Bui

De Idéolexique.

Sommaire

[modifier] Deyryck

[modifier] Fichier:Etymo.png Étymologie

Mot adaran issus des dialectes régionaux de Sableh.


[modifier] Fichier:Def.png Mot Adara

bui /byi/


Le mot Bui est un terme aux multiples utilisations qui a été plusieurs fois dérivé. Toutes ses dérivées sont considérées comme étant le même mot.

L'utilisation de base est celle d'introduction de dialogue. La partie dialoguée se situant avant le "bui" si en début de phrase, après le "bui" en fin de phrase, et entre un "bui" et une virgule en milieu de phrase.

Exemples :


I ramé bui rwofiwa = Il dit : "Regarde-moi!".

Rwofio bui i ramé = Il dit : "Regarde-moi!".

Kossé bui i ramé o rwofiwa = En venant, il dit : "Regarde-moi!".


Dans les dialogues rapides on trouvera souvent le "bui o" en fin. De cette manière :


I ramé bui o

Onond an bui o

Ond li bui o môn'alisofiwo

Kah bui a


"Regarde-moi!"

"Pourquoi?"

"Parce qu'on le veut", dit Alice.

"D'accord"


Ici cette forme a presque entièrement disparue pour laisser place à sa contraction : "bo/ba"


Soit :

I ramé bo

Onond an bo

Ond li bo môn'alisofiwo

Kah ba


Bui était également utilisé dans la connectivité temporelle, et là aussi il a laissé place à une nouvelle forme : "bô" et "bôn".

Ils agissent comme des auxiliaires pour former de nouveau temps :


Dans la théorie :

Bô apporte une idée de finition. L'action ou le fait n'est plus, pas d'actualité.


I dapa' = Ce fut moi.

i dapa' = C'était moi. (Ca ne l'est plus.)


I dapôn a = Ce sera moi.

i dapôn a = Ce sera moi. (Mais ce n'est pas encore moi.)


Pour certains temps, il exprime un changement d'habitude :


Impératif :


adé = Ferme là, pour une fois.


Hô :


tisé'hô da = Tu es déjà là, ça change.


Des petits cas particuliers :


Ssé :


Il servira seulement à insister sur la partie dans le -ssé.


Exemple :


kossé i tifionan = Et en venant, tu m'as pas vu? (Sous-entendant qu'il est peu probable qu'il ne l'est pas vu. En fait, on pourrait même traduire : "Et en venant, tu ne m'aurais pas vu?")


On pourra trouver la forme : Bôssé


Elle a le même rôle mais est indépendante d'un complément circonférentiel introduit par ssé.


Exemple :


Bôssé nassé tkoréapa'n = Et tu voudrais me faire croire que tu ne savais rien?


Pso :


Il ajoute un "après tout" à la partie en pso. Et de la même manière, "s'indépendantise" pour devenir : "Bôpso"


Exemples :


nassé koréapso i tiataréina = Toi, qui ne sais, de toute manière (après tout), rien, tu ne peux m'aider.


Bôpso iadtalina = De toute manière, je ne veux pas être aidé.



La notion de "c'était déjà le cas", à savoir l'inverse, est introduite naturellement par le préfixe : "sôz".


Bôn apporte une idée de profondeur.

Autrement dit, il pousse le temps, un peu comme accent.


A long time ago, you were here. Se traduirait : Bôn tisé'pa'

[modifier] Fichier:Derives.png Mots dérivés & expression

  • ba : bui+a
  • bo : bui+o

[modifier] Fichier:Trad.jpg Traductions

Outils personnels