Noël en fuite

De Elkodico.

(Différences entre les versions)
(mepo Ėlketa)
 
(14 révisions intermédiaires masquées)
Ligne 13 : Ligne 13 :
[[Au]] [[loin]], [[Pierre]] [[entendit]] [[une]] [[sirène]]. [[C']][[était]] [[ce]] [[genre]] [[d']][[alarme]] [[capricieuse]], [[tonitruante]], [[qui]] [[angoissait]] [[plus]] [[qu']][[elle]] [[n']][[apaisait]]. [[Ces]] [[notes]] [[aiguës]], [[Pierre]] [[les]] [[avait]] [[entendues]] [[tant]] [[de]] [[fois]], [[qu']][[à]] [[présent]] [[il]] [[ne]] [[pouvait]] [[plus]] [[supporter]] [[leur]] [[horrible]] [[timbre]]. [[La]] [[sirène]] [[d']][[ambulance]] [[lui]] [[ravivait]] [[toutes]] [[ses]] [[douleurs]] [[passées]]. [[Entendre]] [[cette]] [[sinistre]] [[mélodie]] [[le]] [[fit]] [[s']][[arrêter]] [[brusquement]], [[et]] [[lui]] [[fit]] [[perdre]] [[courage]] [[dans]] [[son]] [[entreprise]]. [[Il]] [[revit]] [[son]] [[père]], [[saoul]], [[lui]] [[asséner]] [[des]] [[coups]] [[impitoyablement]] ; [[et]] [[il]] [[entendit]] [[sa]] [[mère]], [[dans]] [[le]] [[même]] [[état]], [[aboyer]] [[des]] [[ordres]] [[incompréhensibles]] [[et]] [[des]] [[phrases]] [[insensées]] ; [[la]] [[douleur]] [[était]] [[lancinante]], [[inouïe]], [[elle]] [[paralysait]] [[ses]] [[membres]] [[et]] [[brouillait]] [[ses]] [[pensées]].
[[Au]] [[loin]], [[Pierre]] [[entendit]] [[une]] [[sirène]]. [[C']][[était]] [[ce]] [[genre]] [[d']][[alarme]] [[capricieuse]], [[tonitruante]], [[qui]] [[angoissait]] [[plus]] [[qu']][[elle]] [[n']][[apaisait]]. [[Ces]] [[notes]] [[aiguës]], [[Pierre]] [[les]] [[avait]] [[entendues]] [[tant]] [[de]] [[fois]], [[qu']][[à]] [[présent]] [[il]] [[ne]] [[pouvait]] [[plus]] [[supporter]] [[leur]] [[horrible]] [[timbre]]. [[La]] [[sirène]] [[d']][[ambulance]] [[lui]] [[ravivait]] [[toutes]] [[ses]] [[douleurs]] [[passées]]. [[Entendre]] [[cette]] [[sinistre]] [[mélodie]] [[le]] [[fit]] [[s']][[arrêter]] [[brusquement]], [[et]] [[lui]] [[fit]] [[perdre]] [[courage]] [[dans]] [[son]] [[entreprise]]. [[Il]] [[revit]] [[son]] [[père]], [[saoul]], [[lui]] [[asséner]] [[des]] [[coups]] [[impitoyablement]] ; [[et]] [[il]] [[entendit]] [[sa]] [[mère]], [[dans]] [[le]] [[même]] [[état]], [[aboyer]] [[des]] [[ordres]] [[incompréhensibles]] [[et]] [[des]] [[phrases]] [[insensées]] ; [[la]] [[douleur]] [[était]] [[lancinante]], [[inouïe]], [[elle]] [[paralysait]] [[ses]] [[membres]] [[et]] [[brouillait]] [[ses]] [[pensées]].
-
 
[[Mais]] [[il]] [[se]] [[redressa]] : [[ces]] [[coups]], [[il]] [[ne]] [[les]] [[subirait]] [[plus]] [[jamais]]. [[La]] [[perspective]] [[d']][[une]] [[vie]] [[débarrassée]] [[de]] [[toute]] [[peine]] [[lui]] [[insuffla]] [[la]] [[volonté]] [[de]] [[continuer]] [[sa]] [[route]] [[jusqu'à]] [[son]] [[but]]. [[Il]] [[avança]] [[de]] [[plus]] [[belle]]. [[Ses]] [[pas]] [[devinrent]] [[plus]] [[confiants]], [[et]] [[il]] [[redoubla]] [[d']][[assurance]]. [[Il]] [[marcha]] [[avec]] [[diligence]] [[et]] [[s']][[arrêta]] [[quand]] [[il]] [[fut]] [[sûr]] [[de]] [[ne]] [[plus]] [[rien]] [[entendre]] [[que]] [[les]] [[bruits]] [[de]] [[l']][[hiver]]. [[De]] [[toute]] [[façon]], [[il]] [[ne]] [[pouvait]] [[plus]] [[revenir]] [[en]] [[arrière]].
[[Mais]] [[il]] [[se]] [[redressa]] : [[ces]] [[coups]], [[il]] [[ne]] [[les]] [[subirait]] [[plus]] [[jamais]]. [[La]] [[perspective]] [[d']][[une]] [[vie]] [[débarrassée]] [[de]] [[toute]] [[peine]] [[lui]] [[insuffla]] [[la]] [[volonté]] [[de]] [[continuer]] [[sa]] [[route]] [[jusqu'à]] [[son]] [[but]]. [[Il]] [[avança]] [[de]] [[plus]] [[belle]]. [[Ses]] [[pas]] [[devinrent]] [[plus]] [[confiants]], [[et]] [[il]] [[redoubla]] [[d']][[assurance]]. [[Il]] [[marcha]] [[avec]] [[diligence]] [[et]] [[s']][[arrêta]] [[quand]] [[il]] [[fut]] [[sûr]] [[de]] [[ne]] [[plus]] [[rien]] [[entendre]] [[que]] [[les]] [[bruits]] [[de]] [[l']][[hiver]]. [[De]] [[toute]] [[façon]], [[il]] [[ne]] [[pouvait]] [[plus]] [[revenir]] [[en]] [[arrière]].
-
[[Auteur]] : [[Kotave]]
+
[[La]] [[nuit]] [[était]] [[tombée]] [[autour]] [[de]] [[Pierre]], [[et]] [[seules]] [[les]] [[lumières]] [[de]] [[la]] [[ville]] [[étaient]] [[visibles]] [[au]] [[loin]]. [[Heureusement]], [[il]] [[avait]] [[emprunté]] [[trois]] [[objets]] [[au]] [[voisin]] [[de]] [[palier]] [[à]] [[son]] [[insu]], [[dont]] [[une]] [[petite]] [[lampe]] [[de]] [[poche]], [[qu']][[il]] [[alluma]] [[aussitôt]]. [[Il]] [[ne]] [[savait]] [[pas]] [[combien]] [[de]] [[temps]] [[il]] [[avait]] [[marché]], [[mais]] [[il]] [[pensait]] [[être]] [[parti]] [[environ]] [[une]] [[heure]] [[plus]] [[tôt]]. [[Lorsqu']][[il]] [[se]] [[rendit]] [[compte]] [[de]] [[la]] [[distance]] [[qu']][[il]] [[avait]] [[parcourue]], [[il]] [[se]] [[sentit]] [[envahi]] [[d']][[un]] [[sentiment]] [[d']][[invincibilité]], [[mêlé]] [[d']][[un]] [[soulagement]] [[profond]] : [[plus]] [[rien]] [[ni]] [[personne]] [[ne]] [[pourrait]] [[l']][[atteindre]] [[à]] [[présent]], [[ni]] [[entraver]] [[son]] [[bonheur]].
 +
 
 +
[[Le]] [[sentier]] [[par]] [[lequel]] [[il]] [[fuyait]] [[lui]] [[paraissait]] [[interminable]], [[mais]] [[cela]] [[l']][[apaisait]] [[plutôt]] [[que]] [[de]] [[l']][[inquiéter]]. [[Plus]] [[il]] [[y]] [[avait]] [[de]] [[distance]] [[entre]] [[la]] [[ville]] [[et]] [[lui]] [[et]] [[plus]] [[il]] [[se]] [[sentait]] [[en]] [[sécurité]]. [[Mais]] [[à]] [[cause]] [[des]] [[émotions]] [[qui]] [[monopolisaient]] [[toute]] [[son]] [[attention]], [[la]] [[nécessité]] [[de]] [[manger]] [[ne]] [[s']][[était]] [[pas]] [[manifestée]] [[à]] [[lui]]. [[Il]] [[se]] [[rappela]] [[alors]] [[avoir]] [[aussi]] [[volé]] [[quelques]] [[biscuits]] [[secs]] [[au]] [[voisin]] [[et]] [[les]] [[avoir]] [[mis]] [[dans]] [[sa]] [[poche]] [[gauche]]. [[Malheureusement]], [[celle]]-[[ci]] [[était]] [[trouée]], [[comme]] [[le]] [[reste]] [[de]] [[ses]] [[vêtements]], [[et]] [[seuls]] [[deux]] [[petits]] [[sachets]] [[ne]] [[s']][[étaient]] [[pas]] [[perdus]] [[dans]] [[l']][[obscurité]]. [[Il]] [[s']][[assit]] [[sur]] [[un]] [[rocher]] [[humide]] [[et]] [[en]] [[ouvrit]] [[un]]. [[La]] [[nourriture]] [[à]] [[l']][[intérieur]] [[était]] [[fragmentée]], [[mais]] [[il]] [[était]] [[habitué]] [[à]] [[pire]]. [[Il]] [[savoura]] [[chaque]] [[morceau]] [[consciencieusement]] [[et]] [[ressentit]] [[un]] [[immense]] [[plaisir]] [[quand]] [[la]] [[pâte]] [[ainsi]] [[formée]] [[passa]] [[à]] [[travers]] [[sa]] [[gorge]].
 +
 
 +
[[Revigoré]], [[il]] [[se]] [[leva]] [[et]] [[reprit]] [[la]] [[route]], [[et]] [[se]] [[rendit]] [[compte]] [[que]] [[le]] [[vent]] [[était]] [[tombé]]. [[Tout]] [[était]] [[calme]] [[autour]] [[de]] [[lui]], [[seuls]] [[les]] [[légers]] [[bruissements]] [[de]] [[l']][[herbe]] [[et]] [[quelques]] [[bruits]] [[d']][[animaux]] [[étaient]] [[audibles]]. [[Il]] [[en]] [[profita]] [[pour]] [[apprécier]] [[l']][[air]] [[pur]] [[et]] [[frais]] [[de]] [[la]] [[campagne]] [[endormie]]. [[La]] [[principale]] [[odeur]] [[avec]] [[laquelle]] [[il]] [[avait]] [[dû]] [[vivre]] [[jusqu']][[alors]], [[du]] [[lever]] [[au]] [[coucher]] [[du]] [[soleil]], [[était]] [[celle]] [[de]] [[l']][[alcool]]. [[Les]] [[exhalaisons]] [[d']][[éthanol]] [[flottaient]] [[partout]] [[dans]] [[la]] [[masure]] [[où]] [[il]] [[habitait]], [[et]] [[des]] [[bouteilles]] [[traînaient]], [[parfois]] [[pendant]] [[des]] [[semaines]], [[sur]] [[le]] [[plancher]] [[sale]]. [[Il]] [[se]] [[rappelait]] [[de]] [[cette]] [[bicoque]] [[insalubre]] [[où]] [[il]] [[n']][[y]] [[avait]] [[jamais]] [[eu]] [[ne]] [[serait]]-[[ce]] [[que]] [[le]] [[nécessaire]]. [[Il]] [[avait]] [[dormi]] [[à]] [[même]] [[le]] [[sol]], [[sur]] [[une]] [[simple]] [[couverture]] [[–]] [[et]] [[encore]], [[quand]] [[ses]] [[parents]] [[la]] [[lui]] [[laissaient]] [[–]], [[et]] [[n']][[avait]] [[eu]] [[ni]] [[jouets]] [[ni]] [[de]] [[bonbons]] [[comme]] [[les]] [[autres]] [[enfants]]. [[Mais]] [[tout]] [[cela]] [[allait]] [[changer]], [[il]] [[en]] [[était]] [[persuadé]].
 +
 
 +
Il inspira à pleins poumons, sentant l'air affluer à ses narines gelées. Puis il regarda autour de lui avec plus d'attention, et se rendit compte que les champs étaient tapissés d'une épaisse couche de neige. À ses pieds, le sol était maintenant ferme. Et en tendant l'oreille, il entendit une chouette, un de ses animaux favoris, chasser. Pierre sourit de bonheur, chose qu'il n'avait pas faite depuis bien longtemps.
 +
 
 +
Ainsi il marcha encore des heures, et finit par arriver au bout du sentier. Il débouchait sur une voie bitumée. Il chercha des yeux la meilleure direction à prendre. Étant exténué, il était hors de question qu'il continue sa route. Il décida de trouver un point d'altitude afin d'évaluer sa position. Il aperçut un petit chemin pentu qui se trouvait à une dizaine de mètres. Il constata qu'il était boueux et, après quelques pas hésitants, peu stable. Mais la saleté était le dernier de ses soucis, et il voyait le ciel étoilé au bout du tunnel dont la voûte était feuillue.
 +
 
 +
Quand il y fut arrivé, imbibé et encore plus frigorifié qu'avant, il admira la vue qui s'offrait à ses yeux. Après avoir dormi, il continuerait sa route vers le sud, jusqu'à arriver chez sa tante Margault, qui était la seule personne de sa famille dont il connaissait l'existence et l'adresse.
 +
 
 +
Du panorama, on pouvait observer toute la région : la ville illuminée au loin, le port qui la liait à la mer, et les quelques villages qui l'entouraient. Et on pouvait voir s'élever de l'un d'eux une noire colonne de fumée. En remarquant ce détail, Pierre eut un rictus. Il savait quelle maison  brûlait. Il sortit de son unique poche de veste le dernier objet dérobé : une boîte d'allumettes. En repensant à son acte, il ne ressentit aucun remord, et se dirigea plutôt vers le banc installé sur l'observatoire. Il s'y allongea et, avant de sombrer dans le sommeil, se dit : « L'alcool brûle si bien... ».
 +
 
 +
 
 +
 
 +
FIN
 +
 
 +
 
 +
:[[Auteur]] : [[Kotave]]
|style="padding:4px;font-size:1px"|  
|style="padding:4px;font-size:1px"|  
Ligne 33 : Ligne 51 :
. [[bu]] [[go]] [[tadu]] [[sebi]] : [[ka]] [[milo]] , [[roage]] [[sugsimi]] [[ho]] . [[udnepo]] [[tėasa]] [[dėno]] [[boti]] [[gi]] [[roso]] [[tedi]] [[hego]] [[wiwe]] [[heso]] . [[sabgako]] [[ga]] [[pėitai]] , [[teso]] [[si]] [[nutdai]] . [[go]] [[gasaki]] [[tu]] [[bozai]] [[dewu]] [[go]] [[ene]] [[wadi]] [[galai]] [[nuwa]] [[galo]] [[danmea]] . [[nannėpe]] , [[ene]] [[kau]] [[denaki]] .
. [[bu]] [[go]] [[tadu]] [[sebi]] : [[ka]] [[milo]] , [[roage]] [[sugsimi]] [[ho]] . [[udnepo]] [[tėasa]] [[dėno]] [[boti]] [[gi]] [[roso]] [[tedi]] [[hego]] [[wiwe]] [[heso]] . [[sabgako]] [[ga]] [[pėitai]] , [[teso]] [[si]] [[nutdai]] . [[go]] [[gasaki]] [[tu]] [[bozai]] [[dewu]] [[go]] [[ene]] [[wadi]] [[galai]] [[nuwa]] [[galo]] [[danmea]] . [[nannėpe]] , [[ene]] [[kau]] [[denaki]] .
 +
 +
. [[noko]] [[bau]] [[nuki]] [[mute]] [[Pier]] , [[tu]] [[nuwu]] [[dolo]] [[tewa]] [[bikene]] [[lami]] , [[tasu]] [[bau]] [[zibi]] [[lėtta]] [[walo]] [[me]] [[tekia]] [[Okadpeli]] , [[meu]] [[rozdolo]] , [[hou]] [[go]] [[deje]] [[wati]] , [[ne]] [[teki]] , [[go]] [[bau]] [[gėbaki]] [[mewe]] , [[bu]] [[regi]] , [[go]] [[bau]] [[wenaki]] [[udewo]] [[wede]] , [[dehu]] [[go]] [[sasai]] , [[ho]] [[tawe]] [[bau]] [[biki]] , [[ho]] [[sawai]] [[se]] [[nigguka]] [[kimu]] [[kike]] [[kusa]] : [[nunalo]] [[ene]] [[wudu]] [[kau]] [[bosi]] [[go]] [[nu]] [[pipi]] [[taso]] [[ga]] .
 +
 +
. [[demhego]] , [[nite]] [[ho]] [[go]] [[mepi]] , [[risi]] [[teda]] [[gi]] , [[bu]] [[ko]] [[sati]] [[nusu]] [[reani]] [[go]] . [[bu]] [[dite]] [[biko]] [[buni]] [[meke]] [[teho]] [[tu]] [[go]] , [[tu]] [[dite]] [[sawai]] [[se]] [[giza]] . [[wene]] [[isawo]] , [[ho]] [[nanguni]] [[gaso]] [[ga]] , [[dau]] [[wamo]] [[ne]] [[mokai]] [[gi]] . [[go]] [[deþe]] [[mimai]] , [[go]] [[wope]] [[bau]] [[luki]] [[gauta]] [[naktom]] [[Okadpeli]] , [[tu]] [[go]] [[bau]] [[bewi]] [[ho]] [[absara]] [[rozoe]] [[ga]] . [[tėsu]] [[ho]] [[rata]] , [[pe]] [[rago]] [[u]] [[bowo]] [[ga]] , [[tu]] [[nuwu]] [[ėtta]] [[inrozo]] [[ne]] [[bau]] [[pedi]] [[doke]] . [[go]] [[rumbei]] [[kebe]] [[lana]] [[gono]] , [[tu]] [[timi]] [[narta]] [[tomro]] . [[hamo]] [[gawa]] , [[bu]] [[go]] [[tamau]] [[hoi]] [[supo]] . [[go]] [[gasrasi]] [[nanta]] [[zawo]] , [[tu]] [[sawai]] [[wira]] [[taso]] , [[dehe]] [[ke]] [[mawa]] [[gano]] [[lenaki]] [[sibmomo]] [[ga]] .
 +
 +
. [[tadsora]] , [[go]] [[sabbei]] , [[tu]] [[tadketau]] [[waki]] , [[tu]] [[sasai]] , [[rilo]] [[danai]] . [[nanalo]] [[rena]] [[mute]] [[go]] , [[Owo]] [[kau]] [[kowai]] [[nuwu]] [[zala]] [[kelseno]] [[koma]] [[tu]] [[weka]] . [[go]] [[nėtai]] [[ka]] [[nėpo]] [[wėli]] [[bata]] [[tu]] [[lakėa]] [[rannao]] [[nora]] [[demda]] . [[gaba]] [[tumo]] , [[gewe]] [[ho]] [[go]] [[bau]] [[gau]] [[dėni]] – [[wese]] [[deþo]] [[tu]] [[tupio]] [[wese]] [[dekio]] [[sola]] – [[tumo]] [[soma]] . [[raznobo]] [[ha]] [[neki]] [[nanke]] [[lewua]] , [[hou]] [[go]] [[peli]] , [[tu]] [[molo]] [[duakai,]] [[gaude]] [[mewe]] [[dego]] , [[kebe]] [[gisa]] [[ladrėno]] .  [[go]] [[mimai]] [[ka]] [[kullida]] [[peluo]] , [[kehe]] [[nunme]] [[buni]] [[wize]] [[nėdo]] . [[go]] [[bau]] [[norai]] [[dase]] [[rėno,]] [[nupa]] [[kakline]] – [[leu]] [[Ėwiko]] [[neli]] [[heo]] [[gi]] – , [[tu]] [[go]] [[bau]] [[palai]] [[lilo]] [[nu]] [[tassumo]] , [[pu]] [[fido]] . [[bu]] [[nanta]] [[ko]] [[þodu]] [[selai]] , [[go]] [[pėta]] .
 +
 +
. go tili nana razbae , saubawia , rilo wilaki wisa rati tumba . moru go lamai mute so gaise , tu sasai , demo kiu lini bida kinoa . dase gėbo , rėno deþe sora . tu dehu go gaise galai , go kowai , bilbudzelo – narta meke weko , hou go tupau basi –  temi . Pier tase dettali , ko wo , hou go ne bau diwi wene wila mewo .
 +
 +
. ka begu go tedu sabi mewe diwo , tu bete wesaki egmune . heo wėki teulina wegi . go pote lamreki baila sewo . ku Pier inosa , ne kau nepa , go tedi wakio . go pėrau peki kira kewo , wesu keki beho ga . go piplami wina repego , bunia bike dakta sabumo . go sadlami , ko gapa tu , wude pėda gėbo , intae neza . bu giso beita goro , tu go lamai lozrano mune lapbiga momegoa.
 +
 +
. dehu go buni ṅe, lanlina tu dïte jisa mopu wede , go toti neno , ho mokai lambai . wudu bau nori , go wudu tedi hego sewe deko , wesu waki peli Ahikipa Margo , ho nuwa kiho dara , hoa go teki dėno tu pelkeho .
 +
 +
. wene kirkeo, nana garo kau kiu gaslami : dola irteho bike , nedliho nutia ko lagi , tu bogta mukia inteho . Tu kau kiu lami , wene Uko dokkela sebo kapai . saslamia ka keko , Pier talnipi . go teki, pelo ke kiu kani . go wuti nuha rozoe ga betbea luka halo : doro u kangamo . Tedu regie diho ga , go sawai nuna wuo , kizu sewai bidrumoroi, bewa lamke . go norbei , tu , wede kiki nori , tegi : ' somo tire bale kanai … ' .
 +
 +
 +
 +
BETO

Version actuelle en date du 11 novembre 2013 à 16:50

Noël en fuite
 

Noël en fuite

C'était le soir de Noël. Toute la ville était parée de décorations lumineuses, d'anges et de comètes. De hauts sapins ornaient les places, arborant leurs guirlandes d'argent et leurs boules vermeilles. Leurs silhouettes bienveillantes dominaient les marchés les passants déambulaient, émerveillés par la magie de Noël. De grosses dames richement vêtues allaient d'un pas pressé, les bras chargés de pâtisseries. Dans les parcs, les enfants jouaient avec la neige. Sur la glace, des amoureux patinaient gracieusement, main dans la main.

Au milieu de cette ambiance festive et joyeuse, Pierre était , traversant la ville d'un pas morne, seule tache grise dans ce paysage chaleureux de rouge et de blanc. Il s'arrêta devant une fenêtre, et regarda un instant à l'intérieur de la maison. Il vit des gens qui s'affairaient en vue du réveillon, tartinaient des toasts, ajustaient la nappe, allumaient des bougies. Pendant ce temps, des enfants s'agitaient autour de la cheminée, par laquelle ils voyaient déjà descendre l'homme au cadeaux tant attendu. Eux étaient en famille, réunis, dans cette soirée de réjouissance et de partage, alors que lui semblait n'avoir personne. Toutefois il continua son chemin.

Il finit par sortir de la ville pour emprunter un long sentier sinueux s'enfonçant dans l'obscurité de la campagne. Ses semelles trouées traînaient sur le sol recouvert d'une mince pellicule de neige sale. Le chemin serpentait au milieu de champs livides des arbres nus grelottaient tristement. Une bise glacée fit frissonner un peu plus le jeune homme déjà engourdi par le froid. Il portait une chemise légère, noire, en lambeaux. Les poches de son pantalon étaient trouées. Il marchait les épaules rentrées, la tête basse, affrontant la rigueur de l'hiver obstinément. Ses dents claquaient et ses cheveux noirs de jais étaient battus par les rafales. Son visage était pâle, ses joues creuses, et ses yeux portaient de lourdes cernes. Il peinait à les ouvrir tant la morsure du vent était douloureuse, mais malgré cela tout son corps était animé d'un besoin continu d'avancer. Il était résolu à parcourir la distance qu'il souhaitait quelque soient les intempéries.

Au loin, Pierre entendit une sirène. C'était ce genre d'alarme capricieuse, tonitruante, qui angoissait plus qu'elle n'apaisait. Ces notes aiguës, Pierre les avait entendues tant de fois, qu'à présent il ne pouvait plus supporter leur horrible timbre. La sirène d'ambulance lui ravivait toutes ses douleurs passées. Entendre cette sinistre mélodie le fit s'arrêter brusquement, et lui fit perdre courage dans son entreprise. Il revit son père, saoul, lui asséner des coups impitoyablement ; et il entendit sa mère, dans le même état, aboyer des ordres incompréhensibles et des phrases insensées ; la douleur était lancinante, inouïe, elle paralysait ses membres et brouillait ses pensées.

Mais il se redressa : ces coups, il ne les subirait plus jamais. La perspective d'une vie débarrassée de toute peine lui insuffla la volonté de continuer sa route jusqu'à son but. Il avança de plus belle. Ses pas devinrent plus confiants, et il redoubla d'assurance. Il marcha avec diligence et s'arrêta quand il fut sûr de ne plus rien entendre que les bruits de l'hiver. De toute façon, il ne pouvait plus revenir en arrière.

La nuit était tombée autour de Pierre, et seules les lumières de la ville étaient visibles au loin. Heureusement, il avait emprunté trois objets au voisin de palier à son insu, dont une petite lampe de poche, qu'il alluma aussitôt. Il ne savait pas combien de temps il avait marché, mais il pensait être parti environ une heure plus tôt. Lorsqu'il se rendit compte de la distance qu'il avait parcourue, il se sentit envahi d'un sentiment d'invincibilité, mêlé d'un soulagement profond : plus rien ni personne ne pourrait l'atteindre à présent, ni entraver son bonheur.

Le sentier par lequel il fuyait lui paraissait interminable, mais cela l'apaisait plutôt que de l'inquiéter. Plus il y avait de distance entre la ville et lui et plus il se sentait en sécurité. Mais à cause des émotions qui monopolisaient toute son attention, la nécessité de manger ne s'était pas manifestée à lui. Il se rappela alors avoir aussi volé quelques biscuits secs au voisin et les avoir mis dans sa poche gauche. Malheureusement, celle-ci était trouée, comme le reste de ses vêtements, et seuls deux petits sachets ne s'étaient pas perdus dans l'obscurité. Il s'assit sur un rocher humide et en ouvrit un. La nourriture à l'intérieur était fragmentée, mais il était habitué à pire. Il savoura chaque morceau consciencieusement et ressentit un immense plaisir quand la pâte ainsi formée passa à travers sa gorge.

Revigoré, il se leva et reprit la route, et se rendit compte que le vent était tombé. Tout était calme autour de lui, seuls les légers bruissements de l'herbe et quelques bruits d'animaux étaient audibles. Il en profita pour apprécier l'air pur et frais de la campagne endormie. La principale odeur avec laquelle il avait vivre jusqu'alors, du lever au coucher du soleil, était celle de l'alcool. Les exhalaisons d'éthanol flottaient partout dans la masure il habitait, et des bouteilles traînaient, parfois pendant des semaines, sur le plancher sale. Il se rappelait de cette bicoque insalubre il n'y avait jamais eu ne serait-ce que le nécessaire. Il avait dormi à même le sol, sur une simple couverture et encore, quand ses parents la lui laissaient , et n'avait eu ni jouets ni de bonbons comme les autres enfants. Mais tout cela allait changer, il en était persuadé.

Il inspira à pleins poumons, sentant l'air affluer à ses narines gelées. Puis il regarda autour de lui avec plus d'attention, et se rendit compte que les champs étaient tapissés d'une épaisse couche de neige. À ses pieds, le sol était maintenant ferme. Et en tendant l'oreille, il entendit une chouette, un de ses animaux favoris, chasser. Pierre sourit de bonheur, chose qu'il n'avait pas faite depuis bien longtemps.

Ainsi il marcha encore des heures, et finit par arriver au bout du sentier. Il débouchait sur une voie bitumée. Il chercha des yeux la meilleure direction à prendre. Étant exténué, il était hors de question qu'il continue sa route. Il décida de trouver un point d'altitude afin d'évaluer sa position. Il aperçut un petit chemin pentu qui se trouvait à une dizaine de mètres. Il constata qu'il était boueux et, après quelques pas hésitants, peu stable. Mais la saleté était le dernier de ses soucis, et il voyait le ciel étoilé au bout du tunnel dont la voûte était feuillue.

Quand il y fut arrivé, imbibé et encore plus frigorifié qu'avant, il admira la vue qui s'offrait à ses yeux. Après avoir dormi, il continuerait sa route vers le sud, jusqu'à arriver chez sa tante Margault, qui était la seule personne de sa famille dont il connaissait l'existence et l'adresse.

Du panorama, on pouvait observer toute la région : la ville illuminée au loin, le port qui la liait à la mer, et les quelques villages qui l'entouraient. Et on pouvait voir s'élever de l'un d'eux une noire colonne de fumée. En remarquant ce détail, Pierre eut un rictus. Il savait quelle maison brûlait. Il sortit de son unique poche de veste le dernier objet dérobé : une boîte d'allumettes. En repensant à son acte, il ne ressentit aucun remord, et se dirigea plutôt vers le banc installé sur l'observatoire. Il s'y allongea et, avant de sombrer dans le sommeil, se dit : « L'alcool brûle si bien... ».


FIN


Auteur : Kotave

mepo Ėlketa

. deloe Ėlketoa . nana teho sole kiu kazi gewe meslo tu komlozo . kira naltano kali ziwupo , daspalia lugromo tu lodbago . kasa mukmaho ga rani merupo , kewe kiwo nunese lunaki , postotia sėdo Ėlketa . bera tu lute bowa nato litrae waki , gimbao ga guna tomoa . wete beno , jido lili nite kino . kebe wiso , Ibaso tete gėulėpi , gibo kize wėmia gibo .

. meke ka kola tu tasa neno , Pier buna , lenia teho doktėsa saboe , nuwa lėlnia tako wete ka kakrama manneno bawe kinnio tu lodnio . go bozai seke timo tu terme hau lami wete pelo . hi kiwo dėndia wese nokkolo , ladia kebe tolo , kekia ladoro , doli bolo . mewe ko , jido meni mute kanoro , lene ho go paslami dekaki ilita Gipkiho . Igo loddare , dawa deloe tasoa tu gipoa , bu Ugo risi darnuna . pipeu go tedi wako .

. go bete wuti teho wone weti wula lirila gėbego kikakia dokoe teaho . rata gėugebo ga rinlėpi rėnoe dide lina gisa kinoa . banhego pepi meke niununa demo , kewe nupa tano tėse lakgagi . iskaka nakrilo udite tiu hi Oduno libe gaknuna lakoa . mambo ga zala , noknia , tatua . rozo sabboa rata . waki bege gabo meke simo , ribo lamia rėno , sete rimginia soro danmea . kumo mili tu idoka komo kiu turrili . rimo kinnia , rimdamo rapa , lamo bere kiu rodi . gure tiani ho tire nalo rila gosa , bu pipe ko nanta bawo dėnai teda nėdoe sekaki . me pėrau waki rosa biko labe zauda goro .

. käde , Pier gali ligato . ko nėsa, taza, moisia renia ligatdaro . ka naza golo , Pier bau galbai tirde , dehe go ne kau simi kėla sougalo . ligato gėtaka taddėni nanta weda goso . ko tere bozi tu tėrnuni go . tadlami Ewiko , mėsa , tiase turmili go ; tadgali Awiko , wopa , kergeli ne kau tena rėgo tu ne keza romebo ; goso tira , ninnuna , bodia gaubao tu kelia rego .

. bu go tadu sebi : ka milo , roage sugsimi ho . udnepo tėasa dėno boti gi roso tedi hego wiwe heso . sabgako ga pėitai , teso si nutdai . go gasaki tu bozai dewu go ene wadi galai nuwa galo danmea . nannėpe , ene kau denaki .

. noko bau nuki mute Pier , tu nuwu dolo tewa bikene lami , tasu bau zibi lėtta walo me tekia Okadpeli , meu rozdolo , hou go deje wati , ne teki , go bau gėbaki mewe , bu regi , go bau wenaki udewo wede , dehu go sasai , ho tawe bau biki , ho sawai se nigguka kimu kike kusa : nunalo ene wudu kau bosi go nu pipi taso ga .

. demhego , nite ho go mepi , risi teda gi , bu ko sati nusu reani go . bu dite biko buni meke teho tu go , tu dite sawai se giza . wene isawo , ho nanguni gaso ga , dau wamo ne mokai gi . go deþe mimai , go wope bau luki gauta naktom Okadpeli , tu go bau bewi ho absara rozoe ga . tėsu ho rata , pe rago u bowo ga , tu nuwu ėtta inrozo ne bau pedi doke . go rumbei kebe lana gono , tu timi narta tomro . hamo gawa , bu go tamau hoi supo . go gasrasi nanta zawo , tu sawai wira taso , dehe ke mawa gano lenaki sibmomo ga .

. tadsora , go sabbei , tu tadketau waki , tu sasai , rilo danai . nanalo rena mute go , Owo kau kowai nuwu zala kelseno koma tu weka . go nėtai ka nėpo wėli bata tu lakėa rannao nora demda . gaba tumo , gewe ho go bau gau dėniwese deþo tu tupio wese dekio solatumo soma . raznobo ha neki nanke lewua , hou go peli , tu molo duakai, gaude mewe dego , kebe gisa ladrėno . go mimai ka kullida peluo , kehe nunme buni wize nėdo . go bau norai dase rėno, nupa kaklineleu Ėwiko neli heo gi – , tu go bau palai lilo nu tassumo , pu fido . bu nanta ko þodu selai , go pėta .

. go tili nana razbae , saubawia , rilo wilaki wisa rati tumba . moru go lamai mute so gaise , tu sasai , demo kiu lini bida kinoa . dase gėbo , rėno deþe sora . tu dehu go gaise galai , go kowai , bilbudzelo – narta meke weko , hou go tupau basi – temi . Pier tase dettali , ko wo , hou go ne bau diwi wene wila mewo .

. ka begu go tedu sabi mewe diwo , tu bete wesaki egmune . heo wėki teulina wegi . go pote lamreki baila sewo . ku Pier inosa , ne kau nepa , go tedi wakio . go pėrau peki kira kewo , wesu keki beho ga . go piplami wina repego , bunia bike dakta sabumo . go sadlami , ko gapa tu , wude pėda gėbo , intae neza . bu giso beita goro , tu go lamai lozrano mune lapbiga momegoa.

. dehu go buni ṅe, lanlina tu dïte jisa mopu wede , go toti neno , ho mokai lambai . wudu bau nori , go wudu tedi hego sewe deko , wesu waki peli Ahikipa Margo , ho nuwa kiho dara , hoa go teki dėno tu pelkeho .

. wene kirkeo, nana garo kau kiu gaslami : dola irteho bike , nedliho nutia ko lagi , tu bogta mukia inteho . Tu kau kiu lami , wene Uko dokkela sebo kapai . saslamia ka keko , Pier talnipi . go teki, pelo ke kiu kani . go wuti nuha rozoe ga betbea luka halo : doro u kangamo . Tedu regie diho ga , go sawai nuna wuo , kizu sewai bidrumoroi, bewa lamke . go norbei , tu , wede kiki nori , tegi : ' somo tire bale kanai … ' .


BETO


Traducteur : Kotave

Versions
Version 2012
Analyses
Analyse fréquentielleAnalyse syntaxique
Outils personnels