Pages qui pointent vers « La compassion qu'elle éprouvait pour le pauvre oiseau captif lui fit tout à fait oublier les beautés qui l'entouraient, la douce chaleur du soleil et la blancheur éclatante de ses propres feuilles »

De Elkodico.

Pages liées    
Filtres masquer les inclusions | masquer les liens | masquer les redirections

Aucune page ne contient de lien vers La compassion qu'elle éprouvait pour le pauvre oiseau captif lui fit tout à fait oublier les beautés qui l'entouraient, la douce chaleur du soleil et la blancheur éclatante de ses propres feuilles.

Affichages
Outils personnels
Boîte à outils