Échec

De Idéolexique.

Sommaire

[modifier] Français

Échec /eʃɛk/

[modifier] Fichier:Etymo.png Étymologie

Du persan شاه مات, *shâh mât (le roi est mort), via l'arabe شَيْخ, *šayḫ (maître).

[modifier] Fichier:Def.png Interjection

  • Ce qu'on dit quand une pièce de son jeu est en position pour pouvoir capturer le roi adverse :
    — Échec !
    — Ah bon ! Où ça ?
    — C'est pas possible ! T'as d'la m... dans les yeux ! Mon ch'val en G2, c'est pas un ch'val à bascule !


[modifier] Fichier:Def.png Nom commun

  1. Sens dérivé du précédent.
    Il avait perdu sa reine, une tour, ses deux fous et un cheval, son roi était en échec, et y trouvait l'moyen de prendre des mines de vainqueur !
    1. Au pluriel : Jeu se pratiquant sur un plan de soixante quatre cases, alternativement claires et sombres (blanc et noir), avec des pièces disposées comme suit : à l'avant, huit pions, à l'arrière, d'un côté à l'autre, une tour, un cheval, un fou, un roi, une reine (appelée aussi dame), un fou un cheval une tour, sachant que la reine est à l'origine sur une case de sa couleur.
      Bon, on va faire une partie d'échecs, ça nous f'ra passer l'temps.
  2. Insuccès, revers (2), fiasco.
    Ta combine est vouée à l'échec ! Compte pas sur moi pour m'y associer !

[modifier] Fichier:Trad.jpg Traduction

Échec
Aneuvien : chekke (1/1), boeṅk (2) Kotava : guya (1)
tinera (2), bulfera (2)
Elko : nigo (2) Nespatais : ecuxa (2)
Espéranto : ŝakludo (1/1), fiasko (2) Sambahsa : schakh (1)
Interlingua : chaco (1), insuccesso Uropi : cake (1/1), fajad (2)

[modifier] Fichier:Derives.png Dérivés

Outils personnels