système de cryptage)
  • 1998 : L'urque (langue construite)
  • 1999 : Le kanako (système de cryptage)
  • 1999 : Le zémétique (système de cryptage)
  • 2000 : Le chimérique (langue construite)
  • 2000 : Le éphésique (langue construite)
  • 2000 : Le kunbé (système de cryptage)
  • 2001 : L'inuque (langue construite)
  • 2001 : Le nenarun (langue construite)
  • 2002 : L'elko (langue construite)
  • 2003 : Le nauko (langue construite)
  • 2004 : L'odarique (langue construite)
  • 2006 : Le gäko sc (système de cryptage)
  • 2007 : Le système E.L.S. (en cours de réforme)
  • 2008 : Le nauko sc (système de cryptage)
  • 2009 : Le t'ilu (langue construite)
  • 2010 : Le hanziko (système de cryptage)
  • 2010 : Le mawin (langue construite)
  • 2011 : Le kelep (langue construite)
  • 2014 : le daarh (langue construite)

Idéoscripts

  • 1993 : Le lak (alphabet) utilisé parle Goumek
  • 1996 : L'abbala (abjad) utilisé par le kunbé
  • 1997 : Le gäka (semi-syllabaire) utilisé par le gäko
  • 1997 : Le chaka Nagya (variation du Hangeul) utilisé par le ganya
  • 1998 : Le mawa (abjad) utilisé par le maouaque
  • 1998 : Le rundar (futhark) utilisé par l'urque et l'elko
  • 1999 : Le kanako (système phonogrammique) est utilisé pour le kanako[1]
  • 1999 : L'éphèse (abjad) est utilisé par le zémétique et l'éphésique
  • 2000 : Le célestial ou Ashma (abjad) est utilisé par le chimérique
  • 2000 : Le kunbé (système de cryptage)
  • 2001 : Le kaba (alpha-syllabaire) est utilisé par l'inuque (langue construite)
  • 2003 : Le sténara (sténographie arabisante)
  • 2008 : Les runes feuilles
  • 2009 : Le kimrunnabo (clavaire) utilisé par l'elko
  • 2009 : Le ??? (alphabet) utilisé par le t'ilu
  • 2010 : Le hanzi (alphabet) utilisé par le hanziko
  • 2010 : Le mawinnab (syllabaire) utilisé par le mawin
  • 2011 : Le nébou (abjad modulaire) utilisé par le kelep
  • 2012 : Le syllabaire Patek (syllabaire)
  • 2012 : Le syllabaire tripodique (alpha-syllabaire)
  • 2014 : Le système daarh

Bibliographie

  • Elko : aux origines d'une langue imaginaire (en cours de rédaction)
  • Elko : la grammaire complète - édition 2018 (en cours de rédaction)
  • Les chroniques d'Aegis (en cours de rédaction)

Outils personnels