Ċèrent

De Idéolexique.

Sommaire

[modifier] Aneuvien

[modifier] Étymologie

De cent, auquel a été intercalé l'élément a priori -èr.

[modifier] Numéral

Ċèrent /t͡sɛʁənt/.

Ce numéral se combine par agglutination et troncature de la première lettre (à l'instar de dek et tœsaṅd[1]). Comme pour dek, cette troncature est systématique.

Fichier:Var.png Variante
  1. Peut être compressé en ċcent, mais uniquement dans des agglutinations :
    ċentœsaṅd = 100 000
    pœrcent : % ; mais
    ċèrent leoke = cent lionnes.
  2. L'affriquée (Ċ) subsiste, mais a tendance à être remplacée par une fricative (C) :
    Quadù kjas vel kov cerent xeliyse? = Qui voudrait acheter cent voitures ?

[modifier] Traductions

cent
Aneuvien : ċèrent Greedien ancien : koozo Psolat : sentum
Arwelo : bisu Interlingua : cento Sivélien : pus
Brèntais : hondérdt Kotava : decemoy Uropi : sunte
Elko : kato, katta Nespatais : cim Volapük : tum
Espéranto : cent Planeta : sto Ɣu : péve

[modifier] Fichier:Derives.png Dérivés

-ÈR- disparaît dans ces mots (cf ci dessus) :

  • ċentax[2]: centième
  • ċensaṅd : quinquagintillion
  • ċentyn : centaine
  • ċentjàr : siècle...



  1. À la différence de tœsaṅd, ce n'est pas un nom, mais un adjectif numéral. Il ne s'accorde donc pas avec la mantisse à laquelle il est agglutiné : tinèrente.
  2. Mais ljàr = centime
Outils personnels