Pages qui pointent vers « Dès qu'elle y vit son propre visage, elle fut épouvantée, si noir et si laid ! Mais quand elle eut mouillé sa petite main et s'en fut essuyé les yeux et le front, sa peau blanche réapparut »

De Elkodico.

Pages liées    
Filtres masquer les inclusions | masquer les liens | masquer les redirections

Aucune page ne contient de lien vers Dès qu'elle y vit son propre visage, elle fut épouvantée, si noir et si laid ! Mais quand elle eut mouillé sa petite main et s'en fut essuyé les yeux et le front, sa peau blanche réapparut.

Affichages
Outils personnels
Boîte à outils