Æt

De Idéolexique.

Sommaire

[modifier] Aneuvien

[modifier] Fichier:Etymo.png Étymologie

Emphase de l'article défini àt (le, la). On peut le rapprocher du volapük at.

[modifier] Fichier:Def.png Pronom et adjectif démonstratif

Æt (ær au pluriel) dans tous les cas. En tant qu'adjectif, il accompagne un nom auquel il se rapporte ; en tant que pronom, il en occupe la place et se décline en conséquence :

Singulier Pluriel
Nom. æt[1] ær
/ˈɛːt/[2] /ˈɛːʁ/
Acc. æċ æċe
/ˈɛːt͡s/ /ˈɛːt͡sə/
Gén. æn æne
/ɛːn/
Circ. æv æve
/ˈɛːf/ /ˈɛːv/
  • Cette, ces.

Pour préciser la localisation (-ci, -là, -là-bas), on a recours aux pronoms personnels (eg, a, o) au génitif, sans trait d'union :

æt horla en • rylnert, do eg mir kov æċ an: a • minus spændirner = cette chemise-ci est très belle, mais j'achèterai celle là : elle est moins chère.

L'utilisation de -o(r)n pour "-là" est peu utilisé à l'écrit (sauf pour la transcription de dialogues) : il désigne un objet à proximité de l'interlocuteur :

Gœnest æċ on : prends celui-là (à côté de toi).

On n'utilisera pas æt pour traduire les gallicismes "c'est moi qui", "c'est lui que"...

On ne l'utilise que rarement devant un pronom relatif, au contraire du français :

Eg dor quas eg vel = Je fais ce que je veux.

[modifier] Fichier:Trad.jpg Traductions

Ce, cette
Aneuvien : æt Kotava : bancoba, batcoba
Elko : kjo Psolat : quest
Espéranto : tio Uropi : da, di
Interlingua : iste
  1. A la différence des articles (àt & ùt), le démonstratif ne perd pas son T devant un nom à deux (ou plus) phonèmes consonantiques : celui-ci est simplement amuï : æt strægen /ɛˈçtʁɛːgən/ = ce train.
  2. Le phonème long n'est raccourci (et désaccentué) que devant un mot à phonème long : æt læd dœm /ɛtˈlɛːd duːm/ = ça laisse (à) penser. Pas de modification orthographique cependant !
Outils personnels