Pages qui pointent vers « On fut dire au roi que son fils était bien malade ; il crut que c'était pour l'attendrir, et ne voulut rien relâcher de sa sévérité : c'était justement ce que les timides gardes souhaitaient ; »

De Elkodico.

Pages liées    
Filtres masquer les inclusions | masquer les liens | masquer les redirections

Les pages ci-dessous contiennent un lien vers On fut dire au roi que son fils était bien malade ; il crut que c'était pour l'attendrir, et ne voulut rien relâcher de sa sévérité : c'était justement ce que les timides gardes souhaitaient ; :

Voir (50 précédentes) (50 suivantes) (20 | 50 | 100 | 250 | 500).Voir (50 précédentes) (50 suivantes) (20 | 50 | 100 | 250 | 500).
Affichages
Outils personnels
Boîte à outils